BD·Fantastique/Fantasy·Science Fiction

« Le guerrier de sable » (5 Mondes T1) de Mark Siegel, Alexis Siegel, Xanthe Bouma, Matt Rockefeller et Boya Sun

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le guerrier de sable » (5 Mondes T1)
Auteurs : Mark Siegel, Alexis Siegel, Xanthe Bouma, Matt Rockefeller et Boya Sun
Genre : Bande dessinée jeunesse-ado / Fantastique / Science-fiction
Éditeur : Gallimard

.

résumé du livreOona Lee est l’apprentie danseuse de sable la plus maladroite de sa classe. Une vraie calamité en matière de magie. Alors que la guerre est sur le point d’éclater, elle apprend que les 5 Mondes qui forment son univers courent un grave danger. Le seul moyen de les sauver est de rallumer cinq phares antiques. Une mission a priori impossible… pour qui ne s’appelle pas Oona Lee! Aidée d’un gamin des rues et d’un athlète superstar, la jeune magicienne va au devant de son destin. Ensemble, parviendront-ils à éviter le pire ?

.

Ma critique

Alerte à la pépite ! Ce premier opus est une plongée insolite dans un univers mêlant science-fiction et fantastique. On suit Oona Lee, une adolescente qui a du mal à gérer son pouvoir. Elle fait partie des danseurs de sable, une caste de mages qui manipulent le sable grâce à des aniformes, des créatures élémentaires douées d’une personnalité. La pauvre demoiselle est la risée de ses semblables car, en plus de ne pas être douée, elle est la sœur de Jessa, une ancienne élue qui a prit la fuite au moment où on avait besoin d’elle. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement avec la série Avatar, que ce soit pour l’élu qui disparaît ou pour la maîtrise des éléments. Ajoutons à cela que, pour invoquer la magie, les personnages doivent effectuer une espèce de danse… couv6070126Il y a aussi le Starball, un sport faisant songer au pro-bending ou encore l’idée de phares élémentaires qui m’a complètement fait penser aux jeux Golden Sun. Mais attention : « Le guerrier de sable » n’est pas une pâle copie d’une œuvre déjà existante ! C’est bien plus que ça… Cet ouvrage propose des peuples non-humains, des planètes différentes des nôtres et un ensemble de protagonistes qui valent le détour. On a là une belle histoire avec un univers riche et extraordinaire !

Oona, An Tzu et Jax Amboy sont trois personnages principaux qui ont su me plaire. Je n’ai aucune préférence : je les apprécie chacun à leur manière. Oona est une héroïne attendrissante, courageuse, déterminée et émotive qui va gagner en assurance progressivement. An Tzu est une sorte de Robin des Bois vivant dans les taudis de Sao Sablo. Il va prouver sa valeur à plusieurs reprises et ce, malgré le mal qui le ronge petit à petit… Il y a aussi Jax, un joueur de Starball au physique androgyne. En ce qui le concerne, je n’avais pas vu venir son secret et je dois reconnaître que j’ai adoré être surprise ! Les personnages secondaires ne sont pas en reste puisqu’ils sont également intéressants, en particulier Rameau et la femme-plante. Tout ce petit monde apporte un véritable plus à ce monde incroyable ! J’ai vraiment très envie de les voir évoluer et se confronter… De plus, le rythme et le scénario sont très bien gérés : on plante rapidement le décor, tandis que l’action est constante. On va de péripétie en péripétie, non sans oublier une pluie de révélations qui arrive au compte goutte. De ce fait, on a une BD très fluide qui se lit facilement et avec plaisir. En plus de proposer une intrigue addictive, les auteurs abordent des thématiques intéressantes comme l’écologie, la tolérance et la diversité culturelle.

Avant de plonger dans cet album, j’étais à la fois émerveillée et sceptique avec le dessin. Je trouvais le choix des couleurs somptueux et judicieux cependant, j’avais du mal avec les visages enfantins ou simplistes de certains personnages. Tout a été balayé au fil des pages. Je me suis laissée emportée par le coup de crayon que j’ai fini par adorer. J’ai été enchantée par les couleurs chatoyantes, les détails foisonnants de certaines planches. J’ai fini par trouver les personnages mignons et expressifs. De plus, j’ai été ravie d’avoir enfin une héroïne normale avec des formes (un visage doux, de bonnes cuisses potelées et un physique pas forcément proportionné), un bel androgyne métissé à la coupe étrange ou encore un petit personnage adorable et rondouillard. Bref, le coup de crayon m’a finalement autant convaincue que l’histoire. J’ai été à deux doigts du coup de cœur… Mais une chose est sûre : je vous recommande vivement ce premier tome et espère que mon réseau de bibliothèques achètera la suite lorsqu’elle sera publiée.

.

.

ltgwe

.

Citations

 Je reviendrai te chercher ! Une sœur, c’est pour la vie, Oona.

—————

Les humains sont tellement coupés de leurs racines… Qu’ils ne sentent même pas que leur monde se meurt sous leurs pieds. Nous, les plantes, sommes liées entre nous – nous ne pouvons pas nous sentir isolées comme vous. Ce doit-être si dur de se sentir seul. Nous, nous savons que nul n’est jamais seul.

—————

Le sable vit. Le sable sait. Laisse-le te guider.

.

Ma note

5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s