Romans

« Zakuro » (Au cœur du Yamato) d’Aki Shimazaki

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Zakuro » (Au cœur du Yamato)
Auteur : Aki Shimazaki
Genre : Roman contemporain
Éditeur : Babel

.

résumé du livre

Bânzo Toda est porté disparu en Sibérie depuis la fin de la guerre. Sa femme, sombrant dans l’Alzheimer, s’accroche néanmoins à l’espoir de revoir un jour son mari. Quand Tsuyoshi Toda découvre que son père vit en fait, depuis vingt-cinq ans, dans une ville peu éloignée de la leur, il veut comprendre les raisons de son silence. Dans une longue lettre, le père expliquera au fils les événements qui ont brisé le cours de sa vie à partir du drame survenu à bord du bateau qui devait le ramener près des siens.

.

Ma critique

couv72866753Seconde excursion au cœur du Japon grâce au club des lecteurs. Je dois reconnaître que « Tsukushi » et « Zakuro » dégagent beaucoup d’émotions et mettent en avant un secret de famille, mais sont vraiment très différents. Dans ce petit roman, on suivre Tsuyoshi, un homme qui a souffert de l’absence de son père, vraisemblablement disparu en Sibérie, après la guerre de 1945. Or, grâce à son ami Kôji, il va découvrir que son père est bien vivant et qu’il habite près de son ancienne famille. Cela fait presque vingt-cinq années qu’il a rebâti une vie avec une nouvelle compagne et des enfants. Plein de chagrin, de colère et de douleur, Tsuyoshi va chercher à comprendre les raisons de son silence et va reprendre contact avec lui. Les doutes du narrateur sont merveilleusement bien retranscrits : grâce aux pensées, aux réactions et aux rêves dont va nous faire part Tsuyoshi, on comprend aisément le trouble qui l’assaille. Or, les raisons qui ont poussé Bânzo, son père, à tout abandonner m’ont émue. Je ne m’y attendais pas… L’auteure met vraiment en avant de belles valeurs comme l’honneur, les douleurs du passé et la rédemption…

J’ai trouvé la narration de « Zakuro » plus dynamique que « Tsukushi ». En effet, le fait que cette nouvelle soit narrée par un homme mûr, loyal, droit, déterminé et protecteur a davantage su me toucher qu’une femme hésitante et perdue. Tsuyoshi fonce et n’hésite pas à aller chercher lui-même les réponses. Par ailleurs, la thématique de l’Alzheimer m’a davantage touchée que la sexualité. En effet, il s’agit d’une maladie qui n’épargne personne et qui va forcément toucher notre entourage… Malgré nous, on fait donc le parallèle avec notre propre expérience… Or, Aki Shimazaki montre plutôt bien l’évolution de la dégénérescence de la mère du héros : on la voit oublier des choses, vivre dans le passé et effacer quelques membres de sa famille. Cela effraie autant que c’est émouvant. L’auteure ne rentre pas dans le pathos : elle décrit tout avec simplicité, sobriété, réalisme et poésie. On a là un très beau petit récit délicat qui ne laisse pas de marbre et qui plonge le lecteur dans une atmosphère très particulière. Dommage que ce soit si court !

.

clubdeslecteurs

.

Citations

Je me rapproche de la maison. Dans le noir surgit le visage de mon père, plus jeune que moi. L’homme qui a aimé sa femme, l’homme qui a adoré ses enfants, l’homme qui a eu un grand sens de la justice, l’homme qui a été têtu mais très honnête. Malgré tout, cet homme ne rentre pas chez lui, où sa femme attend son retour depuis vingt-cinq ans…

—————

Nous sommes à la mi décembre. Il fait plus froid de jour en jour. Les chrysanthèmes de notre jardin sont tous fleuris. Ma saison favorite est bien terminée. À regarder le ciel nuageux, je pense qu’il va bientôt neiger. Malgré tout, les moineaux gazouillent avec vivacité.

—————

Enfin, je compose le numéro. Mon doigt tremble. La sonnerie se fait entendre. Mon coeur bat rapidement, je tente de me calmer en respirant à pleins poumons.

.

Ma note

♥ 3,5/5

2 réflexions au sujet de « « Zakuro » (Au cœur du Yamato) d’Aki Shimazaki »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s