Littérature jeunesse·Manga

« Les Misérables » de SunNeko Lee et Victor Hugo

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les Misérables »
Auteurs : SunNeko Lee et Victor Hugo
Genre : Manga jeunesse-ado
Éditeur : Nobi Nobi !

.

résumé du livre

Dans la France chaotique du XIXe siècle, Jean Valjean sort de prison. Personne ne tend la main à cet ancien détenu hormis un homme d’église, qui le guide sur la voie de la bonté. Valjean décide alors de vouer sa vie à la défense des miséreux. Son destin va croiser le chemin de Fantine, une mère célibataire prête à tout pour le bonheur de sa fille. Celui des Thénardier, famille cruelle et assoiffée d’argent. Et celui de Javert, inspecteur de police dont l’obsession est de le renvoyer en prison ! Une fresque historique et sociale, à travers les yeux de Valjean, pour redécouvrir les injustices et la vie difficile des Français, dans un contexte révolutionnaire.

.

Ma critique

De tous les classiques Nobi Nobi lus jusqu’à présent, c’est vraiment cet ouvrage qui m’a le plus convaincue ! En effet, je l’ai trouvé très complet, bien dessiné et vraiment épais par rapport aux autres mangas ! couv28503329Malgré l’épaisseur et les longueurs que l’on peut trouver dans l’histoire, l’illustrateur ne laisse pas de place à l’ennui. Il parvient avec brio à sélectionner les temps forts, l’action et les dialogues importants sans trop trancher dans l’intrigue. C’est très bien synthétisé. Quel plaisir de (re)découvrir ce classique illustré ! Je pense que c’est un bon compris pour ceux qui n’ont pas le courage ou l’envie de lire l’œuvre de Victor Hugo. Et pour ceux qui connaissent déjà l’histoire, c’est un beau retour dans l’univers !

Pour ma part, j’avais étudié l’œuvre au collège. De plus, je me revois également en train de regarder le dessin animé qui passait à la télévision ou encore l’adaptation cinématographique avec Depardieu. J’adorais l’histoire de la petite Cosette maltraitée par les Thénardier… Je me souvenais surtout de l’amour puissant de Fantine, sa mère, prête à tout donner (cheveux, dents et corps) pour nourrir sa fille ! Cela m’avait impressionnée et bouleversée au point que la scène me reste en mémoire… J’avais également souvenir de Gavroche, car la scène m’avait choqué plus jeune… Enfin, il était difficile d’oublier la traque de Javert et de Jean Valjean. Le reste du récit était très flou (en particulier ce qu’il arrive à Eponine et Marius), si bien que j’ai été ravie de revivre l’aventure le temps de ces 330 pages ! Une super plongée dans mes souvenirs.

Le coup de crayon de SunNeko Lee m’a vraiment plu. Les personnages sont réussis, expressifs et reconnaissables (ce qui n’est pas toujours le cas dans certains mangas). Les plans sont bien choisis. Par ailleurs, les pages dégagent beaucoup d’émotions : j’ai été émue à plusieurs reprises. Lorsqu’il y en a, les décors sont beaux et travaillés. De plus, les planches sont dynamiques et contiennent souvent de jolis détails. On notera également que les flash-backs ou les récits narrés par certains personnages sont en teintes grises, ce qui permet au lecteur de ne pas être perdu. Ajoutons à cela deux éléments pour aller plus loin en fin d’ouvrage : la biographie de Victor Hugo et des informations sur l’œuvre. C’est assez succinct car cela tient en deux pages, mais l’essentiel est là. Vous l’aurez compris, on a là une très belle adaptation du roman que je recommande vivement !!! J’espère que le livre « Les enquêtes de Sherlock Holmes » sera aussi réussi !

.

lesmiserablesmangas

.

ltgwe

.

Citations

Je ne voulais pas devenir un voleur… Je n’ai pas eu le choix… Sinon les enfants seraient morts de faim ! J’ai été emprisonné pour avoir sauvé leur vie ! Ce monde est trop injuste ! Ce crime n’était pas le mien, mais celui de la société !

.
—————
.
Joie est mon caractère, c’est la faute à Voltaire.
Misère est mon trousseau, c’est la faute à Rousseau.
Je suis tombé par terre… C’est la faute à Voltaire…
Le nez dans le ruisseau, c’est la faute à…
.
—————

.
Aimez-vous toujours. Il n’y a guère que cela d’important dans ce monde : s’aimer.

.

Ma note

5/5

10 réflexions au sujet de « « Les Misérables » de SunNeko Lee et Victor Hugo »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s