Science Fiction

« Les Nécroparieurs » d’Alick

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les Nécroparieurs »
Auteur : Alick
Genre : Science-Fiction
Éditeur : Rebelle
.

résumé du livre

Il existe parmi nous des êtres anciens et puissants. Leur pouvoir et leur longévité sont issus du Jeu, un principe leur permettant de parier sur la mort des Hommes afin de récupérer l’espérance de vie perdue, une source vitale nommée Moisson. Leur nom : Nécroparieurs. Une nuit pourtant, tout basculera lorsque l’un d’entre eux décidera de briser les règles du Jeu.

.

Ma critique

Cet ouvrage a su titiller ma curiosité grâce à son résumé intriguant ainsi qu’à sa couverture sombre me rappelant un peu Matrix. Je remercie donc les éditions Rebelle de m’avoir permis de découvrir ce titre qui me semblait prometteur et original ! Globalement, j’ai passé un assez bon moment : Alick a de l’imagination et arrive plutôt bien à mélanger l’Histoire, le quotidien que l’on connaît et la fiction. L’action, qui se situe principalement en 2011, met en scène plusieurs personnages… Beaucoup de personnages ! Pour tout vous avouer, j’ai mis un certain temps avant de rentrer dans l’histoire, car j’étais assez perdue par le nombre de protagonistes ou de narrateurs. Je me demandais sincèrement où l’auteur voulait en venir et quand allait commencer ce fameux jeu dont les Nécroparieurs en sont les principaux concernés. L’intrigue met du temps à se mettre en place, car l’auteur essaye de creuser au maximum ses personnages qu’ils soient secondaires ou non ainsi que son univers atypique. necroSi le résultat est là, je reconnais tout de même que j’aurais souhaité que l’action vienne plus rapidement. Certes, on apprend beaucoup sur chaque protagoniste, toutefois le rythme reste relativement calme jusqu’à la moitié du livre.

En ce qui concerne les personnages, j’ai apprécié Mulgary (le personnage principal), Kaaö (la créature qui l’accompagne et qui me rappelle Ryuk de « Death Note ») et Dina Miller (la fille que Mulgary n’a jamais vue, car il est parti après avoir aimé sa compagne pour certaines raisons…). Les autres n’ont pas su me toucher toutefois, ils m’ont quand même impressionnée, en particulier la belle déesse qui punit un homme qui a malencontreusement écrasé la queue d’un chat… L’Archimage, dont on découvre quelques extraits d’archives personnelles entre deux chapitres, est un protagoniste intéressant, cependant j’aurais souhaité en savoir plus sur lui, car le mystère est volontairement conservé… Quant à l’univers, il est assez riche et original : on découvre avec plaisir les Nécroparieurs qui ne sont pas de simples humains possédant une longue longévité. Ils ont des pouvoirs ainsi que des secrets. Pour des raisons que je vous laisse découvrir, ils vont participer à une session « Héritier », un jeu où le combat et le sang sont les seules finalités. C’est à partir de là que l’intrigue va prendre un tout autre tournant : cela va être plus dynamique, intéressant et prenant ! C’est comme une partie d’échec grandeur nature qui va déterminer la vie, l’immortalité et la mort. Chacun y va de bon train pour parier, faire des profits et magouiller. Au programme : manipulation, jeu de pouvoir et action ! Alick préférant opter pour des chapitres courts et une narration changeant presque systématiquement d’un chapitre à un autre, cela apporte un rythme supplémentaire.

On sent vraiment que l’auteur maîtrise le monde qu’il a créé, a bien pensé à son scénario et est passionné par le Japon, les samouraïs ainsi que la culture nippone ! On a là un roman ovni qui est plutôt bien ficelé et complexe avec des personnages de tous les âges, origines et métiers. Hélas, j’ai eu beaucoup de difficultés à rentrer dans l’histoire : j’ai lu presque la moitié du livre avant d’être véritablement dedans. De plus, je m’attendais à certaines révélations ou rebondissements, notamment tout ce qui tourne autour de l’Archimage. « Les Nécroparieurs » a donc ses forces et ses faiblesses. Cela reste tout de même une lecture originale et divertissante.

logo rebelle éditions

.

Citations

Ne s’attacher à personne, tel était le prix de sa damnation.

—————

Tu es manipulé, Robert. Je ne sais pas à quelle affaire tu t’es mêlé, mais ça ne peut que mal finir. Si ces gens ont autant de pouvoir que j’ose l’imaginer, alors tu ne fais pas le poids. Et tu aurais mieux fait de nous laisser en dehors de tout ça.

—————

– La vérité c’est que tu dois me prendre pour un fou qui se joue du Destin du monde par amour.
– S’il y a une chose à savoir à propos du Destin, c’est qu’il n’est qu’une pièce lancée au hasard pour décider de nos vies. Et sur cette pièce, l’amour et la folie n’en sont que les deux faces rattachées par la vérité. Ainsi, amour, folie et vérité sont trois notions bien plus liées qu’il n’y paraît au premier regard.

.

Ma note

♥  3,5/5

9 réflexions au sujet de « « Les Nécroparieurs » d’Alick »

  1. Je ne connaissais pas ce roman, ni l’auteur d’ailleurs, mais l’originalité de l’intrigue a piqué ma curiosité ! Même si j’ai du mal avec les romans qui sont longs à démarrer et qui contiennent beaucoup de narrateurs… Il me fait un peu penser à la saga « Endgame », au niveau de sa structure. Bon, j’avais abandonné ce livre mais je note quand même ce roman, on ne sait jamais 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. C’est vrai que le résumé est franchement intriguant! Dommage qu’il y ait autant de personnages (ça commence mal pour moi quand je suis submergée et que je n’arrive pas à comprendre qui est qui ^^) et que l’intrigue mette autant de temps à se mettre en place …

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s