Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Science Fiction·Young adult

« Les affamés » (La sublime communauté T1) d’Emmanuelle Han

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les affamés » (La sublime communauté T1)
Auteur : Emmanuelle Han
Genre : Science-Fiction / Fantastique / Roman ado – Young Adult
Éditeur : Actes Sud

.

résumé du livre

C’est la fin de notre ère. Aux quatre coins d’une planète surpeuplée et en pleine dévastation, six mystérieuses Portes apparaissent, ouvrant des brèches vers des mondes inconnus. En quête d’une terre promise, fuyant la misère et la mort, des flux d’hommes, de femmes et d’enfants désespérés, les « Affamés », se pressent aveuglément vers ces Six Mondes, ignorant tout à leur sujet. Quels secrets renferment ces Portes ? Quel mal ronge les Affamés ? Quelle est la nature des Six Mondes ? En ces temps de détresse où la violence et le chacun-pour-soi font rage, seuls trois enfants pourront le découvrir. Ashoka, Ekian et Tupà ne se connaissent pas, vivent à des milliers kilomètres de distance. Pourtant, leurs destins sont liés. De leur union dépendra le sort de la Sublime Communauté.

.

Ma critique

J’ai vraiment peiné à écrire un avis sur cet ouvrage qui, hélas, ne m’a pas convaincue. Sachez néanmoins que la majorité des lecteurs a adoré ce monde post-apocalyptique et cette ambiance onirique. Rares sont les ressentis négatifs, au point que je me demande si je ne suis pas passée à côté de quelque chose ! Malheureusement, j’ai eu beaucoup de difficultés à rentrer dans le récit et à apprécier ce que je lisais… J’ai d’ailleurs failli abandonner à plusieurs reprises…couv25354763 Mais, comme il s’agit d’un cadeau de mon amie Mikasa et que j’avais lu des avis très enthousiastes, j’ai persévéré en espérant un déclic ! J’ignore si c’est l’intrigue qui n’a pas fonctionné avec moi, si j’ai trop lu d’ouvrages dans le genre ou si le fait que mon quotidien soit plus rempli avec la rentrée… Le fait est que je ressors très déçue par cette lecture.

La plume de l’auteure est pourtant mature, agréable et parfois poétique. Elle alterne judicieusement dialogues, descriptions de lieux, actions et pensées de ses personnages. Ces derniers sont relativement bien définis et semblent avoir une personnalité propre, creusée et non stéréotypée. Cependant, je n’ai pas réussi à m’attacher à eux. Il faut dire que j’ai eu un peu de mal avec la narration alternée. Même si les chapitres sont relativement épais, j’ai parfois eu du mal à me repérer… En effet, si les trois héros vivent dans des endroits différents et n’ont, de prime abord, rien en commun, j’ai parfois été perdue ! Il y a pas mal de personnages secondaires à prendre en compte, tout un univers à appréhender et des sous-intrigues qui se développent progressivement. C’est donc très complet… Peut-être trop ? Je pense que cette œuvre était trop touffue pour une lecture du soir. J’aurais dû reporter ce roman pour une autre période où j’aurais pu lire en journée.

Des trois personnages principaux, Ashoka est celui qui m’a le plus intéressé. D’abord considéré comme un petit garçon frêle et perdu obligé de servir de « doudou », de mascotte ou de porte-bonheur à un Roi, l’enfant va finir par évoluer psychologiquement grâce à un événement inattendu. Il va gagner en tempérament et va surtout faire des rencontres fascinantes, notamment une femme capable de sorcellerie ! L’aspect fantastique est peu présent néanmoins, j’ai apprécié lorsqu’il y en avait. L’auteure semble avoir placé quelques petits éléments comme la magie ou les djinns. Je reconnais que cela a piqué ma curiosité toutefois, cela est arrivé tard dans le récit… Tupà, un jeune passeur faisant du trafic d’objets rares ou de cargaisons étranges, a réussi à me captiver au début… J’ai finalement décroché dès qu’il a été question d’initiation et de cérémonie à faire…. Ekian, une jeune femme qui va longuement voyager, m’a malheureusement laissée indifférente.

L’ouvrage souffre de problèmes de rythme : c’est calme et lent. De plus, je trouve que les liens reliant le trio principal sont très longs à se mettre en place. Pendant une grande partie du roman, je me suis demandée où Emmanuelle Han voulait aller et ce qu’elle allait nous réserver pour le dernier tiers. Finalement, j’ai trouvé qu’il demeurait beaucoup de choses floues et de questions laissées en suspens… J’espère que la suite apportera des réponses et gagnera en rebondissements… Cela dit, je ne me penche pas me pencher dessus… Je n’ai pas assez accroché à ce premier opus pour envisager la lecture du second tome…

.

Citations

Souvenez-vous, la force se montre dans la prunelle des yeux, pas dans les muscles !
.

—————
.
C’était peut-être ça, toute la vertu et la raison d’être de l’illusion. Permettre aux innocents de fermer les yeux sereinement.
.
—————
.
En ces temps incertains, un contact humain était un joyau inestimable, qui méritait d’être gardé.
.

Ma note

♥ 1,5/5

 

 

10 réflexions au sujet de « « Les affamés » (La sublime communauté T1) d’Emmanuelle Han »

  1. Déjà la couv’ me plait pas du tout >.< bon après, comme tu le dis, j'en avais vu des avis pas trop mal il me semble. Mais comme toi, j'ai déjà lu pas mal de livres dans le genres alors on a le droit de devenir un peu exigeant aussi ^^ du coup, je pense pas que je le lirai, à part s'il me tombe entre les mains ^^
    Kin

    Aimé par 1 personne

  2. Outch, dur ! Mais ça m’arrive aussi régulièrement de ne pas accrocher avec un livre et d’écrire une chronique négative 😉

    Pour en revenir au livre, il ne faisait pas partie de ma WL, car le synopsis me donnait une impression de déjà-vu. Et, au vu de ta critique, je ne pense pas m’y intéresser davantage 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s