BD

« Filles du Vaudou » (Perle Blanche T1) de Laurence Baldetti et Sébastien Floc’h

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Filles du Vaudou » (Perle Blanche T1)
Auteurs : Laurence Baldetti et Sébastien Floc’h
Genre : Bande dessinée / Aventure
Éditeur : Glénat

.

résumé du livre

L’Afrique, terre de mystères et d’esclavagisme. Puisque chaque jour, ce sont des galions entiers chargés de marchandise humaine qui larguent les amarres vers la vieille Europe et les Amériques. Une situation à laquelle ont décidé de s’attaquer deux gamines pirates, Perle et Blanche, élevées dans l’art de l’escrime, de la magie vaudou, et de la répartie qui tue ! Leur ennemi de toujours, le Gouverneur, risque d’en avoir quelques suées… surtout quand ses bénéfices vont commencer à fondre comme neige au soleil…

.

Ma critique

couv43042927À force de dévorer des pavés, j’ai eu envie de faire une petite cure BD cet été. Or, mon choix s’est porté sur « Perle Blanche » dont la couverture semblait belle et prometteuse… De plus, la saga est en fait une duologie, ce que je trouvais vraiment chouette, car je commence à me lasser des sagas BD dont on ne connaît pas le nombre de tomes et où l’on doit attendre des années pour lire le dénouement. J’ai donc emprunté les deux volumes en espérant me régaler avec cette ambiance de piraterie et de magie vaudou…

Pour un premier opus, j’ai trouvé que les auteurs plantaient bien le décor et proposaient un bon nombre de scènes d’actions ! Attaque de navire, sauvetage d’esclaves, assassinats infiltration, etc. Il y a de quoi faire ! J’ai particulièrement adhéré au tandem Perle et Blanche, deux jeunes filles sexy, dangereuses, déterminées et combattantes. Blanche, – curieusement celle qui a la peau noire – est ma favorite. Véritable bout en train, elle fonce et se donne corps et âme dans ce combat quotidien. Perle est plus terre-à-terre et ne supporte pas que l’on prenne des risques inconsidérés, toutefois elle vaut également le détour. Les deux demoiselles ont pour objectif de faire régner la justice en intervenant lors des ventes aux esclaves et souhaitent chambouler le petit marché du Gouverneur. Un projet noble et courageux, surtout en cette période de colonisation… Le contexte m’a d’ailleurs conquise ! Je trouve que l’on voit bien le clivage entre les peuples africains libres qui vivent en paix et les colons, croulant dans le luxe, la violence et les dîners mondains. Certains passages comme la rafle d’un village sont percutants.

Au milieu de tous ces rebondissements, on distingue William, un passionné du vaudou et des coutumes locales. Il est là comme un véritable scientifique et non un tyran afin d’observer et de récolter le plus d’informations possibles. C’est un personnage assez manichéen en qui j’ai beaucoup d’espoirs… Le style de dessin est assez particulier : il n’est pas toujours beau, mais il est dynamique et coloré. Connaissant la patte de l’illustratrice grâce à la saga en bande dessinée d’Ewilan, j’avoue n’avoir pas mis trop longtemps à m’habituer… Cela dit, je pense qu’il faut quand même un temps d’adaptation, notamment à cause de certains visages qui se ressemblent… Je pense en particulier aux deux personnages visibles pages 45, 46 et 47 ! Honnêtement, si la tenue n’était pas différente, j’aurais cru que ce n’était qu’un seul et même protagoniste !

Globalement, la BD est distrayante et entraîne le lecteur dans une lutte acharnée contre les colons, les pirates et les esclaves. Cela se lit bien sans être un coup de cœur… En revanche, j’ai peur qu’avec un univers aussi riche et original, deux tomes ne soient pas suffisants ! J’espère que les auteurs sauront développer leurs personnages, la magie vaudou ainsi que le scénario…

.

Citations

Soigner son entrée, c’est essentiel… Surtout quand on veut construire sa légende !

—————

– Eh bien, jeune homme, quel est ton nom ?
– Ne cherchez pas, il n’en a pas.
– Bien, voyons voir… Tu as deux jambes et tes deux bras… Montre-moi tes dents… Superbe ! Il n’en manque pas une ! Tu va donc t’appeler parfait ! Ça te plaît ?

—————

Gentlemen, n’oubliez pas de les ramener plus vifs que morts.

.

Ma note

♥ 4/5

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s