Mon vide grenier Livresque·News

Mon vide grenier livresque : Une maladie mortelle (24/01/18)

fotojet-1

.

InstaSai Saiwhisper

Bonjour à tous ! c:
Comme chaque mercredi, on se retrouve avec « Mon vide grenier livresque », un rendez-vous littéraire lancé par ma chère Speedy ! Celui-ci consiste à ressortir une vieille critique sur une thématique imposée et de partager des avis provenant de différents blogs. Un joli concept qui permet de faire découvrir d’autres blogs et d’avoir une vision d’ensemble sur le livre en question.

.

La thématique du vide grenier du jour est :

« Une maladie mortelle »

.

Bon, j’avoue que je livre d’aujourd’hui n’est pas le premier choix qui m’est venu à l’esprit. D’office, ce thème m’a fait songer à « ReMade » d’Alex Scarrow. Ce virus est hyper puissant : il s’adapte, est intelligent, fait des ruses pour toucher le plus de monde et peut faire des choses incroyables. Honnêtement, je n’aimerais pas que cette maladie mortelle surgisse sur Terre… Alors pourquoi ne pas avoir choisi cet ouvrage, me demanderez-vous ? Parce que j’en ai déjà parlé mardi dans le TTT et que je ne voulais pas faire quelque chose de redondant. Cela dit, je vous incite vivement à découvrir ce premier tome qui ne vous laissera sans doute pas indemne ! Bref, revenons à nos moutons : j’ai sélectionné un docu/fiction intéressant que j’ai lu l’année dernière…

.

« Résistants » de Thierry Crouzet (ma critique)

.

Résumé :

Les passagers d’un yacht sont soudain terrassés par une superbactérie, résistante aux antibiotiques. Sauf Katelyn, une étudiante. Pourquoi est-elle la seule survivante ? Recrutée par l’Anti-bioterrorism Center, elle est chargée de retrouver l’infecteur, quitte à entrer dans son intimité. Mais l’homme qu’elle pourchasse éveille en elle des sentiments contradictoires. Il ne tue peut-être pas aveuglément…

.

Pourquoi ce choix :

C’était vraiment un roman captivant avec du suspense, des thématiques qui m’intéressaient (santé, maladie, médicaments, antibiotiques, …), de la romance interdite et une plume immersive. Il ne m’a pas fallu longtemps pour m’attacher à cette jolie narratrice qui subit le coup du destin et entre dans un combat qu’elle n’avait pas envisagé. En effet, la pauvre étudiante en médecine va non seulement être accusée d’avoir contaminé tout le monde, mais elle va également être séquestrée à de nombreuses reprises et va se faire manipuler par la plupart de ses interlocuteurs… Elle va surtout tomber sous le charme de Yash, un jeune homme asocial doublé d’un psychopathe. Cette relation passionnelle ajoute une pression supplémentaire. Certes, tout n’est pas parfait non plus dans ce roman : j’ai trouvé quelques rebondissements un peu gros, notamment la fuite en wingsuit…

Même si je ne consomme pas d’antibiotiques et préfère laisser mon corps faire le travail seul, cela m’a quand même fait réfléchir. Derrière la fiction se dissimule bien un documentaire médical… Sauf que le jargon reste compréhensible et bien expliqué. Je craignais d’être perdue, toutefois l’auteur a su transmettre plusieurs messages avec aisance. Attention, il n’y a pas qu’un avertissement concernant la nourriture que l’on ingère. On nous fait aussi réfléchir sur l’abus de médicaments qui renforce les bactéries de notre corps.

Enfin, une frise chronologique en fin d’ouvrage pour comprendre l’évolution des recherches. J’avoue avoir parcouru ces données en diagonale, mais ce que j’ai lu m’a tout de même intéressée. Apparemment, ces informations sont toutes accompagnées de sources sur la version ebook. Une belle façon de poursuivre sa lecture si on s’intéresse au sujet.

.

Qu’en pense la blogo’ ?

  • Pour Hidès Bouquine, c’est un véritable tour de force. Nourri de faits réels, il est aussi un thriller prenant, un page turner efficace. On s’informe tout en se divertissant !
    .
  • De son côté, Livresque78 a avoué que ce n’est pas ce à quoi elle s’attendait. Mais la surprise à tout de même été bonne. Ce roman est avant tout un thriller, mais il est pointu et scientifique. Une belle leçon de moral face à l’attitude de notre société, sur l’usage des médicaments, l’élevage intensif, la volonté de faire plus de profits par tous les moyens.
    .
  • Les mots de Gaiange a mis en avant le fait qu’il s’agit d’un docu/fiction sur une vérité qui fait peur. Une prise de conscience pour certains ou comme elle qui nous conforte dans l’idée qu’on va droit dans le mur avec la simplicité de la prise des médicaments et des antibiotiques. (La critique sur son blog ne fonctionne plus, alors j’ai simplement mis sa critique Babelio…)
    .
  • Pause Polars affirme que ce livre est pour elle un thriller-vérité. Une histoire très habilement racontée, à laquelle elle a adhéré dès le début. Aucun temps mort malgré une partie scientifique impérative pour comprendre le rôle des antibiotiques, ces médicaments que chacun est amené à absorber pour combattre les bactéries lorsqu’il est malade. Elle ne travaille pas du tout dans le milieu scientifique, donc elle connait assez peu de choses, mais ce livre extrêmement bien documenté, révèle de nombreuses informations.
    .
  • On conclue avec BlackKat qui trouve que le sujet nous concerne tous. C’est un roman pour prendre conscience, ou être confortés dans ses convictions que tout va de travers dans notre quotidien, mais surtout un roman pour agir, car tout peut encore changer !

.

Voilà pour cette fois-ci ! Connaissez-vous ce roman ? L’avez-vous lu ? Vous tente-t-il ? Je vous souhaite une bonne journée.
Publicités

9 réflexions au sujet de « Mon vide grenier livresque : Une maladie mortelle (24/01/18) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s