Romans

« La Perle et la Coquille » de Nadia Hashimi

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La Perle et la Coquille »
Auteur : Nadia Hashimi
Genre : Roman contemporain
Éditeur : Milady

.

résumé du livre

Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses soeurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu’à ce qu’elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d’une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.

.

Ma critique

Ce roman contemporain mettant en avant de combat de Femmes Afghanes m’a longtemps fait envie. En effet, sur la toile et dans la presse, je ne cessais de lire des avis dithyrambiques clamant au coup de cœur ou affirmant qu’il s’agit d’un incontournable… Comme les lecteurs conquis, je souhaitais être touchée et révoltée par Rahim(a) et Shekib(a), les héroïnes. Dire que je n’ai pas aimé serait erroné cependant, mes attentes n’ont pas été totalement satisfaites. D’une certaine manière, je m’attendais à « mieux ». Je pensais que les personnages ne me quitteraient pas une fois ma lecture achevée… Et, malheureusement, je suis au regret de reconnaître que je n’avais retenu que le nom de Rahima (surtout parce qu’elle m’avait déjà marqué dans « Ma vie de Bacha Posh »). couv13391473J’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs vers les trois-quarts du livre, tandis que la fin m’a paru trop rapide. De plus, contrairement à « Ma vie de Bacha Posh » ou à « Pourvu que la nuit s’achève », je n’ai pas eu le sentiment d’espoir. Je suis ressortie émue, déprimée et révoltée… J’aurais peut-être dû lire « La Perle et la Coquille » un peu plus tard et privilégier des récits moins sombres et réalistes. Ce n’était pas le moment.

Cet ouvrage a le mérite d’éclairer le lecteur sur une réalité effroyable que vivent les Femmes en Afghanistan. Une Femme n’a strictement aucun droit : elle est une monnaie d’échange, voire un fardeau que l’on se passe de famille en famille, surtout lorsqu’elle a une difformité (handicap, cicatrice visible, etc.). La plupart du temps, ce sont les proches qui choisissent leur futur : mariage arrangé, conversion en Bacha Posh (se vêtir, se comporter et devenir un garçon temporairement afin d’avoir des privilèges et libertés destinées aux Hommes), esclavage/servitude, etc. On choisit leur destin selon les occasions et, souvent, cela se conclue avec un mariage sans amour (qu’importe si la demoiselle est majeure… Rahima a par exemple treize ans au moment où elle subit sa première fois avec un mari deux voire trois fois plus âgé qu’elle…). Honnêtement, c’est dur de rester insensible face à ce que vont vivre les personnages principaux… On sait que tout cela est une réalité… Sans parler des autres thématiques abordées avec justesse par Nadia Hashimi : la liberté, la violence conjugale, le harem, la polygamie, la lapidation, le droit des Femmes, l’héritage, les devoirs conjugaux qu’une Femme doit avoir envers son mari, l’importance d’avoir un fils, etc.

Comme « Ma vie de Bacha Posh », le roman est narré à deux voix : on suit Rahima, une fillette qui va devenir Bacha Posh, puis la quatrième Femme d’un vieux seigneur de guerre, et son arrière-grand-mère Shekiba. C’est la famille de Rahima qui va raconter l’histoire de cette aïeule au visage ravagé, qui va connaître le pire de famille en famille, puis qui va devenir Shekib (Femme servant de garde Homme) dans le harem du roi. Leur destin est étroitement lié… Étant intéressée par la vie de ces deux héroïnes, j’ai apprécié le concept de narration alternée. Cela dit, j’ai parfois été perdue à cause des nombreux personnages/noms à retenir. En tout cas, la plume de l’auteure est toujours aussi percutante. Malgré quelques éléments décevants, ce fut une lecture aussi saisissante que crédible. À découvrir si l’on souhaite une œuvre féministe instructive mettant en avant des Femmes pleines de courage malgré les injustices qu’elles vont affronter…

.

[N’hésitez pas à découvrir les critiques des copines blogueuses :
La tête dans les livres et La route des lecteurs.]

.

Citations

Mon père veut nous marier de force. Un frisson d’effroi parcourut ma colonne à cette idée. Je compris ce que ma mère savait déjà. Les hommes pouvaient faire ce qu’ils voulaient des femmes.
.
—————
.
Les personnes qui sont frappées par la tragédie plus d’une fois, peuvent être certaines que le sort va s’acharner et qu’elle pleureront de nouveau. Le destin trouve plus facile de revenir sur ses pas.

.
—————
.
Je fus une petite fille, puis je ne le fus plus
Je fus une « bascha posh », puis je ne le fus plus
Je fus la fille de mes parents, puis je ne le fus plus.
Je fus une mère, puis je ne le fus plus
Dès que je m’adaptais à une situation, elle changeait. Je changeais.
Le dernier changement fut le pire.

.

Ma note

4/5

saiwhisper-4etoiles-bonne-lecture

Publicités

4 réflexions au sujet de « « La Perle et la Coquille » de Nadia Hashimi »

  1. J’aurai tant aimé que tu ressentes ce que j’ai pu ressentir 😔❤️️ Mais je ne t’en veux pas ^^ Nous avons tous des sensibilités différentes ou mêmes des réactions différentes face à nos lectures/à une situation.
    Ce livre m’a tellement marquée ❤️️ Je sens qu’un jour, je le relirai…
    Sinon, j’ai plus que hâte de découvrir d’autres livres de l’auteure et, en même temps, je crains d’avoir trop d’attentes.
    Merci d’avoir mis le lien vers ma chronique 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Mon avis aurait certainement été différent si je n’avais pas lu Bacha Poch.^^C’est vraiment la découverte du principe qui m’a captivée. Après, je reconnais que, quel que soit l’ordre de lecture, il y avait trop de personnages. j’étais perdue. ><
      Mais cela reste un très beau livre féministe poignant, fort, difficile et bien écrit.
      J'espère que tu aimeras les prochains écrits de l'auteure. Bonne future découverte.
      Avec plaisir. ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s