Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« La riposte » (Le noir est ma couleur T3) d’Olivier Gay

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La riposte » (Le noir est ma couleur T3) d’Olivier Gay 
Auteur : Olivier Gay
Genre : Fantastique / Littérature pour ados
Éditeur : Rageot

.

résumé du livre

Depuis que Jordan, un jeune mage, est arrivé au lycée, Manon est en danger. Il menace de révéler son secret et de la dénoncer au Conseil si elle ne s’éloigne pas d’Alexandre. Mais l’union fait la force. Quand Alexandre découvre les manœuvres de son rival, il persuade Manon de riposter. Violemment. Va-t-elle commettre l’irréparable ?

.

Ma critique

Voici un tome génial plein de révélations et de rebondissements qui surpasse ses prédécesseurs grâce à son côté thriller addictif ! Je ne me suis pas ennuyée un seul instant ! Entre manipulation, chantage, sentiments qui se confirment, rebondissements et apprivoisement du Noir, il y a de quoi faire ! Le personnage de Jordan m’a particulièrement marquée. Vous connaissez mes goûts en matière d’antagonistes : il faut qu’ils soient mystérieux, crédibles, mauvais, perfides et cruels. couv12649219Le jeune homme correspond parfaitement aux critères ! De plus, il n’est pas lisse : Olivier Gay prend le temps de développer son passé, d’expliquer son comportement et de lui donner de la consistance. Jordan éloigne volontairement sa cible des autres, l’oblige à respecter ses conditions et la surveille de très près… Or, Manon et Alexandre ont enfin réalisé qu’ils tenaient l’un à l’autre. Cette séparation n’en est que plus difficile. Attendez-vous à beaucoup d’évolution du côté des caractères et des relations de chacun. Pour ma part, je me suis régalée.

Pour mon plus grand plaisir, l’apprentissage et l’utilisation de la couleur Noire arrivent enfin ! J’avoue que je pensais que ce point viendrait plus tôt dans le récit, ce qui avait fortement joué sur mon ressenti du second tome. Or, mon attente a été récompensée puisque je n’ai pas été déçue par le développement de cette magie. Certains points m’ont grandement plu, en particulier Gaston, Dorian et les autres. Il me tardait d’en savoir enfin un peu sur les ombres. Il semblerait que ces créatures captivantes et effroyables ne soient pas des êtres sans âmes ou dépourvues d’intellect ! Leur rôle aura une grande importance tout au long du roman. En plus du pouvoir en lui-même et de l’apparition d’ombres, j’ai surtout apprécié le fait que ces tests ne soient pas sans conséquences : les autorités magiques ont remarqué qu’un mage noir était en ville et ont décidé de le débusquer. La traque peut les mener à tout moment jusqu’à Manon qui va devoir se montrer prudente et vigilante si elle tient à rester vivante. Hélas, son talent est également chaotique. Elle met non seulement sa vie en péril, mais aussi celle des autres. La tension était donc palpable tout au long des chapitres !

Je ne trouve rien de négatif à dire sur cet ouvrage trépidant qui a su me transporter et me convaincre. Une fois de plus, l’auteur a su employer l’humour, proposer de l’action en continu, donner vie aux héros comme à leur entourage et maintenir le suspense jusqu’au bout. Les choses vont véritablement être explosives et dynamiques ! On est face à un super page-turner. L’intrigue prend réellement un côté plus sombre et plus adulte, ce qui est très plaisant. De plus, la narration alternée entre les deux personnages principaux est toujours efficace ! On notera également l’intégration de SMS dans le récit qui apporte un peu de peps et de jeunesse au texte. Vous l’aurez compris, on a échappé de peu au coup de cœur. Sur ce, je file découvrir le quatrième volet de cette très bonne saga pour ados.

.

CitationsNoir.
Obscur.
Nuit.
Ténèbres.
Néant.

—————

J’aime ce tempérament. Entre l’amour et la haine, il n’y a pas de grande différence. Je me contenterai du second.

—————

Il ne restait plus qu’à lui trouver un nom. Je repensai à ceux des Ombres de Fabrice : Adramelech ou Cimeries, de quoi vous écorcher la langue. Un dessin animé de Walt Disney que j’appréciais beaucoup me revient en mémoire.
– Tu vas t’appeler Gaston, parce que le plus fort, c’est Gaston, affirmai-je.

.

Ma note

5/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s