Fantastique/Fantasy·Horreur·Romans policiers / Thriller

« Wendigo » de Graham Masterton

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Wendigo »
Auteur : Graham Masterton 
Genre : Thriller / Horreur / Fantastique
Éditeur : Bragelonne
.

résumé du livre

Lily Blake est agressée en pleine nuit par deux hommes masqués qui se sont introduits dans sa maison. Ceux-ci kidnappent ses deux enfants. Pendant des semaines, le FBI essaie de les retrouver, mais en vain. En désespoir de cause, Lily a recours aux services d’un détective privé d’origine indienne, John Shooks. Il lui propose de demander à un chaman sioux de faire appel à un esprit de la forêt, le Wendigo, pour les retrouver. Le prix à payer pour ce service est un terrain du côté de Mystery Lake que l’agence immobilière de Lily a l’intention de vendre pour y construire un ensemble résidentiel haut de gamme. Or ces terres appartenaient aux Sioux avant qu’elles leur aient été volées dans les années 1850. Lily est bientôt entraînée dans le monde sanglant et destructeur du Wendigo et apprend au détriment de sa famille qu’il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir et la force d’un esprit…

.

Ma critique

Quelle galère de trouver un roman mettant en scène le Wendigo ! Cela faisait un certain temps que la créature me fascine au point que je souhaite la découvrir à travers plusieurs fictions qu’elles soient littéraires ou filmographiques. Lorsque j’ai découvert que l’un de mes auteurs fétiches en matière d’horreur avait publié un livre sur cette légende amérindienne, je me suis empressée de le commander. couv69731118Globalement, j’ai passé un bon moment même si je reconnais que l’on est davantage sur un genre thriller fantastique que de l’horreur. Personnellement, je n’ai pas eu peur un seul instant durant ma lecture… En revanche, il y a quelques descriptions gores avec des victimes sanglantes qui se vident de leurs intestins… Cela dit, rien de bien effrayant par rapport à ce que propose l’auteur d’habitude… C’est un peu dommage, car j’avais lu plusieurs critiques affirmant que cet ouvrage était terrifiant à bien des reprises…

Le rythme de « Wendigo » m’a convaincue cependant, je peux aisément comprendre qu’il ne plaise pas à tous. En effet, une bonne moitié du récit a un rythme assez lent et laisse les événements survenir au compte-goutte jusqu’à devenir explosifs durant le dernier-tiers. Ce procédé est très souvent employé dans le genre, car cela permet de plonger le lecteur dans une certaine ambiance, de faire découvrir chaque protagoniste, puis de faire monter la sauce avec des rebondissements perturbants ou mortels. Cela dit, je n’ai pas trouvé que l’ennui avait sa place. Pour moi, il se passait toujours quelque chose, si bien que je n’ai pas vu les heures défiler et que j’ai englouti ma lecture avec grand plaisir. Il faut avouer que le début avait directement capté mon attention ! En effet, on découvre une secte machiste et fanatique débarquant dans la maison de Lily afin de l’attacher au milieu de sa cuisine, lui mettre le feu, puis s’en aller en enlevant ses deux enfants, Tasha et Sammy… Échappant de peu à l’immolation, l’héroïne se jure de retrouver ses bambins et de se venger… Et pour cela, elle est prête à tout : faire confiance au FBI et se laisser convaincre pour se lancer dans l’occulte et plus particulièrement dans la magie indienne…

Lily a été un personnage principal qui m’a autant plu qu’exaspéré. J’ai grandement aimé son courage, sa détermination, sa vivacité et son côté protecteur. C’est une mère capable d’aller loin pour sauver ceux qu’elle aime… En revanche, c’est une personne vraiment naïve ! À plusieurs reprises, elle m’a fait lever les yeux au ciel. Par exemple, on lui explique que le Wendigo est un être sauvage et assoiffé de sang. Tel un animal, il traque sans relâche ses proies et les attaque une fois dénichées. On lui révèle que son nom peut se traduire par « Cannibale »… Le problème, c’est que Lily n’a pas dû tout assimiler, puisqu’elle semble tomber de haut lorsqu’elle découvre que le Wendigo a salement démembré l’un des hommes qui a tenté de l’immoler… Pire : elle accuse le chaman qui a placé la bête sous ses ordres de ne pas lui avoir tout dit, si bien qu’elle opte pour rendre caduc le marché qu’elle a passé… Ce n’est pas logique ! Quand on voit comme elle est capable de réagir intelligemment et rapidement à d’autres moments, cela ne colle pas… C’est regrettable de voir ce manque de logique intervenir à plusieurs reprises durant le scénario…

wendigo

Du côté des personnages secondaires, il n’y a pas non plus de grosses surprises. Les antagonistes se repèrent dès les premiers échanges, tandis que les gentils vont se cantonner à leur rôle. Tout ce petit monde aurait mérité d’être un peu plus développé car, même après la lecture, certains personnages comme le détective John Shooks ou l’indien George Iron Walker, sont encore emplis de mystères… Même les enfants de Lily auraient mérité d’être un peu plus étoffés, car ils m’ont paru vraiment très lisses et insipides… On se concentre trop sur l’héroïne aux dépens du reste. Dommage ! En outre, je n’ai pas adhéré aux personnages masculins venant en aide à Lily… La jeune femme est vraisemblablement une femme jolie mais sans plus toutefois, elle s’attire les charmes de plusieurs hommes qui vont décider de jouer les chevaliers servants en révélant leurs sentiments… Il n’y a que moi que cela choque ? Lily a échappé à la mort, ses bambins lui ont été arrachés et sont portés disparus et l’enquête patine… Or, la gente masculine, notamment Benny, le patron de Lily, lui fait des avances… J’ai trouvé cette idée aussi malsaine que déplacée… Ce qui fait la force de ce roman, c’est réellement le Wendigo. J’ai adoré la façon dont l’auteur s’est approprié la légende et la façon dont il a décrit la créature. Celle-ci faisait parfois froid dans le dos ! J’ai pris grand plaisir à découvrir sa place dans la culture amérindienne des personnages, sa façon de procéder pour traquer ou encore la manière dont un individu lambda la perçoit. Le Wendigo correspond assez à l’idée que je me faisais de lui à travers les recherches que j’avais faites.

Malgré un dénouement assez expéditif, j’ai aimé cette lecture. Certes, certaines choses auraient pu être un peu plus poussées, des facilités auraient pu être évitées et le scénario aurait mérité d’être un peu moins prévisible. Il est également évident que l’auteur a fait mieux en matière d’horreur…  Cependant, l’ensemble reste captivant. J’avais envie de découvrir une œuvre avec un Wendigo assez crédible et ce titre a répondu à mes attentes malgré ses nombreux défauts. C’est ce qui fait que j’ai globalement été satisfaite. À mon sens, ce roman est à réservé aux adeptes des ambiances montant crescendo ou à ceux qui apprécient les créatures effroyables, puissantes et sanguinaires…

.

Citations

La forêt a un énorme cœur sombre qui lui est propre, croyez-moi, et personne n’a aucune envie d’interférer avec une force de ce genre.
.
—————
.
C’est très facile de manipuler de jeunes enfants. Ce sont des enfants, après tout : ils sont censés être influençables. C’est de cette façon qu’ils apprennent des choses. Et cela ne demande pas de gros efforts en matière de parcs d’attractions et de glaces pour convaincre un enfant que la vie avec papa est bien plus amusante que de rester à la maison avec maman, à ranger sa chambre, aider pour la vaisselle et faire ses devoirs de géographie.
.
—————
.
Quand le Wendigo se lance à la poursuite de quelqu’un, il le trouve toujours et il ne le perd jamais – jamais. Peu importe que vous vous déplaciez très vite, peu importe que vous alliez très loin. Le Wendigo vous retrouvera et vous suivra, un pas en retrait, jusqu’au moment où il peut vous saisir sans être vu.

.

Ma note

♥ 4/5

16 réflexions au sujet de « « Wendigo » de Graham Masterton »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s