Fantastique/Fantasy

« La main de l’empereur » T1 d’Olivier Gay

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La main de l’empereur » T1
Auteur : Olivier Gay
Genre : Fantasy
Éditeur : Bragelonne

.

résumé du livre

Rekk n’a pas eu une enfance facile. Fils bâtard d’un gladiateur et d’une femme mariée, élevé par des prostituées, il est sauvé par son habileté à l’épée. Il se fait à son tour une place dans l’arène et en devient bientôt le champion. Mais Rekk doit poursuivre ailleurs un destin écrit en lettres de sang : l’Empereur en personne l’envoie rejoindre l’armée qui mène en son nom une guerre éprouvante contre les tribus koushites. En compagnie d’hommes démunis et amers, dans l’enfer de la jungle où le danger est partout, Rekk va devenir le bras armé de l’Empereur grâce à ses talents redoutables. Lorsque l’on suscite l’admiration autant que la crainte et la haine, savoir se battre ne suffit pas toujours, et la frontière est ténue entre le héros et le monstre. Qu’arrivera-t-il à Rekk quand sa légende lui échappera ?

.

Ma critique

Première immersion dans une œuvre d’Olivier Gay à destination d’un public adulte. J’étais vraiment curieuse de voir si la plume, que j’ai connue légère, agréable et pleine d’humour, était la même dans ses autres romans. La réponse est « non » cependant, j’ai beaucoup aimé cette lecture. On est face à un premier opus sombre, bien écrit, avec quelques dialogues humoristiques (mais rien à voir avec « La magie de Paris ») et une atmosphère sanglante. couv64661651Pour ceux qui, comme moi, aiment les histoires mettant en scène des gladiateurs ou qui apprécient les combats épiques, vous allez être servis ! En effet, tout commence avec le valeureux Shar-Tan, un gladiateur de renommée, qui va faire la rencontre d’Irina, une noble. Ensemble, ils vont avoir une aventure interdite et, suite à cela, donneront naissance à un bâtard du nom de Rekk. Cet enfant va vivre dans l’ignorance de ses deux parents. Élevé par Krylla, une prostituée, il va tout de même s’orienter vers une carrière de gladiateur, sans savoir que l’un de ses mentors n’est autre que son père… Hélas, les complots sont nombreux et la vérité finit par éclater, entraînant alors un sillon de sang… Je ne vous cacherais pas que de nombreux personnages vont périr dans cette aventure ! Ainsi, je vous conseillerais bien de ne pas trop vous attacher, mais c’est peine perdue : tôt ou tard, on éprouve de la sympathie pour la majorité des personnages… Si bien que leur mort, souvent violente, sont réellement poignantes ! Pour ma part, j’ai été émue à plusieurs reprises et ne m’attendais pas à voir disparaître certains ! L’auteur a donc su me surprendre plus d’une fois, ce que j’ai beaucoup apprécié.

L’œuvre est comme divisée en deux parties. La première permet au lecteur de découvrir l’entourage de Rekk, ainsi que son adolescence et ses premiers combats dans l’arène. Ensuite, on est propulsés en pays ennemi où la guerre fait rage. Les morts sont nombreux, les escarmouches régulières et l’armée de l’Empereur devra faire preuve de stratégie si elle espère survivre aux Kroushites, un peuple essentiellement constitué de terribles guerriers. A vrai dire, je ne saurais vous dire quelle ambiance j’ai préféré ! Simples duels ou longues batailles, Olivier Gay a systématiquement su bien retranscrire les combats. Tout m’a plu ! Il faut dire que, derrière les combats et la mort, se dissimulent de nombreux complots… Plusieurs personnages œuvrent dans l’ombre et semblent se nourrir de bien sombres projets ! Appréciant les histoires avec des enjeux politiques, des manipulations et des combines pour avoir le Pouvoir, je me suis régalée ! Même si on devine certains retournements de situation, ce premier tome est terriblement haletant…

La narration papillonne d’un personnage à un autre, ce qui ajoute un rythme supplémentaire à l’ouvrage. Grâce à cette vue d’ensemble, on peut aussi bien entrevoir les pensées du héros, ceux des personnages qui l’entourent ou encore certains Koushites. Je me suis attachée à plusieurs protagonistes : D’ria, une enfant ennemie, l’impétueux M’Bao qui se bat contre les Impériaux, la fougueuse contrebandière Dareen, le puissant Shar-Tan et, bien sûr, Rekk. À la fois fort, généreux, franc, vif et intelligent, Rekk est un personnage principal intéressant. Il cache de nombreux défauts comme le fait d’être sûr de lui, d’être parfois imbus de lui-même et le fait de se jeter dans la bataille sans parfois réfléchir. Tout en nuances, le jeune homme saura conquérir son lectorat… De leur côté, les combattants du peuple rival valent également le détour, car ils ne sont pas forcément manichéens.

lamaindelempereur.png

Ce premier tome est donc une belle réussite ! J’ai très envie de découvrir la suite lorsqu’elle sortira en poche… En attendant, je compte bien prêter cet opus à mon conjoint qui, avide des batailles dignes de David Gemmell, sera certainement conquis à son tour ! Adeptes de batailles, de personnages bien construits et de complots en tous genres, n’hésitez pas, plongez dans la mêlée ! Mais gare aux moustiques ou aux flèches !… Les lieux hostiles peuplés de soldats ennemis et d’animaux pénibles ou dangereux sauront vous marquer d’une façon ou d’une autre… Merci aux éditions Bragelonne d’avoir accepté que je découvre ce titre !

.

logo_bragelonne_newai

.

Citations

La colère plutôt que la souffrance.
La haine plutôt que la tristesse.
La vengeance plutôt que le désespoir.

—————

– Je vous dois la vie, lieutenant. D’habitude, Musheim m’envoie des recrues lamentables.
– Musheim vous envoie la fine fleur de sa noblesse.
– C’est bien ce que je dis.

—————

La guerre ne ressemblait pas aux chants des bardes. L’héroïsme, ça sentait la terreur, la pisse et la mort.

.

Ma note

♥ 4,5/5

16 réflexions au sujet de « « La main de l’empereur » T1 d’Olivier Gay »

      1. Oui, j’en avais entendu parler, mais comme il avait écrit Les Épées de glace, avant, je m’étais dit : bah je commencerai par celle-là.

        Sauf que c’est peut-être pas le plus avisé ? Je sais pas trop, en fait. Après, ça m’est déjà arrivé de lire un préquel après la saga générale et ça ne m’a pas dérangée plus que ça 😉

        Ca nous permettrait aussi d’avoir des points de vue différents pour Les Épées de glace 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. J’ai adoré ce livre ! Fluidité et efficacité. Je dirai pas qu’on atteint le niveau d’un David Gemmell mais on s’en rapproche fortement. Ce mélange de gladiature, d’exotisme avec les tribus, les combats épiques,… Il y a vraiment tout dans ce texte. Je pense que la mort qui m’a le plus émut c’était Shar Tan. Je dirai par contre qu’il manque un chouilla d’intrigues et que des personnages sont trop vite effacés. Mais je chipote car la lecture était super. J’ai hâte d’avoir le T2.

    Aimé par 1 personne

    1. Figure-toi qu’en parlant avec l’auteur aux Imaginales, j’ai abordé son oeuvre en le comparant à Gemmell. Comme tu dis, on s’en rapproche !
      Idem, j’ai été très émue par sa mort. Un vrai guerrier…
      Pour moi, l’intrigue est bien comme elle est.^^ Mais je sens qu’après les discutions en fin de roman, la suite va être mouvementée et pleine de trahison !
      Hâte aussi. 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s