Littérature jeunesse

« Les Petites Reines » de Clémentine Beauvais

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les Petites Reines »
Auteur : Clémentine Beauvais
Genre : Roman contemporain / Jeunesse – ado
Éditeur : Sarbacane

.

résumé du livre

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.

.

Ma critique

En voyant que Clémentine Beauvais sortait « Brexit Romance », un nouveau livre déjà encensé par les critiques, je me suis dit qu’il était temps que je découvre le titre qui a fait en partie la réputation de cette auteure ! J’ai donc plongé dans cette drôle d’histoire mettant en scène trois demoiselles, Mireille, Hakima et Astrid, surnommées « les trois boudins » à cause de leur physique disgracieux. couv2638100Barres de rire, situations rocambolesques, beaux messages, narration très agréable à suivre, … Cet ouvrage a quasiment tout pour plaire aux lecteurs ! Pour ma part, je me suis régalée au point de ne pas lâcher mon livre durant tout l’après-midi de mon jour de repos…

L’humour est clairement l’une des forces de cet ouvrage ! Mireille Laplanche est une héroïne pétillante, franche et hilarante qui pratique l’auto-dérision à outrance. Ses répliques et ses réflexions cyniques m’ont décroché plus d’un rictus. Elle m’a fortement rappelé les héroïnes de « La fourmi rouge » de Emilie Chazerand et de « Je suis ton soleil » de Marie Pavlenko avec qui j’avais bien accroché. Ainsi, il ne m’a fallu que quelques pages pour m’attacher à Mireille et sa langue bien pendue ! Ses deux amies sont également sympathiques. Même si leur personnalité est moins étoffée que la narratrice, elles n’en demeurent pas moins attachantes et touchantes. Il en va de même pour Kader, alias « Soleil », le frère handicapé d’Hakima. Celui-ci est un protagoniste original, doux, avec de belles valeurs et un caractère bien creusé. On trouve peu de personnages comme lui dans les romans jeunesse/ado… Or, je trouve que c’est le genre d’individu qui émeut et marque les lecteurs. Je suis donc ravie du choix de l’auteure qui propose réellement des personnages non stéréotypés et avec une identité propre, voire atypique !

Ce one-shot est divisé en plusieurs parties. La première permet de poser les bases de l’intrigue, de faire connaissance avec chaque protagoniste et de voir le projet des trois « boudinettes » se mettre en place. J’ai trouvé que l’ensemble était fluide, dynamique, drôle et intéressant ! La seconde moitié vaut également le détour, puisque l’on va suivre tout ce petit monde dans un road trip mouvementé allant de Bourg-en-Bresse à Paris ! La route est longue, éreintante, semée d’embûches et de rencontres. On prend réellement plaisir à suivre ce voyage. J’ai aussi grandement apprécié les réflexions de l’auteure sur les réseaux sociaux et la presse… En effet, régulièrement, la narration laisse place à des articles de journaux et à des réactions d’internautes sur la situation. Ces messages sont malheureusement pertinents, cruels et criants de réalismes… En revanche, je dois reconnaître avoir été un peu déçue par la fin. Je ne m’attendais pas à une telle conclusion et souhaitais poursuivre cette aventure ! C’est ce qui a fait que j’ai échappé de peu au coup de cœur…

Des héroïnes au physique peu commun, une ambiance déjantée, un road trip à vélo épique, des échanges touchants, des réflexions sur plusieurs sujets (différence, tolérance, apparence, handicap, harcèlement, acceptation de soi, respect, société, médiatisation, etc.) et une bonne dose d’humour vous attendent !… Je pense que cette histoire de boudins me restera longtemps en tête ! Un titre loufoque et intelligent à découvrir, que l’on soit un ado ou un adulte.

.

lepetitesreines.jpg

.

Citations

– Je ne comprends pas pourquoi vous vous entêtez à revendiquer ce nom de Boudins ! s’offusque Maman. C’est un mot horrible.
– On le rendra beau, tu vas voir. Ou au pire, on le rendra puissant.
(Rubrique trucs et astuces de la vie, par Tata Mireille :
prends les insultes qu’on te jette et fabrique-toi des chapeaux avec.)
.

—————
.
On n’aime pas voir les gens beaux aller mal. Les moches, eux, évidemment qu’ils vont mal, ils sont moches.
.
—————
.
Mes grands-parents, ils sont colériques, batailleurs, goinfres, ils malmènent leurs employés et parfois leurs clients ; à part ça, ce sont des gens charmants.
.
—————
.
Peut-être que la mocheté, ça fait mûrir.
.

Ma note

♥ 4,5/5

 

20 réflexions au sujet de « « Les Petites Reines » de Clémentine Beauvais »

  1. Malheureusement, même si j’ai bien aimé ce livre, je ne suis clairement pas aussi enchantée que la plupart des avis que j’ai pu lire. Les sujets abordés sont particulièrement intéressants et j’ai pu rire de nombreuses fois. Cependant, je pense qu’au vu du nombre d’avis positifs, je m’attendais à plus…

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai bien aimé le livre, mais l’ayant écouté en audiobook, les voix m’ont parfois agacée, je pense donc qu’une lecture classique m’aurait bien plus enchantée. Et comme toi, la fin m’a laissée sur ma faim…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s