Fantastique/Fantasy·Romans policiers / Thriller

« Le jeu de l’ombre » de Sire Cédric

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le jeu de l’ombre »
Auteur : Sire Cédric
Genre : Thriller / Roman policier / Fantastique
Éditeur : Pocket

.

résumé du livre

Mais que pouvait bien chercher Malko Swann cette nuit-là ? Une overdose d’adrénaline, la sensation ultime, le sentiment de liberté ? Pourquoi roulait-il aussi vite en pleine nuit sur une route de campagne étroite et sinueuse jusqu’à faire une chute de trente mètres en bas du pont du Diable ? Atteint d’un traumatisme inexplicable, le musicien est désormais incapable d’entendre la musique. Mais il ne s’agit que du début de sa déchéance. Dans l’ombre, quelqu’un l’observe… quelqu’un qui veut jouer avec lui. Un jeu au goût de sang… Il s’engage alors dans un combat désespéré.

.

Ma critique

Avec cette troisième lecture aussi bonne que les précédentes, Sire Cédric s’illustre comme l’un de mes auteurs fétiches du moment ! couv63190544Une fois encore, j’ai été conquise par sa plume, sa légende revisitée (ici le Pont du Diable), sa gestion du rythme ainsi que son mélange thriller/polar/surnaturel. « Le jeu de l’ombre » est coupé par deux narrations alternées mettant en scène deux intrigues qui s’entrecroiseront, mais où les personnages ne se rencontreront jamais ! Le tout est plutôt bien géré, puisque chaque chapitre se finit souvent sur un petit cliffhanger. C’est rythmé. On a donc envie de savoir ce qu’il se trame dans chaque récit. D’un côté, on a Alexandre Vauvert, un flic loyal et rêveur à l’humour aussi acerbe que sarcastique dont le caractère n’est pas toujours facile. Je l’avais déjà bien apprécié dans « L’enfant des cimetières » et avais espéré creuser un peu sa personnalité ou son passé. Si ces envies n’ont pas été rassasiées, j’ai tout de même adoré être à ses côtés. Vauvert va enquêter sur la mort de Stéphanie Ballard, une jeune toulousaine retrouvée morte dans le canal. Il va remonter les pistes petit à petit, suivre sa fameuse intuition et faire des découverte mêlant drogue, argent, sexe et voyance… De l’autre côté, on a Malko Swann, un musicien dragueur, hautain, imbu de lui-même et de la gloire qui va tomber du Pont du Diable et va en ressortir presque indemne. En effet, si son corps n’a pas l’air d’être abimé, le chanteur semble avoir perdu son oreille musicale : il n’entend plus les sons ni la musique, mais entend parfaitement lorsqu’on lui parle ! Un sacré coup pour sa carrière… Or, s’il n’y avait que ce problème, il pourrait s’en accommoder ! Malheureusement pour lui, ses maîtresses ou coups d’un soir semblent soudainement tomber comme des mouches… Le pauvre Malko, être aussi détestable qu’attachant, le calme n’est pas prêt d’arriver !

Chaque intrigue évolue progressivement mais sûrement. Je n’ai pas ressenti de longueur ou d’ennui. Au contraire, je trouve que l’on rentre directement dans l’ambiance avec l’accident de Malko et le crime que Vauvert doit résoudre. J’ai apprécié le fait que l’ouvrage peut se lire individuellement : c’est une histoire complète avec un sacré revirement de situation durant le dernier tiers ! Sire Cédric a fait fort, car je ne m’y attendais pas. Même une fois l’évidence sous les yeux, je me suis mise à douter en pensant avoir affaire à un dédoublement de personnalité ou à une folie pure ! Mais j’étais loin du compte et me suis mis le doigt dans l’œil ! Si le reste de l’enquête peut paraître intéressant mais classique, sachez que le dénouement n’a rien d’habituel ! L’auteur a totalement su me surprendre et me charmer ! Un régal. Quant à la fin, elle est complètement explosive et haletante. On a là un beau thriller fantastique que l’on savoure tout du long, qui tient en haleine et qui détonne durant les derniers chapitres. Même l’épilogue m’a plu… Il y a tout ce que j’aime dans ce roman ! lejeudelombreJ’ai un seul regret qui fait que ce livre n’est pas un coup de cœur : j’ai ressenti un manque concernant Alexandre Vauvert. En effet, j’avais envie de découvrir ce qu’il va se passer avec Jeffrey Larrieu et M. Belleville. Ou bien, j’aurais souhaité le voir enfin rencontrer Malko ou arriver près du Pont. J’aurais également aspiré à en savoir plus sur sa jeunesse comme cela a été le cas pour Eva Svärta dans « De fièvre et de sang ».

L’ambiance de cet ouvrage est véritablement immersive et prenante. Siabelle, mon amie binôme de lecture, et moi avons adoré l’intrigue ainsi que le style fluide de Sire Cédric. Nous avons dévoré chaque page avec grand plaisir et avons beaucoup échangé. Pour ma part, cela m’a donné envie de plonger dans plusieurs polars de ma bibliothèque… Voire de lire « Le premier sang » qu’y m’attend sagement. Je suis donc ravie de ce troisième roman !

.

—–> Découvrez la critique de Siabelle !

.

Citations

Dans l’ensemble, j’ai toujours eu plus de problèmes avec les vivants qu’avec les morts, ricana-t-il, pour masquer sa gêne.
.
—————
.
– Croyez-vous au destin ?
– Je crois que l’on bâtit nous-mêmes notre propre destin, avec nos actes. Au final, on ne récolte que ce qu’on mérite.

.
—————
.
L’odeur de la mort le cherche. Elle le suit, où qu’il aille, il le sait maintenant.
.

Ma note

  4,5/5

8 réflexions au sujet de « « Le jeu de l’ombre » de Sire Cédric »

  1. C’est une critique très réussie, qui donne le goût à tout lecteur, de s’y plonger. Tu mets très bien en valeur le roman et c’est une belle marque de respect pour Sire Cédric.

    Siabelle

    Aimé par 1 personne

Répondre à Xander Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s