Fantastique/Fantasy

« L’affaire Charles Dexter Ward » de H. P. Lovecraft

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’affaire Charles Dexter Ward »
Auteur : H. P. Lovecraft
Genre : Fantastique
Éditeur : J’ai Lu

.

résumé du livre

Échappé de Salem lors de la grande chasse aux sorciers du XVllle siècle, Joseph Curwen vint s’établir à Providence où il mourut en 1771. La découverte de sa tombe par son descendant, Charles Dexter Ward, va être le début d’un drame au cours duquel le jeune homme perdra l’esprit. Un vieil ami de sa famille, le Dr Willett, enquête sur cette affaire diabolique où chaque pas en avant dans la découverte de la vérité révèle des horreurs innommables. Pourquoi, par exemple, l’écriture du jeune Ward devient-elle peu à peu semblable à celle de Joseph Curwen, le sorcier et paria terrible ?

.

Ma critique

Il y a peu, j’ai récupéré plusieurs ouvrages de ma bibliothèque de lorsque j’étais jeune. Or, je suis tombée sur ce roman que j’avais tenté de lire lorsque j’avais quatorze ou quinze ans et que j’avais eu vite fait d’abandonner, car l’ambiance ne me plaisait pas. couv61558161J’avais pourtant acheté ce livre, car j’avais très envie de découvrir la plume du célèbre H. P. Lovecraft, l’une des grosses références en matière d’imaginaire ! Hélas, cela s’était soldé par un échec et, en relisant cette histoire aujourd’hui, j’ai le regret d’annoncer que ce n’est toujours pas fait pour moi. Je pensais qu’avec une dizaine d’années en plus, j’aurais été assez mature ou plus disposée à apprécier l’atmosphère de « L’affaire Charles Dexter Ward »… Apparemment pas !

Tout d’abord, j’ai mis beaucoup de temps à rentrer dans l’intrigue. La narration est originale : on a l’impression de lire un vieux dossier narrant un fait divers qui a marqué toute une populace. On est dans le descriptif et le rythme est globalement très lent. Les chapitres narrent l’enfance du fameux Charles Dexter Ward et l’évolution de son comportement. À cela, s’ajoutent des racontars, des observations de spécialistes, des confessions des proches du jeune homme ainsi que des extraits de documents (journal intime, lettres, archives, annonces, articles de journaux, etc.). Si le principe est atypique, je n’ai malheureusement pas adhéré, car j’aurais préféré quelque chose de plus romancé.

Par moment, l’intrigue a réussi à m’intéresser. J’étais curieuse de voir la démence toucher le personnage principal et me demandais jusqu’où iraient ces expériences étranges, lugubres, morbides et démoniaques. Hélas, j’ai vite ressenti des longueurs… Ce qui est désolant pour un livre de cent-vingt pages ! J’avais l’impression que l’auteur faisait traîner les choses ou se répétait. Par exemple, la description d’une sépulture, d’un cimetière ou d’un caveau suffit. Il est inutile d’en reparler trois voire quatre fois dans l’affaire ! De plus, les proches de Ward mettent vraiment beaucoup de temps avant de réagir alors qu’ils ont tous les signes occultes sous leurs yeux. Par ailleurs, je n’ai pas trouvé qu’il y avait beaucoup de suspense. Certes, on se pose des questions cependant, je n’ai pas eu la sensation d’un page-turner. Ce n’est pas l’envie ou l’angoisse qui me faisait tourner les pages… Simplement une pointe de curiosité ! Quant au dénouement, je l’ai finalement trouvé expéditif et prévisible.

Une lecture absolument pas pour moi mais qui, d’après mes recherches sur la toile, a su séduire beaucoup de lecteurs. Sans regret, j’irai déposer mon exemplaire dans une boîte à livres en espérant que le texte passionne davantage quelqu’un d’autre que moi…

.

Citations

Je vous le dis encore une fois : n’évoquez Aucun Esprit que vous ne puissiez dominer ; j’entends Aucun Esprit qui, à son Tour, puisse évoquer quelque chose contre vous, par quoi vos Stratagèmes les plus Puissants seraient réduits à néant. Adressez-vous aux Petits, de crainte que les Grands ne veuillent pas Répondre et ordonnent à votre place.

—————

Il est difficile d’expliquer comment la seule vue d’un objet tangible, aux dimensions mesurables, a pu bouleverser à ce point un homme habitué au spectacle macabre des salles de dissection. Tout ce que nous pouvons dire, c’est que certaines formes ou entités détiennent un pouvoir de suggestion qui fait entrevoir d’innommables réalités au-delà du monde illusoire où nous nous enfermons.

—————

Un personnage fort étrange, nommé Charles Dexter Ward, a disparu récemment d’une maison de santé, près de Providence, Rhode Island. Il avait été interné à contrecoeur par un père accablé de chagrin, qui avait vu son aberration passer de la simple excentricité à une noire folie présentant à la fois la possibilité de tendances meurtrières et une curieuse modification du contenu de son esprit. Les médecins s’avouent complètement déconcertés par son cas, car il présentait des bizarreries physiques autant que psychologiques.

.

Ma note

♥ 1/5

saiwhisper-1etoile-pasaime

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « « L’affaire Charles Dexter Ward » de H. P. Lovecraft »

  1. Oh ton panda roux est trop chou! ❤ ❤
    Sinon, je n'ai jamais lu ce livre de Lovecraft. ceux que j'ai lu ado concernait les grands anciens et je n'en ai pas un souvenir très persistant^^
    J'ai un recueil de nouvelles dans ma PAL, il faudra que je tente en espérant qu'il y ait moins de longueurs que dans celui ci!

    Aimé par 1 personne

  2. C’est une ambiance qui me tente beaucoup aussi mais je n’ai jamais réussi à me lancer … j’ai redonné les livres de l’auteur à une copine bien plus fan ^^, je les lui piquerai un jour, peut-être. Dommage que ce soit prévisible, j’avais l’impression que ce serait plutôt imprévu !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s