BD·Littérature jeunesse·Science Fiction

« Le baptême du feu » (Frnck T2) de Brice Cossu et Olivier Bocquet

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le baptême du feu » (Frnck T2)
Auteurs : Brice Cossu et Olivier Bocquet
Genre : Bande dessinée / Littérature jeunesse-ado / Science-Fiction
Éditeur : Dupuis
.

résumé du livre

Pas de pizzas, pas de réseau, pas de voyelles… La préhistoire, c’est NUL ! Quand un orphelin de 13 ans part à la recherche de ses parents et se retrouve en pleine préhistoire, forcément il doit tout faire : inventer le feu, le savon, les voyelles et tenter de survivre parmi des bestioles monstrueuses et des brutes épaisses…

.

Ma critique

Cette suite est dans la lignée du tome précédent : on retrouve des gags, des jeux de mots ainsi que des situations rocambolesques ! Le pauvre Franck va devoir apprendre à cohabiter avec sa nouvelle famille et à survivre dans une grotte… La vie quotidienne est bien plus rude qu’à notre époque : la caverne n’est évidemment pas équipée pour des températures basses ou pour l’hiver… 9782800168753-couv-m800x1600Il n’est pas rare de perdre un doigt de pied ou un quelconque autre membre… Sans parler des aliments crus ou des plats ragoûtants que la meute de Franck mange pour survivre. Adieu le confort, le réseau, la console, la télé et la pizza ! Personnellement, je serais aussi paniquée que notre jeune héros, car je suis une véritable frileuse… Quant à la nourriture pas cuite ou celle qui a le goût de vomi, je pense que personne ne se laisserait facilement tenter ! Autant dire que, même si j’ai souri à ses dépens, j’ai eu pitié de ce pauvre adolescent à qui il va arriver bien des misères… Cependant, le bougre ne se laisse pas abattre ! En effet, il va essayer d’inventer de nombreuses choses comme la roue, le savon, le foot et d’autres outils qui font faire systématiquement un flop ! Mais qu’en est-il du feu, élément dangereux et indomptable, mais tellement utile ?… Ce second tome va tourner autour du feu : les premières craintes, quelques expériences (plus ou moins désastreuses) et la découverte. Cela mettra l’harmonie du groupe à rude épreuve puisque des premières tensions apparaîtront

Si Franck reste fidèle à lui-même en étant gaffeur et bout en train, les autres protagonistes vont commencer à nous montrer leur personnalité. C’est par exemple le cas du meneur et de sa compagne ou encore de Kenza, une jeune fille qui semble avoir l’âge de Franck. Ces deux derniers se rapprochent beaucoup et semblent se découvrir beaucoup de points communs… Nul doute que leur relation continuera d’évoluer dans les prochains tomes. Quoi qu’il en soit, la présence de ce jeune venu du futur a radicalement changé le groupe d’hommes préhistoriques : même si la cohabitation est difficile, on constate qu’il y a eu de réels progrès, en particulier du côté du langage. Chaque protagoniste semble mieux converser et a intégré quelques voyelles ou des nouveaux mots à leur vocabulaire. Certes, il manque encore des voyelles dans la moitié des bulles toutefois, la majorité des dialogues sont à présent compréhensibles. Je suis vraiment curieuse de voir l’évolution de ce groupe.

frnck

J’attends beaucoup du groupe adverse, celui que Franck et sa tribu a expulsé de la grotte, car eux aussi progressent dans leur coin. En côtoyant (de loin) ceux qui ont pris leur foyer, les antagonistes apprennent des choses et évoluent. L’un d’entre eux a d’ailleurs des visions d’objets du futur tel que le micro-onde qu’il va essayer de construire avec les moyens du bord. Eux aussi vont faire des tentatives (souvent explosives) pour améliorer leur quotidien. Cela m’a rappelé « Il était une fois : l’Homme », un dessin animé des années 1970/1980 qui a longtemps été diffusé. On y retrouve l’idée de gentils (le groupe de Pierre) qui doivent faire face au Teigneux et au Nabot, deux méchants fourbes, brutaux et assez idiots qui pompent les idées des personnages principaux pour progresser. Le clin d’œil est certainement volontaire ! Dans tous les cas, cela m’a fait sourire, car mes souvenirs d’enfance ont ressurgi durant ma lecture.

Un monde qui s’assombrit, des aventures toujours aussi déjantées, des lapins aussi mignons que sinistres, un groupe rival qui monte en puissance et toujours pas de réseau… Il y a encore du travail pour Franck ! J’espère pouvoir mettre la main sur la suite très bientôt. Certes, je n’ai pas autant ri qu’avec le premier opus et le scénario n’innove pas le genre toutefois, même si certaines péripéties ou rebondissements ne sont pas inédits, on passe un bon moment. C’est une aventure sympathique et sans prise de tête.

.

Citations

– Tiens, goûte.
– On dirait du vomi.
– Le vomi c’est plus amer. Là, ça se rapproche de la cervelle de taupe, je trouve. Avec un petit goût de banane en plus.

 

—————

Qu’est-ce que je donnerais pour un carré de chocolat ! Et même, je n’aurais jamais cru dire ça un jour, mais qu’est-ce que je donnerais pour des brocolis !

 

—————

Les visionnaires sont toujours incompris. Je suis sûr que tout le monde s’est moqué de l’inventeur du coussin péteur, au début. Alors que c’est un génie.

.

Ma note

♥  4/5

2 réflexions au sujet de « « Le baptême du feu » (Frnck T2) de Brice Cossu et Olivier Bocquet »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s