Romans policiers / Thriller

« Le cri » de Nicolas Beuglet

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le cri »
Auteur : Nicolas Beuglet
Genre : Roman policier / Thriller
Éditeur : XO Éditions / France Loisirs

.

résumé du livre

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre… Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ? Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort… Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultra-secrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

.

Ma critique

Ce cri, j’avais envie de l’entendre depuis sa sortie en grand format… Malheureusement, les mois ont défilé plus vite que je ne le pensais… Jusqu’à ce que le groupe du club des lecteurs en propose la lecture ! Pleine de joie, j’ai entamé cette lecture rapidement et en suis ressortie conquise. Ce n’est pas un coup de cœur comme certaines blogueuses que je suis, mais c’est avec enthousiasme que j’ai refermé l’ouvrage. couv25363022Celui-ci a pour atout de ne pas être qu’un simple roman policier : il s’agit également d’un thriller et d’un roman d’Aventure ! En effet, le duo principal va avoir affaire à une véritable course contre le temps, vont affronter des mercenaires qui veulent leur peau et vont devoir voyager aux quatre coins du globe pour apprendre une vérité vieille de plusieurs dizaines d’années… L’ensemble est vraiment chouette et addictif. Je comprends que ce livre suscite autant de commentaires positifs sur la toile ou dans les médias littéraires !

Sarah, une enquêtrice qui vit un sombre tournant dans sa vie, va enquêter sur une mort étrange du patient 488 à l’hôpital psychiatrique de Gaustad. De fil en aiguille, ses recherches vont la mener jusqu’à Christopher, le frère d’une personne impliquée dans l’affaire du mystérieux patient… Ensemble, ils vont tenter de délier ce sac de nœuds dont ils ignoraient totalement l’existence. Ils ignoraient alors à quels dangers ils s’exposeraient, quels non-dits ou secrets ils décrasseraient et quelles recherches se dissimulaient derrière toute cette affaire. J’ai trouvé qu’ils formaient un duo sympathique. Même si je ne me suis pas spécialement attachée à eux, j’ai pris plaisir à les suivre. Il y a également le petit Simon, le neveu de Christopher qui m’a bien plu. En revanche, les antagonistes m’ont paru assez plats : les mercenaires font simplement leur travail et ne sont pas étoffés plus que cela, tandis que le grand antagoniste faisant chanter le tandem avait du potentiel, mais s’avère finalement peu convaincant. C’est sans doute ce qui a joué sur le fait que ma lecture n’a pas été parfaite : les personnages manquaient de consistance pour que l’on s’y attache réellement ou qu’on réagisse en leur présence… On se concentre uniquement sur l’enquête, la surenchère d’action et le voyage du duo. C’est à la fois la force de roman, car c’est très dynamique et prenant, mais également sa faiblesse, car cela se fait au dépens du reste.

Hormis la fin, l’ensemble de l’intrigue ne ressemble pas à des polars que j’ai déjà lus ce qui, à mon sens, est atout. On touche à la science, à la religion, à l’éthique voire au paranormal. Attention, il n’est pas question de magie… Disons simplement que l’on est face à une expérience Humaine incroyable, malsaine et inimaginable ! « Le cri » est un page-turner qui mériterait une adaptation sur petit ou grand écran. Je suis certaine que cet enchaînement d’action et ces rebondissements rendraient à merveille au cinéma ! J’espère qu’un réalisateur se penchera un jour sur cette épopée… En attendant, je ne saurais que vous conseiller cette enquête haletante, intense et fascinante ! Un premier roman réussi.

.

clubdeslecteurs

.

Citations

– C’est probable, mais, tant que vous ne leur montrez pas que vous cherchez aussi à connaître la vérité, ils vous laisseront certainement tranquille.
– La quête de la vérité, c’est ma vie, et vous voudriez que je fasse une exception pour la personne qui comptait le plus pour moi ?

—————

Chaque époque a ses certitudes et le présent est parfois prétentieux lorsqu’il juge le passé.

—————

Tu n’as pas peur de mourir, mais tu es comme tout le monde, tu as peur de souffrir.

.

Ma note

♥ 4/5

Publicités

18 réflexions au sujet de « « Le cri » de Nicolas Beuglet »

  1. J’en ai aussi pas mal entendu parler, mais je ne suis pas encore partie à la découverte de ce duo sympathique. Malgré les points faibles que tu mentionnes et qui ne sont pas trop un problème pour moi maintenant que je suis au courant, il me tente bien 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. Merci pour ton passage sur mon blog 🙂 ! Je pense passer très souvent ici, j’aime beaucoup votre univers! (et on a des lectures similaires, je viens de finir le T1 du siècle Phénix!)

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s