Fantastique/Fantasy

« Le joyau des Valoris » (Haut-royaume : Les sept cités T1) de Pierre Pevel

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le joyau des Valoris » (Haut-royaume : Les sept cités T1)
Auteur : Pierre Pevel
Genre : Fantasy
Éditeur : Milady

résumé du livre

Dans la cité aux mille pièges de Samarande, Iryän Shaän, voleur aux yeux de drac, est engagé pour dérober un diadème d’une valeur inestimable. Or, une fois la mission d’Iryän accomplie, les pierres qui ornaient le diadème sont dérobées à leur tour. Pourquoi ? Par qui ? S’ils veulent se disculper, Iryän et ses complices devront le découvrir et vaincre par la ruse et le fer de nombreux adversaires – car les relents de magie noire qui entourent le joyau des Valoris en font une cible convoitée de tous…

.

Ma critique

Première immersion dans le style imaginaire de Pierre Pevel grâce à l’opération « 3,99 euros » chez Milady… J’en ressors plutôt satisfaite, notamment grâce à la plume que j’ai trouvé prenante, fluide et maîtrisée. L’auteur arrive à rapidement entraîner son lecteur dans un univers aussi riche, que sombre, violent et intriguant. Par contre, il faudra lire cet ouvrage à tête reposée, en particulier au début où les personnages sont vraiment nombreux ! En effet, ce n’est pas moins d’une dizaine de protagonistes que l’on va rencontrer en une trentaine de pages ! couv23465758Honnêtement, j’ai failli noter les noms sur un bout de papier… Puis, lorsque j’ai vu à quel point les têtes tombaient, je me suis ravisée. Le nombre de noms de personnages a rapetissé de façon drastique au fil des chapitres ! Si vous êtes une âme sensible et ne supportez pas les combats, les meurtres ou les duels qui tournent au vinaigre, passez votre chemin, car Pierre Pevel n’hésite pas à faire couler le sang… Pour ma part, je trouve que cela donne du poids au récit et apporte un côté brutal à l’intrigue. J’étais vraiment curieuse de voir comment les personnages principaux allaient s’extirper de ce mauvais pas !

Au programme : des vols organisés, des créatures obscures surpuissantes, des menaces, des mensonges, des manipulations, des coups de lame et des secrets. Plusieurs concurrents comme des dracs (hommes-dragons), des bandits et un groupe surnommé « Les Anciens » cherchent à mettre la main sur le fameux joyau des Valoris qu’annonce le titre de ce premier tome. Comme Iryän, Narubio et les autres, on se demande pourquoi le bijou est autant convoité… Que cache-t-il ? En tout cas, il y a de quoi faire pâlir de jalousie l’anneau de Sauron… J’ai plutôt bien aimé tout le mystère autour de cette étrange pierre précieuse. Bien que l’enquête soit assez lente, le suspense reste présent. En revanche, j’avoue avoir été déçue par la fin qui s’est conclue trop rapidement à mon goût… C’était bien trop expéditif et cela aurait mérité au moins un ou deux petits chapitres supplémentaires…

L’avantage de cet ouvrage, c’est que l’aventure est au rendez-vous et se termine lorsque l’on arrive à la dernière page. On a une histoire complète et il ne semble pas nécessaire de poursuivre la série. Il n’y a pas de twist final, ni de révélation forçant le lecteur à foncer en librairie ou sur son site pour commander des livres. On peut très bien s’arrêter là. Pour ma part, je pense que c’est ce que je ferais pour le moment. C’était vraiment sympathique toutefois, je n’ai pas ressenti d’attache aux personnages principaux. Ils se sont avérés assez lisses… J’aurais souhaité les connaître un peu plus, notamment en ce qui concerne leur passé. De ce que j’ai lu, le second tome semble être une nouvelle péripétie arrivant à Iryän… Or, je n’ai pas spécialement adhéré au voleur drac… J’ai plutôt préféré Svern, son acolyte barbare dont les caractéristiques m’ont rappelé les berserkers des jeux de rôle. Hélas, comme pour Iryän, il me manque des informations pour l’apprécier à sa juste valeur. À défaut de continuer la saga des Sept Cités, je pense plutôt me pencher sur la trilogie principale du « Haut-Royaume » dont le premier tome est dans ma pile à lire. Nul doute que j’aurais plus d’informations sur les différentes contrées ou les créatures évoluant dedans. Qui sait, peut-être y reverrai-je les personnages de ce premier tome ? Quoi qu’il en soit, même si ce roman n’est pas parfait, il reste très bien écrit ! Je pense que si vous aimez la fantasy avec des voleurs en héros principaux, des combats réguliers, des secrets, des complots et de la ruse, alors ce récit est susceptible de vous plaire !

.

royaumejoyaudesvaloris

.

Citations

Quand on est une femme, et plutôt jolie en plus, il faut en faire trois fois plus qu’un bonhomme pour être écoutée et respectée.

—————

Si tu ne vois pas le piège, c’est que tu es déjà tombé dedans.

—————

Désormais que le Haut-Royaume se déchire, qui peut deviner l’avenir des Sept Cités ? Qui peut entrevoir les motifs complexes et toujours changeants de la trame tissée par la multitude des existences qui s’écoulent dans ses rues, ses taudis, ses palais ? Car ils sont innombrables, ceux qui viennent chercher ici aventure et fortune, et qui rencontrent des destins glorieux ou misérables, qu’ils soient rois ou assassins, princes ou mendiants, héros ou voleurs.

.

Ma note

♥ 3/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s