BD·Littérature jeunesse

« En quête d’amour » (Mistinguette T1) de Grégory Tessier et Amandine

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « En quête d’amour » (Mistinguette T1)
Auteurs : Grégory Tessier et Amandine
Genre : Bande dessinée / Littérature jeunesse-ados
Éditeur : Jungle

.

résumé du livre

Suite à un déménagement, Chloé – Mistinguette pour les intimes – va vivre sa rentrée en 4ème au sein d’un nouvel établissement. Plutôt réservée et un brin gaffeuse, réussira-t-elle à devenir populaire en côtoyant les chipies les plus glamours du collège ? Parviendra-t-elle à se faire remarquer par le bel Alexandre ? Découvrez-le en suivant cette irrésistible quête du bonheur !

.

Ma critique

9782822222976Voici une série girly qui plaira sans doute à la majorité des collégiennes ainsi qu’à quelques filles en CM1/CM2. En effet, même si l’histoire ne sort pas des sentiers battus, elle retrace assez bien les soucis que l’on rencontre à l’adolescence. La petite Chloé vient juste de déménager. Elle a du mal à établir le contact avec ses parents : son père la prend pour une petite fille et sa mère veille sur elle… Dans son nouveau collège, elle va faire la rencontre d’Anissa et son groupe de pimbêches à qui elle va quand même se lier d’amitié, de Marc un petit gros avec un appareil mais qui est gentil et d’Alexandre le beau gosse qui a une année de plus qu’elle… En quête d’identité et de reconnaissance, Chloé va essayer de trouver sa voie et son style. Ainsi, elle va se lier d’amitié avec ses rivales, va peaufiner ses tenues et va essayer de se faire une réputation. Évidemment, elle va apprendre de ses erreurs, puis va montrer qu’elle n’est pas le genre à se faire marcher sur les pieds… Greg Tessier retrace plutôt bien les premiers émois, le déménagement, la recherche de soi, les relations familiales parfois compliquées à l’adolescence, le manque de confiance en soi, etc.

Hélas, les personnages sont vraiment clichés au possible et ne sortiront jamais de leur moule, ce qui est bien dommage !… Cela dit, je sais que cela va fonctionner chez les jeunes lectrices qui ont besoin de ces références et qui vont immédiatement s’identifier à Chloé. En tant qu’adulte, je n’ai pas forcément été transcendée par cette lecture que j’ai jugée légère et pleine de stéréotypes néanmoins, je ne suis pas le public cible de cette BD. Celle-ci, je le répète, va certainement plaire aux adolescentes, car elle rappelle la saga « Lou », « Les filles au chocolat » (en particulier « Cœur Cerise ») ou encore « Les sisters ».

Le coup de crayon est sympathique cependant, je n’ai pas eu de coup de cœur. C’est assez simple et expressif… Par contre, j’aime beaucoup les petits détails qu’il y a dans certaines planches… Par exemple, on peut suivre la relation entre deux enseignants qui sont souvent au second plan dans les pages. J’ai également adhéré aux têtes de chapitre sur un fond « feuille de classeur » ainsi que les faux bulletins dont les matières sont l’apparence, la confiance, l’observation, la séduction et la célébrité. On suit la progression de notre jeune héroïne avec grand plaisir… Enfin, les auteurs ont proposé un petit test de personnalité à la fin de la bande dessinée. Pour ma part, je suis Melle Vernier, une enseignante au look de vieille fille tirée à quatre épingles et au style trop strict… Ouille ! C’était ça ou être une nana superficielle qui ne pense qu’à son apparence ou une gaffeuse rêveuse et complexée… Finalement, je m’en sors bien !

On a donc un premier tome simple, girly, mais peu original qui plaira quand même à la plupart des lectrices pré-ados. Je ne pense pas me pencher sur la suite de la série cependant, je pense qu’elle restera dans la lignée de cet album…

.

ltgwe.

48hbd-logo-02.

Citations

OUAH ! C’est que ça fatigue drôlement l’amour, mine de rien !

—————

– J’ai appris que Nadia n’avait même pas d’adresse MSN !
– Rassure-nous, elle a au moins un portable ?
– Je crois que non, les filles !
– HAAAANNN !!!
– Ouais, moi aussi j’hallucine !!! Je sais trop pas comment elle fait pour communiquer avec son mec !

—————

– Tu ne serais pas amoureuse, des fois ?
– Euuh…
– Tu sais, tu peux tout me dire, ça restera entre filles !
(Les mamans ont vraiment un sixième sens !)

.

Ma note

3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s