Horreur·Manga·Science Fiction

« Terra Formars » T1 de Kenichi Tachibana et Yu Sasuga

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Terra Formars » T1
Auteurs : Kenichi Tachibana et Yu Sasuga
Genre : Manga / Science-Fiction / Horreur
Éditeur : Kazé

.

résumé du livre

La population terrienne en constante augmentation épuise toujours plus les ressources de sa planète. Seule solution pour éviter l’extinction : faire proliférer sur Mars l’unique forme de vie capable d’endurer son environnement et de le rendre habitable… le cafard.
An 2599 : La terraformation entre dans sa phase finale et les rampants doivent maintenant être exterminés. À bord du vaisseau spatial « Bugs 2 », quinze jeunes gens venus des quatre coins du globe, et génétiquement modifiés en vue de cette tâche, s’apprêtent à atterrir sur Mars. Ils ignorent encore tout du sort de leurs prédécesseurs disparus en tentant de remplir la même mission… Et si la théorie de l’évolution ne s’appliquait pas qu’à l’Homme ?

.

Ma critique

Aie aie aie ! Après avoir lu l’avis de Mikasa, de Xander, Alfaric, Verdorie, Pavlik et d’autres internautes, je pensais que j’allais adhérer à cet univers futuriste aussi gore qu’effroyable… Hélas, je suis restée assez hermétique à ce récit… Tout d’abord, les dessins ne m’ont pas spécialement plu. Même si les combats sont dynamiques, efficaces, rapides, sanglants et bien retranscrits, j’ai trouvé les personnages assez laids. Pourtant, les planches sont assez détaillées néanmoins, le faciès des protagonistes a fortement joué sur l’ensemble de mon ressenti… couv63333993C’est évidemment une question de goût, puisque mon conjoint avait l’air d’apprécier le coup de crayon. Cela dit, j’avoue que le scénario n’a pas réussi à me toucher non plus… L’idée de base était pourtant intéressante, notamment avec ces cafards géants évolués capables de semer la mort d’un coup de patte…

Le fait que des humains doivent affronter des insectes surpuissants me rappelait la super saga de films Starship Troopers, ce qui était une bonne chose. Malheureusement, j’ai trouvé que les têtes tombaient bien trop vite… On n’a pas le temps de s’attacher aux personnages qu’ils sont déjà morts ! D’ailleurs, j’ai fini par ne plus m’inquiéter pour personne ni à retenir le nom de chacun. Je me disais que cela ne servait à rien, puisque le personnage en question allait mourir dans la dizaine de pages suivantes… Les deux/trois fois où j’ai essayé de me focaliser sur certains individus m’a fait déchanter. Cela n’a pas loupé : quelques demoiselles et certains guerriers qui semblaient prometteurs ont rapidement passé l’arme à gauche ! De ce fait, j’ai lu l’ensemble du livre en prenant énormément de recul afin de ne pas m’attacher et de rester en véritable spectatrice. Ce manque d’empathie et ce détachement volontaire ont fait que je ne me suis pas du tout projetée dans l’aventure…

Les insectes ne m’effraient pas et j’ai appris beaucoup de choses sur eux grâce à ce manga. C’est très intéressant. En effet, les auteurs ont décidé de présenter certains animaux peu connus et pourtant surpuissants à leur manière… C’est par exemple le cas du staphylinidé, du pachyrhynque ou encore du polypedilum vanderplanki dont je n’avais jamais eu connaissance ! Hélas, je n’ai pas adhéré au fait que les protagonistes doivent se doper pour devenir des hybrides hommes-insectes pour combattre les cafards. Bien que je trouve le concept original, ce n’est pas pour autant que c’est à mon goût… Ainsi, ce premier tome n’est pas du tout pour moi. En revanche, je sais que d’autres lecteurs sauront apprécier davantage ce sombre récit violent et bourré d’action. Merci à Mikasa de m’avoir permis d’essayer !

.

CitationsLes meurtriers et les condamnés à mort possèdent tout de même des droits.
En revanche, il existe des individus en dessous de tout.
Des parias pour qui les droits de l’homme ne signifient rien.
Ces moins que rien…
Ce sont les pauvres, les miséreux.

—————

Elle a subi une opération qu’il l’a transformée en cloporte, et elle s’est fait buter par un cafard. C’est dans l’ordre des choses… Non ?

—————

Chaque année, on recense de nombreux accidents mortels dus à des attaques d’animaux sauvages terrestres et marins.
L’animal qui fait le plus de victimes…n’est ni l’ours…ni le requin…
C’est le frelon.

.

Ma note

1/5

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Terra Formars » T1 de Kenichi Tachibana et Yu Sasuga »

  1. Dommage, le pitch avait l’air plutôt porteur, mais je ne sais pas si je me laisserais tenter ^^, j’avais beaucoup apprécié le roman à la base de Starship Troopers, même en détestant le milieu de l’armée !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, le pitch est tentant ! :/ Après, je fais partie d’une minorité. Les 70% (voire plus) ont aimé.
      Ho ?! Starship est à la base un roman ? Je l’ignorais ! Ca vaut le coup par rapport au film ? (qui est déjà très intéressant)

      J'aime

      1. Ah mais vi. Je me demande si ce n’est pas de Robert Heinlein, ce qui expliquerait pourquoi je l’ai lu XD j’étais en challenge sur l’auteur à l’époque. Sorry, pas vu le film ^^, donc pas de comparaison possible !

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s