Horreur·Romans·Romans policiers / Thriller·Science Fiction

« 3e droite » de François Descraques

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « 3e droite »
Auteur : François Descraques
Genre : Roman contemporain / Science-Fiction / Horreur / Thriller
Éditeur : Flammarion

.

résumé du livre

« J’habite au 3e étage à droite. Si je meurs, c’est probablement mon proprio qui m’a tué. » Un jeune homme quitte le cocon familial pour s’installer dans un appartement qu’il loue à Mr. K., propriétaire louche et peu causant. Dans ce nouveau lieu, des événements étranges et inquiétants vont rapidement se multiplier, et les voisins vont peu à peu révéler leurs vrais visages…

.

Ma critique

couv52336737François Descraques est le réalisateur du Visiteur du Futur, une web série que j’ai connue dès ses débuts et que j’ai suivie avec assiduité. J’aimais beaucoup l’ambiance, les personnages ainsi que l’intrigue aussi futuriste que loufoque ! Or, lorsque j’ai vu « 3e droite » dans la Masse critique de Babelio, j’ai immédiatement tenté ma chance ! J’avais hâte de voir ce que le scénariste allait nous proposer… Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Je ne suis absolument pas déçue ! D’ailleurs, je pensais en lire un peu chaque jour, mais j’étais tellement prise par ma lecture que je l’ai terminée d’une traite, en pleine nuit… J’étais incapable de décrocher tant c’était haletant. L’utilisation de l’autodérision et de l’humour m’ont également beaucoup plu. Avec impatience et curiosité, je suivais ces étranges scènes perturbantes. L’auteur a vraiment su instaurer une atmosphère particulière tout en distillant des faits intrigants et en faisant monter la pression ! Au fil de l’aventure, je devenais d’ailleurs aussi paranoïaque que le personnage principal, notamment à cause de Mr K., le propriétaire de son appartement véritablement intrusif et bizarre…

« 3e droite » m’a rappelé les threads que l’on peut trouver sur certains comptes Twitter ou dans des vidéos de youtubeurs (comme Squeezie, Paradox et d’autres). C’est une sorte d’histoire d’horreur publiée petit à petit sur les réseaux sociaux. Appréciant le genre, je me suis régalée avec cette ambiance glauque, étrange, à la limite du réel et donnant quelques sueurs froides. Je n’ai pas forcément été effrayée par ce que j’ai lu néanmoins, j’ai vraiment été captivée par le suspense bien géré. Entre le comportement insolite de Mr K., l’étrange marque d’insecte sur le bras des nouveaux venus, les bruits nocturnes, les autres locataires, la cave morbide de l’immeuble et bien d’autres événements, il y avait de quoi s’inquiéter ! Pour donner de la consistance à son livre, François Descraques a utilisé un style jeune en allant régulièrement à la ligne, comme s’il s’agissait réellement de tweets avec une limite de mots. Il décrit de temps en temps ce qu’il se passe et utilise un procédé théâtral pour faire parler les personnages. Le tout est agrémenté de photos, de petits commentaires ainsi que de descriptions de vidéos. Je dois reconnaître que cela fait son petit effet ! C’est tout simplement génial ! On est dans un ouvrage hybride changeant de ce qu’on a l’habitude de lire.

Malgré son côté thriller et page-turner, j’ai tout de même un doute sur le fait que ce titre plaise à tout le monde. L’un des principaux freins est le langage familier et vulgaire employé par le narrateur. On est sur des expressions « de jeunes » avec des insultes ainsi que du vocabulaire d’aujourd’hui (ex : « mode grosses couilles », « fuck les rageux », « je checke », « quand tu fumes, tu daubes vénère », etc.). Pour ma part, j’ai mis un peu de temps avant de m’habituer, mais j’ai fini par m’y faire au bout d’une vingtaine de pages. Je n’ai simplement pas l’habitude de trouver cela en littérature, mais cela ne m’a pas déplu. Cependant, je peux comprendre que ce soit rédhibitoire pour certains lecteurs. Aussi, je me demande si cet ouvrage n’est pas destiné à un public young adult ou à un public allant de vingt à quarante ans maximum, plus coutumiers de ce type de langage et certainement plus intéressés par tout ce qui touche aux creepypasta (légende urbaine diffusée sur Internet pouvant se décliner sous plusieurs formats). Peut-être que je me trompe néanmoins, je sais d’avance que la majorité de mes collègues ou que ma mère avec qui nous échangeons nos lectures bloqueront sur le style ou la grossièreté… Bref, adeptes des creepypasta et des threads d’horreur, foncez découvrir cet ovni littéraire ! Vous ne le regretterez pas ! Merci encore à Babelio et aux éditions Flammarion pour la découverte !

.

3edroite.jpg
#Jesais #PourDamien #3edroite

.

babelio_mbamci.FlammarionPantoneVerct.

Citations

Moi : T’as jamais eu les couilles de quitter ton taff alors que tu le détestes. T’aimes juste te plaindre et faire culpabiliser les autres.
Mon père : Tu critiques mes couilles ? C’est grâce à elles que tu existes !
Ma mère : C’est vrai, je veux dire… écoute ton père !
Moi : Arrête de le défendre, c’est un daron en carton.
Lui : Ah le bâtard !
J’aime pas quand mon père utilise cette expression. C’est suspect.

.
—————
.
Je lui demande pourquoi ils sont dans la cave.
SMS de Mr K. : « La police est venu. On a dû se caché. »
J’espère pour lui que c’est pas la police de la grammaire qui le cherche.

.
—————
.
J’ai passé l’été à squatter des canapés de potes. Puis des fauteuils de potes. Puis des tapis de potes.
J’étais mi-SDF, mi-clébard.

.

Ma note

5/5

saiwhisper-5etoiles-superlecture

Publicités

4 réflexions au sujet de « « 3e droite » de François Descraques »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s