Romans

« Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Tu comprendras quand tu seras plus grande »
Auteur : Virginie Grimaldi
Genre : Roman contemporain / Feel good
Éditeur : Le livre de poche

.

résumé du livre

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit plus guère au bonheur. Une fois sur place, elle se souvient aussi qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme. Mais au fil des jours, la jeune femme découvre que les pensionnaires ont des choses à lui apprendre. Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé lui réserve des surprises qui pourraient bien l’aider à retrouver le sourire. Sans oublier Raphaël, le petit-fils d’une résidente, qui ne lui est pas indifférent…

.

Ma critique

Après « Le premier jour du reste de ma vie » qui était sympathique et drôle, puis « Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie » qui traitait un sujet sensible et touchant, voici le dernier Virginie Grimaldi qu’il me restait à lire… Et bien, ce qui est sûr, c’est que j’essayerai de ne pas manquer ses prochaines publications ! couv68169637« Tu comprendras quand tu seras plus grande » était vraiment chouette, émouvant, doux, prenant, intergénérationnel et amusant. Cela m’a fortement fait songer à « Les oubliés du dimanche » de Valérie Perrin, car l’ambiance est relativement la même : on reste dans un huis clos qui est la maison de retraite, on assiste au quotidien des pensionnaires, l’héroïne est attachante et a des soucis amoureux/familiaux, tandis que l’on ressort avec le sourire en refermant son livre… Certes, il n’y a pas cette double narration, mais il n’empêche que j’ai adoré ces deux œuvres ! Si vous avez envie de lire un roman feel good ou si vous souhaitez vous détendre avec une lecture légère, alors ce récit est fait pour vous ! Pour ma part, j’avais besoin d’un livre léger, drôle et qui fait du bien le temps d’une journée. Celui-ci a parfaitement rempli son rôle : j’ai ri plusieurs fois, j’ai souri aussi bêtement que Julia devant les mails de Raphaël, j’ai invectivé toute seule devant mon livre, j’ai été touchée par les peines de l’héroïne et j’ai passé un bon moment. Je ne saurais que vous conseiller ce formidable livre qui, en plus de distraire, aborde des sujets profonds, percutants et tristes avec une simplicité déconcertante…

Je me suis régalée aux côtés de Marine et Greg, les deux voisins/collègues de Julia, dont les délires ou les histoires m’ont arraché plus d’un rictus. J’avais deviné le mystère de Jean-Luc, mais bon sang, que c’était drôle ! Et que dire de tous les pensionnaires de la maison de retraite ? Ils ont tous réussi à me toucher… La Miss Mamie, Louise qui a perdu la mémoire mais positive, Léon qui est un geek au sale caractère ou encore Gustave, un homme qui cache sa douleur derrière l’humour (vaseux). Quel panel de personnages crédibles et touchants ! Je me croyais vraiment à leurs côtés tant je m’étais attachée à eux et trouvais l’ambiance particulière… Aux côtés de Julia, on va découvrir la personnalité de ces seniors au passé bouleversant, mais pas que !… Entre des sorties, l’enquête des mystérieux bruits nocturnes et quelques épisodes de « Plus belle la vie », on va également creuser le caractère de notre jeune narratrice qui grandir grâce aux moments qu’elle va passer à Biarritz… Personnellement, je me suis beaucoup identifiée à elle et je partageais parfois son point de vue… Je suis donc rapidement rentrée dans le scénario que j’ai dévoré en une journée… Quant à la fin, à la vérité sur laquelle Julia s’est retrouvée dans l’établissement « Les Tamaris », je n’avais rien vu venir ! Ce fut une surprise terriblement poignante. J’en ai eu la boule au ventre…

grimalditucLa plume de Virginie Grimaldi est toujours simple, fraîche, jeune, dynamique et sincère. Comme la plupart des lecteurs, je me suis vue noter plein de petits passages sur mes post-it ! Citations véridiques ou funs, conversations déjantées, beaux extraits, … Il y a de quoi se faire plaisir en lisant ce roman ! Enfin, je trouve que le contexte de l’intrigue change des livres feel good ou des chick lit que j’ai eu l’habitude de lire. Cette petite comédie romantique fut presque un coup de cœur ! Honnêtement, n’hésitez pas à faire un petit tour dans cet établissement où vos émotions joueront au yoyo grâce aux pensionnaires…

.

Citations

Tu sais, Papa, les souvenirs qui me manquent le plus, c’est ceux que l’on n’aura pas.

—————

La vie, c’est comme un château de cartes. On met un temps infini à le construire, on essaie de poser des bases solides, on monte un étage après l’autre, et puis, un jour, tout s’effondre et quelqu’un les range dans une boîte. A quoi bon, vous pouvez me dire ?

—————

[Léon] ne lâche jamais ses écrans, à part pour râler ou pour se plaindre. Je lui cherche des qualités depuis deux ans sans succès. J’ai plus de chances de trouver une zone sans Botox dans le visage de Madonna que de l’humanité en Léon.

.

Ma note

5/5

Publicités

17 réflexions au sujet de « « Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi »

  1. Ooorw mince j’ai fait un tri dans mes ebooks cette semaine et je l’ai supprimé.. pck sincèrement j’ai des gouts littéraire précis et que je pensais que ça ne me plairais pas 😭😭😭😭😭 et la ton avis me donne envie

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s