Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Le cœur et le sabre » (La magie de Paris T1) d’Olivier Gay

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le cœur et le sabre » (La magie de Paris T1)
Auteur : Olivier Gay
Genre : Urban-Fantasy / Littérature pour ados
Éditeur : Castelmore

.

résumé du livre

Du haut de son mètre quatre-vingt trois, Chloé est capable de vaincre n’importe qui à l’escrime. Mais lorsqu’elle aide Thomas, un garçon de sa classe, attaqué par une étranger créature, sa vie bascule. Gravement blessée, elle perd connaissance. A son réveil, son corps ne conserve aucune trace de ce combat et elle se sent… différente et plus puissante. L’heure des révélations a sonné : Thomas possède des pouvoirs magiques et, pour la sauver, il a utilisé un rituel interdit qui l’a liée à lui. Devenue sa protectrice contre son gré, Chloé va découvrir le monde des Mages. Un monde fait de duels à l’épée, de courses sur les toits, de puissants sortilèges et d’ennemis implacables.

.

Ma critique

« Le cœur et le sabre » est le premier roman d’Olivier Gay que je découvre… Et certainement pas le dernier, car j’ai passé un très bon moment ! Même si le scénario n’innove pas beaucoup le genre, je me suis quand même régalée ! couv49616524J’ai surtout énormément ri grâce à l’humour et à la fraîcheur de Chloé, l’héroïne, qui m’a fortement fait songé à Déborah de « Je suis ton soleil ». Chloé est vraiment le type de personnage auquel je vais rapidement m’attacher voire parfois m’identifier. En plus de ses remarques justes et amusantes, l’adolescente a quelques particularités qui font d’elle un personnage unique : elle est grande et costaude au point qu’on l’appelle « Le tank », elle est assez asociale et ne semble avoir que deux camarades, elle est débrouillarde et elle fait de l’escrime. Il est très rare que le sport, et plus particulièrement l’escrime, ait une place aussi importante dans un ouvrage. J’ai grandement apprécié cette originalité ! Les autres personnages sont assez intéressants. Certes, ils incarnent quelques clichés : Célia et Nour (les deux copines sympas), Thomas (le gentil garçon mignon un peu émo), David (alerte bookfriend au corps de rêve !), Cassandre (jolie femme à la langue acérée qui convoite le même garçon que l’héroïne), Michaël (le chef tout-puissant sévère mais juste), mais peu m’importe ! Je les ai quand même appréciés. Ainsi, j’avoue que cela ne m’a pas spécialement dérangée, car l’ambiance et le style fluide de l’auteur ont pallié à ce problème…

L’une des qualités de ce premier opus est le rythme. On a beau être dans un tome introductif permettant une première approche de l’univers, la découverte des goules et des Mages, l’attachement aux protagonistes, on a quand même de l’action en chaîne ! Dès le début, on est plongé dans un affrontement entre Thomas et une créature. En deux/trois chapitres, le résumé de la quatrième de couverture était bouclé. Dès lors, tout s’est enchaîné : rebondissements, échanges qui ne manquent pas de piquant et révélations. Olivier Gay apporte chaque élément au compte-goutte afin de ne pas noyer ses lecteurs dans les informations tout en apportant un rythme soutenu. De ce fait, cette histoire est réellement dynamique et ne laisse aucune place à l’ennui ! On enchaîne les chapitres avec grand plaisir et sans voir le temps passer ! Pour ma part, cet ouvrage n’a pas survécu vingt-quatre heures tellement j’étais dedans… Honnêtement, j’ai grandement pris plaisir à découvrir la nouvelle vie de Chloé, la spécificité des Mages/Chevaliers (cela m’a fait songer à l’animé/manga « Zero No Tsukaima ») ainsi que les créatures que combattent ces derniers !

oliviergaymagiedeparist1.jpgAjoutons à cela une pluie de références culturelles comme Game of Thrones, Spiderman, Scarface, Star Wars, des groupes de musique actuels, Astérix et Cléopâtre et bien d’autres séries ou films. Tout cet ensemble est très agréable et apporte une fraîcheur supplémentaire à la narration. Enfin, on notera une belle approche de la relation mère-fille qui peut se montrer difficile à l’adolescence. Les choses sont compliquées : le père de l’héroïne a quitté sa mère pour une femme plus jeune. Anéantie, la mère a sombré dans l’art, l’alcool, les sorties et a ainsi négligé sa fille. On a donc une Chloé livrée à elle-même qui va essayer de remettre sa mère dans le droit chemin, mais qui va devoir placer son énergie ailleurs une fois qu’elle aura rencontré Thomas… Je reconnais avoir quelques attentes concernant cette relation et suis curieuse de voir comment elle va évoluer par la suite… Je suis également curieuse de voir quels liens Chloé va tisser avec les Mages… D’autant qu’il y a un début de triangle amoureux qui n’agace pas et ne prend pas de place dans l’intrigue… On a même plutôt envie d’en voir davantage ! Enfin, je dois avouer que les derniers chapitres m’ont plu. Même si j’avais compris la révélation finale depuis longtemps (en fait, j’avais déjà interprété les faits en lisant la quatrième de couverture…), j’ai grandement envie de découvrir la suite qui sort en février 2018.

De l’humour omniprésent, une héroïne avec du peps, de la magie, des antagonistes prometteurs, un bon rythme et une plume fluide, c’est le cocktail qui vous attend avec la saga « La magie de Paris ». Comme dit plus haut, on ne sort pas des sentiers battus lorsque l’on a déjà lu des ouvrages de ce genre et les personnages sont plutôt stéréotypés toutefois, cela reste passionnant et addictif !

.

Citations

– C’était super*, résuma Célia en sortant de la séance.

* L’auteur précise qu’au moment où il écrit ces lignes, l’épisode VIII de Star Wars n’est pas encore sorti et qu’il s’agit donc d’une supposition basée sur la bande-annonce. Si ça se trouve, ce sera nul, auquel cas on partira du principe que les héroïnes ont mauvais goût.

—————

– Un secret partagé, c’est un secret éventé.
– Et bien mal acquis ne profite jamais.
– Hein ? fit-il, surpris.
– Je ne sais pas, tu me sors un proverbe pourri, je te sors un proverbe pourri, c’était pas ça le jeu ?

—————

– Je ne trouve pas que tu aies l’air d’un tank.
– Merci, soufflai-je.
– Ou alors un petit tank, avec une petite tourelle, tu sais, un truc mignon.

.

Ma note

4,5/5

22 réflexions au sujet de « « Le cœur et le sabre » (La magie de Paris T1) d’Olivier Gay »

  1. Olivier Gay est un auteur que je n’ai pas encore découvert, j’ai 2 romans de lui dans ma PAL mais pas celui-ci… Cependant, vu ton avis enthousiaste, je me laisserai peut-être tenter (ou plutôt, j’inciterai peut-être mes petites soeurs à le lire, vu que ce sont des ados, quitte à le leur emprunter 😛 )

    Aimé par 1 personne

Répondre à Elmdora Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s