Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Le piège » (Le noir est ma couleur T5) d’Olivier Gay

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le piège » (Le noir est ma couleur T5)
Auteur : Olivier Gay
Genre : Fantastique / Littérature pour ados
Éditeur : Rageot

.

résumé du livre

Manon et Alexandre ont atteint le repaire des Mages Noirs auprès desquels la jeune fille espère trouver des réponses à son pouvoir. Un pouvoir toujours plus sombre, toujours plus puissant. De nouveaux alliés pourraient les aider à percer le secret qui pèse sur elle mais personne n’est à l’abri d’une trahison. Le piège ne va-t-il pas se refermer sur eux ? Résisteront-ils aux forces qui tentent de les séparer ? Deux destins liés malgré les apparences…

.

Ma critique

Avant de commencer, je tiens à remercier l’adorable Mikasa qui m’a gentiment prêté cet ultime opus ! Sans elle, j’aurais vraiment mis un certain temps avant de mettre la main sur ce roman. Or, j’étais curieuse de savoir comment les aventures de Manon et d’Alexandre finiraient, d’autant que le quatrième opus les mettait en bien mauvaise posture !… « Le piège » commence directement là où s’est arrêté son prédécesseur… Autant dire que l’on était au cœur de gros problèmes avec une Manon prête à tout faire péter. Son pouvoir est presque sans limite : il faut énormément de mages pour a contrôler. Comme elle le répète, « Le Noir est sa couleur ». D’ailleurs, elle semble presque invincible ! couv58085491Malheureusement pour elle, les choses ne semblent pas ce qu’elles semblent être… La demoiselle va faire de terribles découvertes concernant ses pouvoirs. Elle et son aimé devront redoubler d’efforts pour faire face à de nouveaux dangers ou des antagonistes déterminés…

Une fois encore, Olivier Gay prouve qu’il est capable de proposer une histoire haletante et sans temps mort du début jusqu’à la fin. Les héros et le lecteur n’ont pas le temps de souffler ou de s’ennuyer. Systématiquement, les choses changent, des problèmes s’ajoutent ou des révélations surviennent. Même si on se doute que cela va bien se conclure (on est sur un roman ado, c’est rare que la fin soit mauvaise…), on se demande quelles seront les dernières péripéties que devront affronter le tandem ! J’avoue que j’ai été assez surprise par l’avancée du scénario. C’était bien dosé. De plus, ce que l’on a appris concernant les pouvoirs de Manon était inattendu. Logique, quand on y pense, mais surprenant si l’on n’a pas pris en compte tous les détails… Il n’y a que la fin que j’ai finalement trouvée très vite expédiée et trop facile. J’en attendais plus du combat final, des retrouvailles entre certains personnages ou encore de l’extraction qui aurait mérité d’être largement plus étoffée…

Les personnages principaux ont mûri et ont gagné en assurance, en particulier Manon. Celle-ci va véritablement apprendre à se contrôler et à se surpasser. Elle est également moins pénible : elle n’a plus le rôle de première de la classe ou de princesse hautaine. En côtoyant Alexandre, elle est devenue plus normale, naturelle, réfléchie, taquine et moins susceptible… De son côté, Alexandre est resté assez fidèle à lui-même toutefois, il sait à présent compter sur les autres, analyser des situations et agir en conséquence. Ses actions feront d’ailleurs tout basculer à plusieurs reprises… Mais celui qui m’a le plus intéressé fut Théo, un albinos violent, rancunier, puissant, calculateur et froid. Hélas, il n’a pas été assez développé... Il en va de même pour Lise et Arthur que l’on avait découvert à la fin du quatrième tome ! Je pensais qu’on allait davantage pousser leur caractère, creuser leur passé ou leur donner un rôle plus conséquent. Ce ne fut pas le cas. C’est assez frustrant toutefois, l’auteur a affirmé dans sa postface qu’il reprendrait ces personnages un jour… Donc on y croit ! (Et on patiente !) Peut-être que cela verra le jour sous forme de spin-off une fois que la série aura terminé d’être rééditée ?

Malgré quelques défauts dans chaque tome comme des facilités récurrentes, cette saga fut une bonne découverte. Quitter les deux héros va me paraître bizarre, car je m’étais beaucoup attachée à eux. J’avais adoré les suivre dans leur road-trip à travers l’Europe. Les voir s’apprivoiser, se chamailler puis s’aimer a été un véritable plaisir. Si vous cherchez une saga pour ados (filles comme garçons) avec de la magie, des rebondissements à gogo, de la tension et un rythme prenant, alors n’hésitez pas à vous lancer ! 

.

ltgwe-newlogo

(Ouvrage lu dans le cadre du LTGWE. N’hésitez pas à cliquer sur la bannière.)

.

Citations

Et pourtant, merde, il s’agit de Lise. La pire catastrophe féminine depuis Tal.

—————

Elle a du cran, Manon. Je le savais déjà. N’empêche, c’est impressionnant de la voir défier le psychopathe-en-chef, ses yeux d’un vert saisissant plongé dans son iris rouge. Si j’étais lui, je la prendrait au sérieux.
Après tout, elle a dit qu’elle était agacée.

—————

Tu te vois jouer les gros bras ? Dans ton lycée, tu étais peut-être une terreur, mais tu te trouves au milieu de Mages, Alexandre. De Mages noirs. N’importe lequel d’entre nous est capable de te manipuler ou de te tuer sans que tu puisses rien y faire. Il va falloir t’y habituer. Tu es en bas de la chaine alimentaire, ici.
.

Ma note

♥ 4/5

saiwhisper-4etoiles-bonne-lecture

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Le piège » (Le noir est ma couleur T5) d’Olivier Gay »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s