Littérature jeunesse·Manga·Romances

« Plus jeune que moi » T1 de Chihiro Hiro

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Plus jeune que moi » T1
Auteur : Chihiro Hiro
Genre : Manga ado / Romance
Éditeur : Akata

.

résumé du livre

Mihoro est lycéenne, mais elle est aussi et surtout la sœur aînée d’une grande fratrie ! Aussi, pour aider sa mère, il n’est pas rare qu’elle s’occupe de ses quatre petits frères. Attentionnée à l’égard des autres, elle est sans aucun doute une fille sur qui on peut compter. Aussi, un matin, alors qu’elle se rend au lycée, elle vient en aide à un jeune garçon, dont le vélo vient de dérailler. Très vite, ces deux-là se rapprochent. Mais tandis que Mihoro le considère un peu comme son nouveau « petit frère », lui, a des vues sur la jeune fille…

.

Ma critique

Avant de commencer, je tiens à remercier L_Bookine qui m’a prêté les deux premiers tomes de cette trilogie et qui, je l’espère, me prêtera l’ultime opus quand elle l’aura acheté et lu, parce que c’est vraiment une romance que l’on prend plaisir à suivre ! couv17668484On a là un premier tome mignon qui traite les premiers émois amoureux : la maladresse, le cœur qui bat fort en la présence de l’être aimé, les premiers contacts comme une main effleurée, les sourires qui déclenchent une myriade d’émotions, les sensations que les sentiments naissants procurent, etc. C’est réellement plein de tendresse. Mihoro, l’héroïne, est une jeune fille adorable, mignonne et avec le cœur sur la main. Ainée d’une fratrie de cinq garçons, elle aide beaucoup sa mère… Voire donne la sensation d’être leur seconde maman tant elle s’occupe des repas ou de l’emploi du temps familial… Je me suis parfois demandée où était cette véritable mère ou encore le père ?! Je crois que j’ai loupé une information concernant ce dernier, car je ne me souviens pas que l’un des personnages en parle… Je me suis donc forgée l’image d’une famille monoparentale nombreuse où l’aînée fait beaucoup pour le foyer… Mais pas que ! En effet, elle aide beaucoup ses camarades en proposant de copier ses devoirs et m’a parfois donné l’impression d’être le dindon de la farce ! Mihoro est beaucoup trop gentille, si bien que certains protagonistes donnent l’impression de se servir d’elle et de se moquer en guise de remerciement. Certes, ce sont ses camarades néanmoins, j’ai eu une sensation de malaise au début, car cette demoiselle avenante et dévouée aux autres ne méritait pas de telles moqueries, aussi sympathiques soient-elles, de la part de ses camarades ou de sa famille !

Alors qu’il a un problème avec son vélo, Mihoro va faire la rencontre de Chiei en lui proposant son aide… Bon, j’avoue avoir eu une petite surprise lorsque j’ai découvert la différence d’âge qui n’est vraiment pas énorme ! En effet, ils sont dans le même lycée… À mes yeux, il n’y a donc rien de choquant dans leur histoire. Voir un couple comme celui-ci avec un ou trois ans de différence n’a absolument rien d’anormal, cependant, je suppose que les écarts sont moins bien vus dans la société japonaise que dans la nôtre… Chiei est un garçon aussi mignon que l’héroïne et plutôt mature pour son âge. En effet, il va rapidement lui faire comprendre ses intentions en lui expliquant que, malgré le fait qu’il soit plus jeune, il la trouve adorable, attentionnée et très jolie. S’il passe autant de temps avec elle, ce n’est pas pour avoir l’image du petit-frère… J’ai apprécié sa franchise ainsi que le fait que l’on ne tourne pas autour du pot pendant plusieurs volumes. Finalement, il n’y a que Mihoro qui va devoir ouvrir les yeux sur celui qu’elle côtoie avant de réaliser qu’il l’attire autant qu’elle… Leur relation est progressive : on voit leurs liens se tisser au fil des jours lorsqu’ils discutent, mangent ensemble ou rentrent du lycée à deux en vélo, etc. Ce n’est pas une romance rapide qui arrive comme un cheveu sur la soupe. Elle donne la sensation d’être douce et crédible. Enfin, j’ai été très surprise par la fin : je m’attendais à ce que leur amour se concrétise, mais non ! L’auteure en a décidé autrement et cela m’a bien plu ! D’ailleurs, j’ai aussitôt enchaîné avec la lecture du second opus. Autant dire que, malgré certains côtés naïfs des personnages et l’intrigue peu novatrice, c’est un Shōjo tout mignon et sympathique que j’ai pris plaisir à lire !

.

Citations

Ça doit être ton destin, ou un truc du genre, de veiller sur les garçons plus jeunes que toi.

.
—————
.
Moi c’est pas parce que je suis plus jeune que toi que ça fait de moi ton petit frère !

.
—————
.
Tu te trompes, tu ne me mets pas mal à l’aise ! Et l’autre jour non plus… Ça m’a surprise, j’avais le cœur qui battait, c’était une drôle de sensation… J’ai réagi par réflexe mais ce n’était pas désagréable. Par contre, ne pas te voir, ça, c’est insupportable ! Quand tu as cessé de venir, il y a eu comme un vide dans mon cœur…

.

Ma note

♥  4/5

 

2 réflexions au sujet de « « Plus jeune que moi » T1 de Chihiro Hiro »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s