Romans

« Petit pays » de Gaël Faye

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Petit pays »
Auteur : Gaël Faye
Genre : Roman contemporain
Éditeur : Feryane

.

résumé du livre

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

.

Ma critique

Après avoir entendu des retours unanimes à la médiathèque, lu de belles critiques sur toile, découvert que ce livre avait remporté quatre prix (Goncourt des lycéens (prix souvent mérités !), Fnac, premier roman français, Les Lauriers Verts) et me l’être fait recommander par le club des lecteurs, je m’attendais à quelque chose d’exceptionnel. Je pensais avoir affaire à un roman coup de poing qui prend aux tripes ! Hélas, je ne rejoins pas la majorité des lecteurs… Cet ouvrage est bien écrit et transporte le lecteur dans un pays qu’il ne connaît pas forcément (à Bujumbura, au Burundi), toutefois je n’ai pas été conquise par l’ambiance, les émotions ou le rythme du récit. Certes, j’ai apprécié les nombreuses anecdotes comme les échanges avec Laure, la petite correspondante française, les lectures de Gabriel ou l’histoire du vélo volé néanmoins, je n’ai pas vraiment été touchée30977Je reconnais que certains passages tels que les scènes de guerre civile, le génocide, le coup d’état, la voiture qui brûle et le témoignage de la mère qui a retrouvé les cousines sont difficiles… Hélas, je n’ai pas réussi à être émue. Je suis comme restée en surface… C’est vraiment dommage…

La plume de Gaël Faye n’est pas à remettre en cause : c’est fluide, juste, travaillé, parfois avec de l’humour et on imagine bien certains passages. On ressent vraiment une pointe de nostalgie et l’innocence du jeune narrateur malgré la barbarie des Hommes et l’horreur. On se demande également quelle part autobiographique se trouve dans le roman… Alors qu’est-ce qui a fait que je n’ai pas accroché au quotidien du petit Gaby ? Je l’ignore… Peut-être avais-je des attentes trop importantes suite à l’engouement général ? Quand je vois sur Babelio que quatre-vingt pour cent des lecteurs ont adoré cette lecture ou ont eu un coup de cœur, les questions m’assaillent… Ai-je la maturité pour apprécier cette œuvre ? Étais-je dans de bonnes dispositions pour la lire ? Le contenu était-il fait pour me plaire ou me faire réfléchir ? Qu’est-ce qui a manqué ? Et bien, voyez-vous, je n’en sais rien… J’ai beau m’être creusé la cervelle, le résultat reste le même : les anecdotes sont intéressantes, toutefois je n’ai pas apprécié ma lecture et je n’ai pas été touchée comme je l’aurais espéré, car je suis restée en surface. C’est comme ça. Quoi qu’il en soit, si vous n’avez pas peur de des drames et des guerres civiles qui sont malheureusement réelles, n’hésitez pas à découvrir « Petit pays ». Il a conquis la majorité, alors ne vous arrêtez pas à mon ressenti.

.

ltgwenew.

Citations

La guerre, sans qu’on lui demande, se charge toujours de nous trouver un ennemi.
.
—————
.
Plus tard, quand je serai grand, je veux être mécanicien pour ne jamais être en panne dans la vie. Il faut savoir réparer les choses quand elles ne fonctionnent plus.
.
—————
.
Dans le quartier, son surnom c’était Kodak, non pas à cause de sa passion pour la photographie, mais parce qu’il avait des tonnes de pellicules dans ses cheveux gras.
.

Ma note

♥  2/5

13 réflexions au sujet de « « Petit pays » de Gaël Faye »

  1. Je fais partie de la majorité, j’ai adoré ce roman ! J’ai vraiment aimé ce récit qui confronte l’innocence d’un enfant à l’absurdité de la guerre (« la différence entre un hutu et un tutsi ? La religion, la culture, le territoire,.. ? Non, ce sont leurs nez. » – bon j’ai pas la phrase sous les yeux mais l’idée est là xD). Et on sent, tout au long du récit, la montée en puissance du génocide à venir, de la guerre imminente qui est comme le terrain de jeu de Gaby : une impasse.
    Quand on sait que ce génocide est réel, qu’il y a eu des millions de viols, de torture, de massacre sans raison (et d’ailleurs aucune raison de serai assez valable pour ça)… C’est juste terrible, inimaginable.
    Et puis j’avoue, étant donné que j’ai vécu 2 ans en Afriue, ça m’a rappelé beaucoup de souvenirs et donc m’a touché énormément… ça a peut-être joué en ma faveur pour ce roman.
    Bref voilà mon avis 😁
    Merci pour ton article, c’est toujours intéressant de voir un avis contraire au sien 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait d’accord pour cette histoire de nez qui m’a bien fait rire aussi. (En particulier quand ils ont ensuite regardé Cyrano !) C’est tellement absurde.
      Oui, c’est malheureusement terrible et inimaginable…
      Je comprends que ce livre t’aie touchée si tu as vécu là-bas.
      Oui, c’est intéressant de découvrir tous les points de vue. 🙂 Merci pour ton message !

      Aimé par 1 personne

  2. j’ai bien aimé cette lecture mais ce ne fut pas un coup de coeur non plus… le fait que le narrateur soit très jeune donne une certaine distance avec le lecteur je pense, et ce qui m’a manqué, c’est d’en savoir plus sur « l’après » : car finalement, nous ne savons pas trop ce qu’il s’est passé après son départ pour l’Europe

    Aimé par 1 personne

  3. Parfois certains livres ont beau avoir l’unanimité, il suffit que ce ne soit pas le bon moment pour lire ce genre de livres et on a un ressenti totalement inverse de ce qu’on attendait ! Peut-être as-tu mis justement beaucoup (trop) d’espérances dans ce roman ? Et peut-être qu’un jour tu voudras le relire et que tu auras un ressenti complètement différent de celui d’aujourd’hui 🙂
    Personnellement, je n’ai pas lu ce livre mais ça m’a l’air d’être un livre très poignant.

    Aimé par 1 personne

  4. Ce roman fait partie de ceux qui m’ont offert un agréable moment de lecture. Maintenant, de là à dire qu’il prend aux tripes… Non. Là dessus je te rejoins. ☺

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s