Fantastique/Fantasy·Manga·Young adult

« Platinum end » T1 de Takeshi Obata et Tsugumi Ohba

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Platinum end » T1
Auteurs : Takeshi Obata et Tsugumi Ohba
Genre : Manga / Fantastique / Grands ados-young adult
Éditeur : Kazé

.

résumé du livre

Mirai, un jeune homme qui a perdu tout espoir en la vie, est sauvé par un ange alors qu’il tente de se suicider. Mais cette rencontre fatidique pourrait bien le plonger dans un désespoir plus profond encore…

.

Ma critique

Attirée par cette saga lors de la publication du premier tome, je n’avais pourtant pas fait craquer mon porte-monnaie alors que j’avais très envie de découvrir cet univers ! Les avis positifs avaient très vite fleuri sur la toile cependant, j’avais préféré attendre, car j’ai toujours des difficultés à commencer une série manga sans connaître le nombre de tomes que l’auteur prévoie de réaliser… couv30604991J’ai finalement cédé grâce aux 48H BD qui permettaient de découvrir ce titre pour deux euros ! Or, j’ai trouvé que c’était une bonne lecture vraiment prometteuse.

On va donc suivre Mirai, un jeune homme au quotidien difficile : ses parents sont morts, tandis que son oncle et sa tante abusent de lui en faisant de lui leur esclave et leur punching-ball… À bout, il décide de mettre fin à ses jours… C’était sans compter l’intervention de Nasse, une ange, qui va lui proposer un étrange marché loin d’être aussi innocent qu’il en a l’air ! La saga « Death Note » était déjà très sombre et abordait beaucoup de sujets comme la justice, la liberté, la religion et la criminalité, mais j’ai l’impression que cette nouvelle série est encore plus obscure… En effet, certains passages sont très sanglants et d’autres ne conviendront pas à de jeunes lecteurs (ex : une partouze très détaillée avec une quinzaine de femmes). Quant aux thématiques, elles sont assez similaires. Comme Light, Mirai va posséder un pouvoir surprenant lui permettant d’avoir le contrôle sur autrui et de donner la mort. Mais, contrairement à notre cher Light/Kira, le jeune homme n’est pas un anti-héros. Il souhaite agir pour le bien. De ce fait, il refuse d’assouvir autrui, de faire couler le sang ou d’user de son talent à mauvais escient ! Malheureusement pour lui, son destin le rattrape : il apprend qu’il fait dorénavant partie d’un groupe de treize élus prétendant à devenir le futur Dieu sur Terre. Tous ont un mentor ange à leurs côtés et des nouveaux pouvoirs… Mais un seul pourra survivre ! L’aventure s’annonce donc lugubre, violente et pleine de surprises. La manipulation et la lutte pour le pouvoir vont être de la partie…

Graphiquement, le coup de crayon est toujours beau et maîtrisé. C’est tout à fait mon style de dessins. Je me suis donc régalée. Le seul reproche que je pourrais faire est le côté abusif de la nudité… Ayant lu « Bakuman » et « Death Note » des deux auteurs, je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement, car j’avais beaucoup aimé ces séries… Or, je dois avouer que l’on retrouve pas mal d’éléments comme l’adolescent solitaire et futé, le pouvoir de tuer, les coups bas, les créatures ailées que seuls quelques élus peuvent voir et le côté surnaturel en toile de fond dans notre monde. Mirai ressemble physiquement à Light, mais semble être son parfait opposé… L’idée de tandem est également conservée puisqu’à la place de Ryuk, on a la jolie Nasse ! Pour ma part, j’aime beaucoup ces éléments. Ils avaient su me conquérir par le passé et y parviennent une fois de plus. Je suis d’ailleurs curieuse de voir comment l’intrigue va évoluer. Le tout est sombre, intéressant, intriguant, mature, bien ficelé et prometteur ! Reste à voir si mes lecteurs grands ados à la médiathèque apprécieront à leur tour ce début de série. Si c’est le cas, j’achèterai et lirai la suite de « Platinum End », sinon, je me contenterai de les feuilleter en librairie.

.

ltgwe.

48hbd-logo-02.

Citations« Chacun de nous essaye d’être le plus épanoui possible dans sa vie ! » Ce qui veut dire que … dans n’importe quelle situation, on agit en pensant faire le meilleur choix, ou prendre la meilleure décision … Si j’ai voulu mourir … c’est que je pensais, à ce moment-là, que c’est ce qui me rendrait le plus heureux …

—————

D’ailleurs, les démons n’existent pas ! Le seul endroit ou on pourrait en trouver, c’est dans le cœur des hommes …

—————

Lorsqu’on n’est pas heureux soi-même, on a du mal à se réjouir du bonheur des autres… et à l’inverse, si tout le monde autour de soi n’est pas heureux, il est difficile de l’être soi-même…

.

Ma note

4/5

Publicités

4 réflexions au sujet de « « Platinum end » T1 de Takeshi Obata et Tsugumi Ohba »

  1. Le fait que le manga soit bien sombre n’est pas pour me déplaire même si je pense que la nudité va me gêner…
    Ayant bien aimé Death Note, les parallèles que tu fais entre les deux mangas me donnent encore plus envie d’enfin sortir ce premier tome de ma PAL 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s