Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« La menace » (Le noir est ma couleur T2) d’Olivier Gay

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La menace » (Le noir est ma couleur T2) d’Olivier Gay 
Auteur : Olivier Gay
Genre : Fantastique / Littérature pour ados
Éditeur : Rageot

.

résumé du livre

Depuis que Jordan, un jeune mage, est arrivé au lycée, Manon est en danger. Il menace de révéler son secret et de la dénoncer au Conseil si elle ne s’éloigne pas d’Alexandre. Mais l’union fait la force. Quand Alexandre découvre les manœuvres de son rival, il persuade Manon de riposter. Violemment. Va-t-elle commettre l’irréparable ?

.

Ma critique

Mon enthousiasme a légèrement baissé avec ce second tome qui s’est un peu trop concentré sur les histoires d’amour à mes yeux. Cela dit, à l’heure où j’écris ces mots, j’ai enchaîné et déjà terminé le troisième tome qui m’a complètement conquise. Ainsi, même si je n’ai pas été pleinement satisfaite par « La menace », j’ai lu le roman rapidement et j’ai tout de même absolument voulu continuer ma lecture de la saga. On ne peut donc pas dire que ce fut une mauvaise lecture… Disons simplement que j’avais d’autres attentes, notamment en ce qui concerne les nouveaux pouvoirs de Manon. J’espérais vraiment en savoir plus sur le Noir et aspirais à assister à un petit entraînement illicite, loin des parents de la jeune fille. Olivier Gay a préféré se pencher sur l’avancée des sentiments de chacun et sur le développement des proches (la famille, les amis, les ex, les crushs) des deux narrateurs. couv24810684Ainsi, l’entourage gagne donc en consistance, ce qui est très intéressant. Même si je n’ai pas d’attache pour les mousquetaires qui servent de comparses à Alexandre, ni pour Éloïse qui est la meilleure amie de Manon, j’ai apprécié en savoir plus sur eux. On n’a pas l’impression d’avoir des personnages figés : tout le monde réagit au changement de comportement des héros, ils prennent des décisions dans leur coin et agissent dans l’ombre. Le récit n’est donc pas uniquement concentré sur le couple, ce qui est très agréable.

Ce qui m’a un peu chiffonné, c’est l’intégration de plusieurs romances. Je ne peux même plus parler de triangles amoureux tant les émotions de ces adolescents partent dans tous les sens ! Entre Sandra, Clara et les filles en général, Alexandre semble avoir l’embarras du choix. On le sent véritablement tiraillé dans ses sentiments pour Manon qu’il a enfin appris à connaître. Ce qu’il vit avec elle est démentiel ! Pourtant, cela ne l’effraie pas et il fonce tête baissée dans l’action sans se démonter. À plusieurs reprises, Alexandre va faire preuve de courage, de détermination et toujours d’humour. C’est réellement un personnage que j’affectionne. Hélas, sa tendance à papillonner de demoiselle en demoiselle m’a parfois fait lever les yeux au ciel. Il en va de même pour Manon qui hésite entre le beau bad boy et Jordan, le fils d’un couple d’amis de ses parents. Ce dernier est un mage, comme elle, et semble la comprendre. Leur attirance mutuelle est un peu rapide cependant, cela ne m’a pas dérangée trop longtemps étant donné les rebondissements qui ont secoué le lycée…

Outre les nombreuses romances qui ne m’ont pas forcément plu, j’ai également tiqué sur l’avancée du scénario qui m’est parfois apparu comme trop classique, notamment avec la soirée d’Halloween. Comme dans la majorité des œuvres ados, on a le droit à la fille, mignonne mais sans plus, qui devient une bombe le temps d’une soirée et qui fait chavirer les cœurs. Ici, on est en plein dedans ! Pire, on a même le droit à un combat de coqs et de poulettes ! La jalousie et les sentiments inavoués de chacun vont créer énormément de tensions… Heureusement, Olivier Gay a su maintenir la tension en intégrant des événements mystérieux : à plusieurs reprises, quelqu’un va essayer d’attenter à la vie d’Alexandre. Je me suis donc mise à suspecter tout le monde et à savourer chaque révélation. L’auteur a d’ailleurs réussi à m’avoir avec son dernier tiers ! Je ne m’attendais pas du tout à cela. D’ailleurs, les ultimes chapitres sont particulièrement prenants et dynamiques. Sans parler du twist final qui donne envie de se jeter sur la suite sans plus attendre… L’intrigue a vraiment réussi à passer un cap, notamment avec certains protagonistes. Jordan fait partie de ceux qui m’ont le plus interpellé durant ma lecture… Et la suite m’a donné raison !

Ce second tome a donc réussi à me divertir et à me captiver. Même si tout ne m’a pas plu, j’ai vu avec le troisième opus que ces multi-romances étaient nécessaires au scénario, ce qui m’a permis de prendre du recul. Ainsi, je vous recommande toujours cette série, surtout si vous aimez l’action, la magie et les histories avec un rythme effréné !

.

CitationsAlexandre, dégageait une telle confiance qu’il parvenait à me mettre à l’aise.
Souvent.
Le reste du temps, j’avais envie de le gifler.

—————

Je vais tellement le défoncer que sa propre mère ne le reconnaîtra pas ! Je vais le transformer en art abstrait, et il n’aimera pas les coups de pinceaux !

—————

Mes doigts remontent jusqu’à son cou. Je sens la courbe de son menton, je suis les contours de sa bouche. Elle ne réagit toujours pas. Il faut qu’elle sorte de cet état de choc. Comment réveille-t-on les princesses, d’habitude?
Je la gifle.

.

Ma note

4/5

2 réflexions au sujet de « « La menace » (Le noir est ma couleur T2) d’Olivier Gay »

  1. Dommage pour les multiples romances, mais si au moins elles servent à quelque chose par la suite, ça limite les dégâts…
    Je déteste ce genre de scènes où la fille lambda devient soudainement une bombe, mais j’imagine que ça peut plaire à certain(e) lecteurs/lectrices.
    Malgré ces deux bémols, ton enthousiasme pour la série donne envie de s’y intéresser même si pour découvrir l’auteur, je pense m’orienter dans un premier temps vers La magie de Paris que, il me semble, tu as beaucoup apprécié.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait, on limite les dégâts et cela m’a permis de relativiser.
      Oui, le passage de la fille lambda à une bombe m’énerve aussi. mais c’est hyper fréquent dans la littérature jeunesse ado…
      La magie de Paris m’a effectivement beaucoup plu. Il y a moins de tomes. C’est peut-être préférable pour découvrir cet auteur. En tout cas, c’est la saga qui m’a donné envie de me pencher sur ses oeuvres; 😉 Donc je ne peux que te la conseiller.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s