Romans

« Tuer le père » d’Amélie Nothomb

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Tuer le père »
Auteur : Amélie Nothomb
Genre : Roman contemporain
Éditeur : Albin Michel

.

résumé du livre

Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’un joueur.

.

Ma critique

Sur un coup de tête, j’ai eu envie de tenter de nouveau un Amélie Nothomb… Plus jeune, j’ai dévoré ses premiers romans (comme « Hygiène de l’Assassin », « Anthéchrista », « Métaphysique des tubes », « Mercure », « Stupeur et tremblements », « Cosmétique de l’ennemi », etc.) au point qu’elle faisait partie de mes auteurs fétiches… Puis, au fil des années, j’ai trouvé que les nouvelles publications ne me plaisaient plus autant qu’avant. J’ignore si c’est parce que mes goûts ont changé ou parce que je trouvais que les anciens romans avaient un petit quelque chose de magique et de cruel que je ne retrouve plus… Avec « Tuer le père », le charme n’a malheureusement pas opéré comme je l’espérais… couv54577440Cette idée de retracer le mythe d’Œdipe avec des magiciens qui se droguent ne m’a pas plus… La fin, en revanche, était inattendue ! Ce fut une sacrée réflexion sur l’amour paternel et filial. C’est d’ailleurs pour cette conclusion que j’ai redressé ma note globale…

Amélie Nothomb se met elle-même dans le récit : lors d’une soirée, elle fait la rencontre de Joe et de Norman qu’elle remarque dès le premier coup d’œil. Curieuse, elle demande à quelqu’un quel lien il y a entre les deux hommes. Commence alors un récit dans un récit. Cette mise en abîme retrace la vie de Joe Whip, enfant talentueux recueilli par Norman Terence. Ce dernier est un magicien de grande renommée qui va le prendre comme disciple et, peu à peu, le considérer comme son fils… Cependant, il remarque très vite que l’adolescent n’est pas comme tous les autres. En effet, Joe développe un amour malsain pour sa belle-mère Christina pour qui il va se préserver sexuellement afin de l’avoir un jour contre lui… J’ai trouvé l’atmosphère dérangeante, ce qui était certainement voulu par l’auteure… Une fois le méfait accompli, on va assister à la déchéance de Joe et à son envie de profit grâce à la triche… Il m’a été difficile d’apprécier ce trio… Joe est beaucoup trop perturbé à mes yeux ; il avait plutôt tendance à m’effrayer… Norman est idiot au point de tout laisser passer (vol, tricherie, tromperie) et s’accroche à une illusion. Quant à Christina, elle est vraiment dans son monde…

On a là une histoire qui change de ce qu’Amélie Nothomb propose d’habitude, mais le contenu ne m’a pas spécialement plu. Si le complexe d’Œdipe revisité vous intéresse, foncez ! Pour ma part, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé et je ne retiens que les idées soulevées ainsi que le final coup de poing. Je retenterai un autre ouvrage de l’auteure plus tard, car je déteste ressortir frustrée d’une lecture, surtout lorsque le style d’écriture est toujours agréable, concis et efficace à suivre…

.

Citations

Le but de la magie, c’est d’amener l’autre à douter du réel.
.
—————
.
Les sages affirment que rien n’a de sens. Les amoureux possèdent une sagesse plus profonde que les sages. Qui aime ne doute pas une seconde du sens des choses.

.
—————
.
Les enfants que ne reconnaît pas le père en souffrent. Mais il existe une souffrance plus grande : celle d’un père que son enfant ne reconnaît pas.
.

Ma note

♥  3/5

Publicités

16 réflexions au sujet de « « Tuer le père » d’Amélie Nothomb »

  1. Je n’ai jamais lu d’Amelie Nothomb, un jour il faudrait que j’essaye… mais j’avoue qu’aucun ne me tente vraiment… Mais maintenant que je sais que tu en as lu plusieurs , si je tente l’aventure je sais qui venir voir pour me faire conseiller 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Amélie Nothomb est la seule autrice dont je souhaite lire tous les livres même si bien souvent, je ressors frustrée par la fin de ses romans avec cette sensation de ne pas avoir tout compris.
    Tuer le père est loin d’être mon préféré et si mon avis est un peu meilleur que le tien, je partage tout de même tes réticences notamment vis-à-vis du trio.

    Aimé par 1 personne

  3. Pour l’instant je n’ai lu qu’un roman de cette auteure (Ni d’Eve ni d’Adam) que j’avais bien apprécié et j’ai bien envie d’en découvrir d’autres … Bon vu ta chronique ce ne sera peut être pas celui-ci ^^ Je me pencherais surement sur ses premiers romans du coup …

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai connu exactement la même chose que toi avec les livres de Nothomb. J’ai été très fan il y a quelques années et puis, à un moment, je n’ai plus accroché du tout. Très bizarre…
    Et autant te dire que ce que tu dis de ce livre-là ne me donne pas très envie d’y retourner. En tout cas, pas avec ce livre là.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s