Romans·Romans policiers / Thriller

« Rouge Eden » de Pierre J. B. Benichou

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Rouge Eden »
Auteur : Pierre J. B. Benichou
Genre : Roman historique / Thriller psychologique
Éditeur : Belfond

.

résumé du livre

3 janvier 1991. Quartier de haute sécurité d’un pénitencier de Floride. Condamné à la peine capitale, Will Birdy a passé quinze ans de sa vie en prison. Coupable de plus de cent crimes atroces contre des jeunes femmes, le tueur n’a plus qu’une peur : que l’enfer soit sa prochaine destination. Il lui reste une nuit en compagnie d’un prêtre pour exorciser les forces qui le dominent, expier, et comprendre qui il était vraiment. À l’aube, à moins d’une grâce de dernière minute, il sera exécuté sur la chaise électrique.
Des années plus tôt, à des milliers de kilomètres de là, un physicien soviétique est condamné par erreur, humilié, torturé et envoyé au goulag dans les pires conditions, sans savoir ce qu’il est advenu de sa famille. À bord du train qui l’entraîne dans les ténèbres de l’injustice et de l’oubli, cet expert en physique quantique, respecté par les plus grands scientifiques de son époque, s’ouvre à d’étranges secrets grâce à sa rencontre avec un vieux kabbaliste sur le point de rendre son dernier souffle.
Deux destins que rien ne semble lier, se croisent à contre courant dans les couloirs du temps… L’un victime et l’autre bourreau, ils finiront par entrevoir que l’enfer est sur terre et que chacun est son propre démon.

.

Ma critique

C’est complètement horrifiée que je referme cet ouvrage et que j’ai décidé d’écrire mon avis à chaud ! Quel récit cruel, injuste et, hélas, réaliste ! Préférant la fiction à la réalité dans la littérature, j’aime sortir de ma zone de confort de temps en temps pour découvrir quelques événements historiques romancés… Bon sang, j’ai tendance à oublier à quel point l’humanité peut se montrer exécrable, sanglante et affreuse !… Ainsi, j’ai pris une sacrée claque que je ne suis pas prête d’oublier ! couv66304372Pourtant, j’avais déjà lu un livre parlant de Nazino, une île isolée de la Sibérie où de nombreux individus sans argent ou nourriture furent envoyés : il s’agit de « Toutes les vagues de l’océan » de Víctor del Arból. C’était déjà effroyable, mais là, je trouve que l’on rentre encore plus dans l’horreur… Le pauvre Timofey, professeur réputé, va découvrir le pire de l’Homme ! Il va d’abord être arrêté alors qu’il s’était simplement fait dérober ses papiers. Un concours de circonstances va le conduire à être torturé, honteusement jugé pour une chose qu’il n’a pas commise, transporté dans des trains ressemblant à ceux qui rappellent les transports emmenant les juifs de la Seconde Guerre mondiale, puis jeté dans un lieu hostile, glacial et abominable où la faim pousse les survivants à manger les autres… Avis aux âmes sensibles : lors de ces scènes cannibales, on ne rentre jamais dans les détails comme dans un livre d’horreur toutefois, l’imagination et quelques mots suffisent pour ressentir de la nausée !

L’ouvrage est divisé en deux intrigues qui se déroulent à deux époques différentes et mettent en scène des personnages qui, de premier abord, n’ont rien en commun. D’ailleurs, il faudra attendre le prologue, donc les deux ultimes pages, pour comprendre ce qui unit les deux récits… Je n’avais rien vu venir… Au départ, j’étais surtout intéressée par la narration de Will Birdy, un psychopathe condamné à la peine de mort. Cet assassin nécrophile et violeur dénué de sentiments raconte son passé à un pasteur. Je pensais qu’on allait vraiment développer sa psychologie ou son dédoublement de personnalité, cependant l’auteur va plutôt se concentrer sur les mésaventures de Timofey dont le destin n’a pas été tendre… Ce n’est pas plus mal, car j’apprenais énormément de choses sur cette partie de l’Histoire qui m’est peu connue. rougeedenDe plus, je commençais vraiment à m’attacher à ce pauvre homme. Le système judiciaire condamnant à tort des innocents, la falsification des documents, la torture et l’injustice vont lui faire subir mille tourments ! Au fil de ma lecture, je croisais les doigts pour que les choses changent ou pour que sa famille le retrouve au plus vite… « Rouge Eden » est un livre qui fait réagir et qui ne laisse pas indifférent !

À mes yeux, cette lecture est soit à lire d’une traite, soit à lire progressivement, afin de pouvoir encaisser chaque rebondissement ou information. Il y existe des ouvrages très durs qui vous prennent votre énergie et influent sur votre moral : celui-ci en fait partie, car il met en avant des malheureusement faits vrais et pointe du doigt la barbarie ainsi que la noirceur humaine. Malgré la plume travaillée et immersive de Pierre J. B. Benichou, il faudra vous armer de courage pour plonger dans cette double intrigue… Un ouvrage à réserver à ceux qui n’ont pas peur d’être déstabilisés et qui veulent en savoir plus sur l’horreur du régime soviétique de Lénine. On apprend et voit énormément de choses derrière cette fiction… Quant à ceux qui ont été conquis par « Toutes les vagues de l’océan », foncez lire « Rouge Eden », vous devriez également être touchés… Merci à Babelio et aux éditions Belfond qui m’ont permis de découvrir ce livre.

.

babelio_mbamci

logo_belfond_noir

.

Citations

Si la vie se résume à un tel monceau d’injustice… quelle absurdité !

.

—————
.
Gilmore se tût. L’éclair de violence qu’il perçut dans le regard de Birdy en disait assez sur sa capacité de faire le mal. Mais il y avait autre chose. Loin, très loin, quelque part au fond de son âme, le pasteur crut entrevoir le désespoir qui habite les innocents. Il se dit que s’il y avait de l’innocence en Will, ce serait la preuve que le monde avait été laissé à l’abandon.
.
—————
.
De la chrysalide s’apprêtait à sortir un papillon noir des plus terrifiants .
.

Ma note

♥  4,5/5

Publicités

9 réflexions au sujet de « « Rouge Eden » de Pierre J. B. Benichou »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s