Romans policiers / Thriller

« La quiche fatale » (Agatha Raisin enquête T1) de M. C. Beaton

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La quiche fatale » (Agatha Raisin enquête T1)
Auteur : M. C. Beaton
Genre : Roman policier
Éditeur : Feryane

.

résumé du livre

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

.

Ma critique

Suite à des conseils de mon entourage et des avis sur la blogosphère comme celui de Victoire du blog Romanesquement Vôtre, j’ai décidé d’acquérir le premier opus des aventures d’Agatha Raisin ! Globalement, ce roman policier bourré d’humour anglais et de références en tous genres m’a fait passer un bon moment9782363603807fsNéanmoins, après tout ce que j’avais entendu sur cette saga (apparemment adaptée en série tv), j’avais mis la barre un peu haute… Ainsi, je m’attendais à quelque chose de plus rocambolesque, des quiproquos un peu plus nombreux, une ambiance british plus prononcée et un rythme beaucoup plus dynamique. Bien évidemment, j’ai trouvé la plupart de ces éléments, mais pas autant que je ne l’aurais voulu… Je m’attendais surtout à beaucoup rire… Or, ce ne fut pas le cas.

Dans ce premier tome, on va faire la rencontre d’Agatha Raisin, une héroïne avec qui j’ai eu beaucoup de mal au début… En effet, cette jeune retraitée (53 ans, la chanceuse !) se montre d’abord comme une personne nombriliste, misanthrope, autoritaire, franche, égoïste, bourrue, habituée à tout avoir et à ce qu’on lui obéisse. Son tempérament va se calmer progressivement : elle va changer et devenir une habitante plus sympathique… Cela dit, la route est longue avant qu’elle ne devienne la femme avenante, agréable et courtoise ! M. C. Beaton a présenté son héroïne comme une femme malheureuse en amour, avec un sale caractère et ayant toujours vécu pour son travail au point de négliger toute relation. C’est réussi : comme son entourage, on a du mal à s’attacher, en particulier lorsque l’on découvre son caractère au début du livre ! Puis, au fil des chapitres et de l’enquête, on réalise qu’on s’est finalement attaché à elle. J’en ai été très surprise, car je ne pouvais vraiment pas la supporter… Le reste du village ne m’a pas spécialement marquée. Il y a beaucoup de monde, si bien que l’on peut être assez vite perdu si on ne lit pas l’ouvrage à tête reposée. Heureusement, certains personnages secondaires se détachent de la foule comme la femme du pasteur, le vendeur de quiches, la veuve ayant goûté la tarte empoisonnée d’Agatha, la femme de ménage, le gentil policier asiatique Bill Wong ou encore Roy, ancien collègue d’Agatha, qui viendra régulièrement lui rendre visite. Ce petit monde ne m’a pas spécialement marquée, toutefois chacun apportera quelque chose dans la vie de notre apprentie Miss Marple !

Mon principal reproche vient du dénouement que j’ai trouvé beaucoup trop prévisible ! C’est bien trop évident de deviner qui a assassiné le fameux M. Cumings-Browne apparemment loin d’être blanc comme neige… Une fois que l’on découvre l’un de ses secrets les plus inavoués, on comprend de suite ce qu’il s’est passé. Quel dommage ! Je m’attendais à plus de défi ou de ruses venant de l’auteure pour envoyer le lecteur sur des mauvaises pistes ! Hélas, l’intrigue est cousue de fil blanc… Cela dit, j’ai trouvé très intéressante l’intégration d’Agatha dans cette petite communauté. La pauvre femme se donne bien du mal malgré son caractère ou ce qu’elle va subir. En effet, suite au meurtre, elle va faire face à des remontrances ainsi qu’à la haine des citoyens à son égard. Cela commencera par des insultes, puis des menaces… Et enfin des actes ! On ne peut pas dire que le quotidien de cette retraitée soit paisible…

Il faudrait que je lise un jour la suite des péripéties d’Agatha pour me faire une meilleure idée de la saga, car j’ai plus eu l’impression d’avoir un tome introductif posant les bases (héroïne, village, voisin charmant, enquête, etc.). Après la relecture de l’avis de Victoire, j’ai réalise qu’elle aussi trouvait certaines enquêtes décevantes et d’autres bonnes, mais affirmait que c’était avant tout un prétexte pour mettre en avant le quotidien d’Agatha. C’est exactement ce que j’ai ressenti ! C’est un peu dommage, car j’aime être surprise dans un roman policier… À mes yeux, « La quiche fatale » est donc un polar léger assez correct avec une ambiance British… On verra si mon avis évoluera par la suite ou non !

.

Citations

Si je suis venu vous rendre visite, Agatha Raisin, c’est pour vous donner un bon conseil : n’allez pas mettre le bazar dans la vie des gens, ou alors il y aura bientôt un meurtre pour de vrai, et c’est vous qui jouerez le rôle du cadavre !

—————

– J’ai l’air grosse, remarqua Agatha, la mine lugubre.
– C’est les caméras, mon chou, ça rajoute toujours des kilos.

—————

Les vieilles maisons craquent et soupirent quand elles se préparent pour la nuit.

.

Ma note

♥  3,5/5

Publicités

27 réflexions au sujet de « « La quiche fatale » (Agatha Raisin enquête T1) de M. C. Beaton »

  1. Le côté prévisible est ce qui a beaucoup tendance à me bloquer sur les romans policiers. C’est un jeu très subtil que doit adopter l’auteur pour réussir à nous mettre suffisamment d’indices pour que le dénouement apparaisse logique (et non sorti de nul part) mais assez bien cachés pour qu’on puisse conserver un doute raisonnable jusqu’au bout (et donc du suspense !) brouillé par d’autres pistes envisageables mais dont on peut tout de même prouver le manque de fondement… C’est ardu et je redoute souvent que les auteurs ne soient pas totalement à la hauteur, malgré tout le talent qu’ils peuvent posséder par ailleurs !

    Aimé par 1 personne

      1. Moins grande qu’avant car, pour la petite histoire, ma première bibliothèque était stockée en attendant d’avoir la place pour les mettre dans un garde meuble qui a pris feu… donc il y a 10 ans, j’ai perdu l’essentiel de ma collection sauf les quelques ouvrages fétiches qui étaient déjà chez moi.

        Aimé par 1 personne

  2. Je vois qu’on est tombée sur la même conclusion concernant le suspens ^^ Les enquêtes ne sont pas vraiment le point fort de cette histoire ! Perso, je ne suis pas trop romans policiers/thriller, d’où mon engouement, mais tu fais bien de prévenir ceux qui sont à la recherche de suspens 🙂
    Bisous :*
    Victoire

    Aimé par 1 personne

  3. Ma maman l’a aussi lu et a beaucoup aimé, elle l’a lu en quelques jours et pour l’été, elle a trouvé l’histoire sympa^^ Mais je ne sais pas si je le lirai 😛 ! *Trop de livres dans ma pal x)*

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s