Romans

« L’amie prodigieuse » d’Elena Ferrante

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’amie prodigieuse »
Auteur : Elena Ferrante
Genre : Roman contemporain
Éditeur : Folio

.

résumé du livre

Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

.

Ma critique

Voilà une belle histoire d’amitié qui est contée par Elena, une napolitaine revenant sur son enfance et sur son adolescence. J’ai aimé découvrir la rencontre de la narratrice et de Lila ainsi que leur amitié qui se tisse réellement au fil des événements. En plus que cela soit touchant, cela sonne juste et crédible. Les deux fillettes sont différentes que ce soit physiquement ou dans leur parcours. Elles donnent la sensation d’être deux amies proches tout en étant rivales car, systématiquement, Elana va se comparer à Lila. Cette dernière est fine, petite, belle, sûre d’elle, surdouée, déterminée, directe, franche (même si cela fait mal) et fougueuse. (Oserais-je dire presque parfaite ?) À l’inverse, Elena est plutôt ronde, bien en formes, assez paisible, studieuse, brillante, posée, douce, chaleureuse et amicale. Elle va faire tout son possible pour réussir ses études, apprendre le latin et prouver qu’à force d’acharnement et de travail, on peut réussir. couv41778497Hélas, même si son amie a cessé ses études pour travailler dans une boutique/fabrique de chaussures, Elena continue de se comparer à elle et de la jalouser autant qu’elle l’admire. C’est pourtant cet esprit de compétition, cette frustration et cette envie qui va faire en sorte qu’Elena va se surpasser. Leur avenir est tellement lié… Il est vraiment intéressant de voir quel chemin chacune a pris et leurs premières expériences. L’auteure arrive à peindre des personnages féminins intéressants, riches et complexes. On pourrait presque croire à une (auto)biographie tant les deux protagonistes sont bien construits et réalistes…

Derrière cette belle histoire d’amitié, un décor italien des années 1950/1960 qui sent bon le soleil… Mais aussi les conflits, les secrets, les non-dits, les rancœurs, parfois la violence ainsi que la mafia !… On s’y croit ! Pourtant, je dois avouer que j’avais très peur avec la liste de personnages en début de roman, car elle fait trois pages… Je craignais de me perdre et de devoir régulièrement me rendre au début du livre. Heureusement, cela n’a pas été le cas. Tout est fluide et agréable. On plonge aisément dans cette aventure… Cet entourage va évoluer avec les deux enfants qui vont devenir des jeunes femmes accomplies. Certains personnages tenteront tout pour se rapprocher des deux héroïnes afin de toucher leur cœur. Cet ensemble poétique et plein d’émotions a beaucoup de succès sur la toile, auprès de mes proches ou encore à la médiathèque et je comprends pourquoi… Pourtant, ce n’est pas forcément mon genre de lecture habituel ! Mais, malgré cela et malgré le fait que j’ai pu constater quelques longueurs sur plusieurs chapitres, ce premier tome a été lu aisément… Je suis donc plutôt contente de ma lecture. Par contre, j’ignore si je lirai le second tome prochainement : je n’en ressens pas l’urgence ni le besoin. Peut-être plus tard… Peut-être pas ! La suite étant disponible à la médiathèque, c’est une possibilité que je n’exclue pas… On verra.

.

ltgwenew.

Citations

Moi, je ne tomberai jamais amoureuse de personne et je n’écrirai jamais, mais alors jamais, de poésie.
– Je te crois pas.
– C’est pourtant vrai.
– Mais des hommes tomberont amoureux de toi.
– Tant pis pour eux.
.
—————
.
Il n’existe aucun geste, aucune parole ni soupir qui ne contienne la somme de tous les crimes qu’ont commis et que continuent à commettre les êtres humains.
.
—————
.
C’était une vieille crainte, une crainte qui ne m’était jamais passée : la peur qu’en ratant des fragments de sa vie, la mienne ne perde en intensité et en importance.
.

Ma note

♥  4/5

Publicités

14 réflexions au sujet de « « L’amie prodigieuse » d’Elena Ferrante »

  1. Le roman est dans ma PAL, mais j’en ai tellement entendu parler que je crains une déception si je le lis maintenant. Je pense attendre quelques mois avant de me plonger dedans.
    « Leur avenir est tellement lié… », j’avoue que tu as titillé ma curiosité 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, attends un peu. ^^ Je l’ai bien aimé, mais je ne fais pas partie de ceux qui ne jurent que par cette oeuvre (la preuve, pour le moment, je n’envisage pas la suite).
      J’espère que tu aimeras.
      Oui, tu verras à quel point… 😉

      J'aime

    1. Il ne faut pas se dire que c’est exceptionnel (il y a quelques défauts comme les longueurs) et le récit reste simple, sinon, tu vas être déçue. C’est souvent ce qui m’arrive lorsque j’entends trop de bien d’un livre : je me fais une fausse image. ^^ » Ou alors, il faut essayer de faire abstraction et de profiter du moment. (pas évident…)
      En tout cas,, je te souhaite une bonne découverte.

      Aimé par 1 personne

  2. Je suis intrigué avec tout le bien qu’on en entend mais je crains de ne pas aimer. Je ne sais pas expliquer pourquoi. Pourtant, le résumé est tentant mais je pense que c’est surtout les longueurs qui pourraient me lasser. Il faudrait tout de même que je me fasse mon avis 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s