Littérature jeunesse·Romances

« Swimming Pool » de Sarah Crossan

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Swimming Pool »
Auteur : Sarah Crossan
Genre : Littérature contemporaine / Romance
Éditeur : Rageot

résumé du livre

Kasienka et sa mère viennent de quitter la Pologne pour s’installer en Angleterre. La jeune fille peine à s’intégrer dans un pays dont elle maîtrise mal la langue. Le seul moment où elle se sent bien, c’est lorsqu’elle pratique la natation dans son club et qu’elle voit William, lui aussi dans l’équipe.

.

Ma critique

Lorsque Babelio m’a proposé de découvrir « Swimming Pool » de Sarah Crossan, j’ai accepté sans hésiter, car il s’agit de l’auteure d’« Inséparables », un roman abordant un sujet inhabituel avec beaucoup de sensibilité que j’avais aimé. Cette fois-ci, il n’est pas question de sœurs siamoises, mais l’émotion est bien présente dans ce nouveau roman et le procédé narratif est le même : on est sur du vers libre. Swimming Pool sarah crossanJe ne suis pas forcément fan de ce format cependant, c’est encore une fois très bien passé. J’ai trouvé que cela apportait énormément de douceur et de poids aux mots. On a l’impression d’être face à un récit mis sous forme de poème. De plus, les chapitres ont tous un titre qui décrit à merveille l’atmosphère et font systématiquement une ou deux pages. De ce fait, on progresse avec aisance et on tourne les pages avec plaisir, portés par cette plume onirique et pleine de sentiments.

Une fois encore, on est sur une histoire abordant des thématiques difficiles et d’actualité. Ici, il s’agit principalement de l’immigration, l’exil et de l’intégration. En effet, Kasienka, une jeune polonaise de douze ans, va arriver en Angleterre avec sa mère en espérant retrouver son père… Pendant que la mère trouve un travail dans un hôpital, Kasienka va narrer ses journées au lycée. Cela commence assez mal puisque la directrice va d’abord se baser sur son niveau d’anglais et va la mettre dans une classe avec des élèves plus jeunes où elle va principalement s’ennuyer, car elle a un très bon niveau général. C’est surtout pendant les cours qu’elle va faire la rencontre de Clair, une jeune fille populaire et hargneuse qui ne supporte pas la concurrence. Pleine de méchanceté, Clair va commencer par se moquer de cette « polak » qui, avec aux cheveux courts, ressemble à une homosexuelle. Tout est prétexte à être critiqué : la tenue de la jeune fille, sa façon d’être, … Les brutalités iront loin et la jeune héroïne préférera prendre sur elle plutôt que de dire les choses et d’envenimer la situation où elle passe déjà pour une « étrangère » aux yeux des autres. Autant, j’ai aimé le fait que Kasienka garde la tête haute, soit franche, courageuse, pleine d’honneur et sache finalement s’extirper de cette situation, autant je ne sais pas si tous les jeunes lecteurs pouvant se trouver dans la même situation pourront agir ainsi… Quoi qu’il en soit, j’ai apprécié le fait que l’auteure aborde les thématiques de l’intégration, de la tolérance, du harcèlement et des préjugés. C’est important d’en parler en littérature jeunesse…

psuca

D’autres thèmes comme le quotidien, l’adolescence, la recherche de soi (de son identité et de sa place), la famille et l’amour en général seront abordés de façon délicate et pertinente. On nous présente la vie telle qu’elle est : avec des hauts et des bas, des rencontres qui changent notre vie, des revirements de situation que l’on n’attend pas, des secrets que l’on découvre un jour, … Des petites touches d’Amour saupoudrent le récit : de l’amour familial avec l’héroïne et sa mère qui s’acharne à trouver son époux disparu, de l’amour avec des amis qui deviennent une vraie famille comme l’adorable Kanoro (un voisin noir qui m’a beaucoup émue) et de l’amour explosif avec le beau William, un quatrième avec qui elle va faire partie de l’équipe de natation… On a là de très beaux messages, à la fois simples, doux et justes.

Par contre, contrairement à ce que je croyais, la natation n’est qu’un prétexte ou un fil rouge dans le récit. Cela aurait pu être n’importe quelle autre activité… Bien que ce sport possède une valeur particulière entre la petite polonaise et son père, j’ai trouvé que les scènes à la piscine étaient trop peu nombreuses et auraient pu être un peu plus exploitées ; surtout en raison du titre du roman ! J’ai également pour regret le fait que l’ouvrage possède un goût d’inachevé. La fin est plus ou moins ouverte. On a beaucoup de réponses ainsi que des événements qui se terminent néanmoins, c’est au lecteur d’imaginer certaines choses. Je n’aurais pas refusé quelques pages supplémentaires… Parce qu’au fond, on se sentait comme un poisson dans l’eau aux côtés de Kasienka… On aurait voulu la suivre davantage !

Malgré ces petits défauts, j’ai vraiment adoré ma lecture. Les thématiques, la façon dont Kasienka voit les choses, les personnages, le système de vers libres et l’ambiance du récit m’ont beaucoup plu. C’est un roman pour ados à la fois joli, poétique, lyrique, réaliste et touchant. Si vous avez aimé « Inséparables », il est bien possible que cet ouvrage vous plaise tout autant ! Si vous ne connaissez pas encore Sarah Crossan, je vous conseille de découvrir sa plume très délicate. Un grand merci à Babelio et aux éditions Rageot pour cette plongée pleine d’émotions.

.

babelionewlogo.rageotlogo.

Citations

Il y a une cloche
Dont la sonnerie stridente signale
Qu’ il est temps de changer de classe.
D’un cri elle nous commande.
Comme des somnambules on se lève
Quand elle résonne;
On fait silence
Quand elle l’ordonne.

 

—————

Quand il sourit c’est comme si devant moi
Une torche s’enflammait,
Éclairant le monde, même ses plus noirs recoins,
Et je ne peux simplement pas concevoir
Que tout le monde ne soit pas amoureux de lui.

 

—————

L’eau est un autre monde,
Un autre pays, avec son langage à lui,
Que je parle couramment,
Un pays étranger, dangereux,
Où on ne respire pas pareil. […]
Au bord de la piscine je suis peut-être moche,
Mais quand je parle le langage de l’eau,
Je suis belle.

.

Ma note

♥  4/5

16 réflexions au sujet de « « Swimming Pool » de Sarah Crossan »

  1. Je viens de publier mon article sur le même bouquin et qu’est-ce que je vois, deux lignes plus bas dans mon fil WordPress : le tien ! C’est chouette que tu aies pu le lire aussi ! C’est vraiment un très beau livre, même si j’ai découvert encore mieux avec We Come Apart. Kasienka est une héroïne absolument géniale, elle s’en sort par elle-même et c’est notamment en cela que j’ai aimé sa relation avec William, il sait qu’elle peut et doit se débrouiller seule, il n’arrive pas en prince sauveur de la princesse perdue parmi toutes ces méchantes. Sarah Crossan est une magicienne des mots !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, je vais te lire de ce pas, dans ce cas !
      Tout à fait ! C’est une héroïne qui garde la tête haute et agit sans avoir besoin de son chéri. J’ai également aimé qu’il lui dise « venge-toi » sans pour autant jouer les princes héroïques ! D’autant plus que la « vengeance » ne rabaisse personne. On est dans le dépassement de soi. C’est très bien. Une belle valeur !
      Je ne connais pas du tout « We Come Apart ». Je vais regarder sur la toile.
      Tout à fait d’accord avec toi lorsque tu dis que Sarah Crossan est une magicienne des mots !

      Aimé par 1 personne

      1. Exactement, elle se venge en montrant au monde ce dont elle est capable, pas en leur faisant des crasses, elle ne devient pas une peste pour autant.
        C’est un autre de ses romans écrit avec un autre auteur, Brian Conaghan, pas encore traduit. On y retrouve pas mal de sujets communs à Swimming Pool !

        Aimé par 1 personne

  2. J’avoue que la couverture aurait pu me faire passer à côté de ce titre dont tu parles extrêmement bien. Les thèmes abordés que tu mets en avant sont intéressants et importants, et j’aime l’originalité des vers libres. Je garde donc le titre dans un coin de ma tête ou plus probablement de ma wish list livraddict 🙂 Et ceci même si la fin ouverte va probablement me faire râler…

    Aimé par 1 personne

Répondre à oursebibliophile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s