Romans

« Le joueur de billes » de Cecelia Ahern

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le joueur de billes »
Auteur : Cecelia Ahern
Genre : Littérature contemporaine
Éditeur : Milady

.

résumé du livre

Et si vous n’aviez qu’une journée pour découvrir qui vous êtes vraiment ? Lorsque Sabrina Boggs tombe par hasard sur une mystérieuse collection de billes ayant appartenu à son père, elle découvre soudain qu’elle ne sait rien de l’homme avec qui elle a grandi. Et cet homme dont la mémoire part à la dérive ne peut pas l’aider : il a lui-même oublié qui il était. Sabrina ne dispose que de vingt-quatre heures pour déterrer les secrets de ce père qu’elle croyait connaître. Une journée à exhumer des souvenirs, des histoires et des gens dont elle ignorait l’existence. Cette journée va la changer, elle et les siens, à jamais.

.

Ma critique

Après avoir adoré « L’année où je t’ai rencontré », j’étais curieuse de découvrir un autre titre de Cecelia Ahern. Avec « Le joueur de billes »,  on est également sur un roman contemporain qui, cette fois-ci, va plonger le lecteur au cœur de secrets familiaux. L’intrigue va tourner autour de Fergus, un père de famille à la fois tendre et touchant qui a toujours été quelqu’un de très mystérieux, même pour celles qu’il a aimé et ceux qui ont partagé sa vie. couv64446098Un jour, sa fille Sandrine découvre un carton rempli de billes qui ont à la fois une certaine valeur financière et sentimentale. Elle remarque également que plusieurs de ces billes ont disparu… Elle part alors à leur recherche, ignorant alors à quel point sa quête va la transformer… La narration se fait à deux voix. Il y a bien évidemment Sabrina, mère de trois garçons, qui travaille beaucoup, mais qui trouve toujours le temps pour son père, surtout depuis que celui-ci a fait un AVC… C’est une héroïne intéressante et entêtée. Pourtant, au départ, je n’avais pas spécialement d’accroche avec elle puis, en refermant le livre, j’ai constaté qu’elle m’a finalement beaucoup émue. J’ai aimé le fait qu’elle évolue au fil de ses recherches. En effet, elle réalise à quel point son père était une personne pleine de secrets. Perdue, elle va énormément douter d’elle, de sa famille et de son quotidien. Malgré le fait qu’elle a la vie qu’elle a toujours voulu, elle se sent mal… toutefois, elle en ignore la cause… On sent vraiment son désarroi ! Cette enquête va lui permettre de progresser et d’enfin savoir ce qu’elle veut.

Le point de vue narratif que j’ai préféré est bien évidemment celui de Fergus ! On va découvrir sa jeunesse, sa famille nombreuse (ils étaient à sept avec sa mère), sa rencontre avec les billes et plusieurs tranches de vie une fois qu’il est adulte. Cecelia Ahern a réellement su retransmettre cette passion pour les billes. On sent que plusieurs personnes ont échangé avec elle et lui ont transmis une pluie de souvenirs liés à ces petites perles de verre. Les descriptions des billes sont enchanteresses ! On comprend aisément la passion dévorante qui anime Fergus pour ses « alliées » qu’il va collectionner toute sa vie… Certaines d’entre elles ont d’ailleurs une forte symbolique, puisqu’elles se réfèrent directement à un moment de sa vie comme par exemple, la bille avec un cœur, celle qui a été avalée par le petit Bobby ou encore celle remportée le jour d’un drame familial… Découvrir ces anecdotes a été passionnant, mais aussi poignant, car le passé de Fergus est lourd. Ainsi, même si le rythme est très lent, on prend plaisir à découvrir l’enfance de ce joueur de billes… Plusieurs membres de sa famille m’ont marquée, notamment l’aîné de la famille qui va avoir un grand rôle dans l’histoire… Il y a aussi un personnage féminin dont je tairais le nom pour ne rien révéler, mais qui soulève de belles thématiques comme les preuves d’amour.

Une fois encore, la plume de l’auteure est très agréable et transporte le lecteur. On regrettera cependant que les choses ne se mettent pas de suite en place du côté de Sabrina. Il faudra attendre un bon tiers du roman pour que l’enquête des billes disparues commence enfin ! Je pense que certains lecteurs trouveront le début long à se mettre en place. Pendant longtemps, on est comme Sabrina : on se sent perdu, à se demander où est le secret. On ne sait pas ce que son père ne veut pas révéler et ce qui fait partie des pertes de mémoire dues à l’AVC. Pour ma part, j’ai mis un peu de temps avant de bien rentrer dans le récit... D’ailleurs, ce n’est qu’une fois les deux-cent-cinquante pages atteintes que j’ai eu envie de tout lire d’une traite. Une fois ce cap passé, j’ai réellement été prise au jeu et je dévorais avec joie ce que l’on découvrait dans les deux narrations. Ce déséquilibre dû au rythme a joué sur le fait que je n’ai pas eu un coup de cœur… Mais je ne regrette absolument pas ma lecture ! J’ai finalement passé un doux moment plein d’émotions. C’est du feel good qui touche à des thématiques difficiles sans aller dans le niais ou le pathos. De plus, c’est tout à fait le type de roman qui plaira à certaines de mes connaissances. Merci encore aux éditions Milady pour l’envoi  de cet ouvrage.

.

Imprimer.

Citations

J’ai trois catégories de souvenirs : ceux que je veux oublier, ceux que je suis incapable d’effacer et ceux que je ne me rappelle pas avoir refoulés jusqu’à ce qu’ils refassent surface.

—————

Garder un secret me donne du pouvoir.

—————

Je suis un homme de parole qui ne transgresse aucune règle alors que l’homme sans billes, lui, a triché toute sa vie.

—————

Maman est à l’école avec Angus. Il est dans la panade parce qu’il a été surpris en train de boulotter les hosties, alors qu’en tant qu’enfant de chœur, il était censé les ranger après la masse. Il en a mangé un sac entier, trois cent cinquante pour être précis. Quand on lui a demandé ce qu’il avait à dire pour sa défense, il a réclamé à boire parce qu’une dizaine d’entre elles s’étaient collées à son palais.
– Ma bouche était sèche comme la chatte d’une nonne, a-t-il murmuré tard la nuit précédente quand nous étions tous couchés et on a failli se pisser dessus tellement on riait.

.

Ma note

♥ 4/5

Publicités

4 réflexions au sujet de « « Le joueur de billes » de Cecelia Ahern »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s