Romans policiers / Thriller

« Le saut de l’ange » de Lisa Gardner

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le saut de l’ange »
Auteur : Lisa Gardner
Genre : Roman policier / Thriller psychologique
Éditeur : Albin Michel

.

résumé du livre

Nuit noire et pluvieuse sur le New Hampshire : sur la route, une voiture fait une violente embardée. Au volant, une femme qui ne se souvient de rien, sauf d’une chose : Vero, sa fille, qui était avec elle, a disparu. Tout est immédiatement mis en œuvre pour la retrouver, en vain… Jusqu’à ce que Thomas, le mari de Nicole, dévoile que sa femme a perdu la raison : l’enfant n’a jamais existé ! Pourtant, il y avait une autre personne avec elle dans la voiture lors de l’accident, les recherches de la police l’ont confirmé. Alors, qui était-ce ? Qu’est-elle devenue ? Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?

.

Ma critique

Wow ! Ce roman policier m’a baladée de bout en bout au fil des pages ! Après plusieurs thrillers ou polars sans surprises, je suis complètement ébahie par « Le saut de l’ange »… Celui-ci m’a complètement chamboulée ! Je ne me suis attendue à aucun retournement de situation et, même en sachant la vérité, je me dis que je n’aurais rien pu voir venir. Honnêtement, je tire mon chapeau à Lisa Gardner pour cette enquête surprenante, sombre, assez immersive et bien ficelée. Ce fut une très bonne lecture ! Pourtant, j’ai trouvé que cela partait assez mal… En effet, je me suis beaucoup ennuyée pendant les deux cent premières pages, car je trouvais que les scènes se répétaient. De plus, l’héroïne m’agaçait (ce qui n’a pas vraiment changé au fil des chapitres). couv39962502J’ai de plus en plus de mal avec la thématique de l’amnésie que je trouve un peu trop exploitée dans le genre… Lors des séances de thérapies mémorielles avec les policiers, j’avais la sensation de « déjà vu » et avais l’impression que l’on tournait en rond. J’ai donc eu du mal à savourer le début de ce roman… D’ailleurs, j’espérais vivement que Nicky, la suspecte ou victime de l’affaire, retrouve une partie de ses souvenirs, retourne sur les lieux de l’accident de voiture ou retrace son passé…

L’attente fut longue cependant, je n’ai pas été déçue par la suite ! Une fois le premier tiers passé, tout s’enchaîne ! On en vient à creuser plus loin que l’accident et on apprend des choses étonnantes, mystérieuses, angoissantes et sinistres sur Nicky ! À partir de cet instant, je n’ai plus réussi à lâcher le livre… La narration oscille entre deux protagonistes : l’enquêteur Wyatt et sa troupe ainsi que Nicky. Cette dernière est rongée de l’intérieur, exaspérante et complètement folle… Mais comment lui en vouloir en sachant tout ce qu’elle cache derrière sa démence ? C’est finalement un personnage complexe qui vaut le détour… Certes, je ne me suis pas attachée à elle toutefois, j’ai vraiment été émue par tout ce qu’elle a traversé… Je ne m’attendais vraiment pas à ce que l’intrigue prenne de tels tournants ! Parmi les personnages, j’étais surtout concentrée sur Thomas, le mari, dont le comportement étrange m’a rappelé de conjoint de l’héroïne amnésique « Avant d’aller dormir » de S. J. Watson. Lisa Gardner entretient réellement le mystère et les non-dits de ce personnage… De quoi rendre les lecteurs ainsi que les personnages complètement paranoïaques ! Par ailleurs, je dois reconnaître ne pas avoir été touchée par le couple Wyatt/Tessa. D’après ce que j’ai lu, ils apparaissent dans d’autres ouvrages. C’est un peu dommage car, lorsque l’on commence avec ce roman, on a l’impression d’avoir loupé plusieurs scènes les concernant. On ne s’attache pas vraiment et on aimerait les découvrir davantage…

Cet ouvrage a donc mal commencé néanmoins, l’auteure s’est finalement rattrapée avec son scénario surprenant et ses retournements de situation à gogo ! Une belle surprise. J’essayerai sans doute de lire une autre publication de Lisa Gardner, car je suis curieuse d’en savoir plus sur le tandem de flics et me demande si cette auteure est capable de me surprendre autant avec un autre titre.

.

Citations

Parce que le bonheur ne ressemble jamais à ce qu’on nous promet à la fin des films. Parfois, ce n’est même pas une fin mais le début d’une nouvelle catastrophe. L’avenir demeure précaire et, trois ans plus tard, le passé peut encore revenir nous hanter.

—————

Mais après tout, nous avons tous nos cicatrices. Nous sommes tous des survivants.

—————

Pour la plupart des gens, un flic dans un magasin d’alcool c’est un peu comme un curé dans un bordel.

.

Ma note

♥ 4/5

20 réflexions au sujet de « « Le saut de l’ange » de Lisa Gardner »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s