Romans

« La vraie vie » d’Adeline Dieudonné

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La vraie vie »
Auteur : Adeline Dieudonné
Genre : Littérature contemporaine / Roman noir
Éditeur : L’Iconoclaste

.

résumé du livre

C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent. Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

.

Ma critique

Lire des fictions stressantes, glauques ou sanglantes ne me dérange pas forcément… Justement parce que ce sont des fictions… « La vraie vie » est un ouvrage qui porte bien son nom, puisqu’il met en avant toute la noirceur dont l’être humain est capable. Avec un mélange de naïveté, de cynisme, de courage et d’intelligence, la jeune héroïne va nous narrer son enfance difficile où la figure paternelle est omniprésente. En effet, ce père de famille est on ne peut plus marquant : tyrannique, cruel, fier, lunatique, colérique et violent, il bat sa femme sans vergogne. Lorsqu’il ne fait pas parler ses poings, il organise des safaris ou des séances de chasse, puis entrepose ses trophées chez lui… couv30982282Or, sa hargne et sa brutalité vont s’immiscer peu à peu dans le foyer, notamment dans Gilles, le petit frère de la narratrice, qui va totalement changer suite à un drame… Des scènes affreuses ont défilé au fil des chapitres, me donnant régulièrement la nausée. C’est bien trop réaliste et sombre pour moi ! Je n’avais vraiment pas besoin de ça…

Paradoxalement, j’ai trouvé que les personnages étaient assez caricaturaux et survolés… Je n’ai pas ressenti d’attachement pour eux. La mère est volontairement effacée de par son caractère et sa situation. Face à son conjoint, elle ne laisse qu’à peine entrevoir sa personnalité (qui intéresse à peine sa fille)… J’aurais surtout souhaité que l’on s’attarde un peu plus sur le dernier de la famille… Pour moi, il est par exemple impensable de changer/redevenir comme avant après un tel acte final et une telle jeunesse. Cela manque de crédibilité ! J’en ai parlé avec une amie qui venait de le lire et elle était beaucoup plus lucide que moi : cet enfant est un sociopathe en devenir… Il ne peut pas s’en sortir ainsi. Quant au père, je trouve qu’on ne le connait pas spécialement non plus ! Certes, on le découvre à travers la peur et la maltraitance qu’il créé… Cependant, on sait très peu de choses sur lui. On ne le connaît que par ses actes. Quant aux personnages secondaires, ils sont encore moins développés.

Avec toutes les critiques positives, l’engouement qu’il a suscité et sa nomination au Prix du Roman Fnac 2018, je pensais que j’allais me ranger à la majorité… J’ai vu très très peu d’avis négatifs, si bien que je me suis demandé si je n’étais pas passée à côté de quelque chose. Hélas, entre la terrifiante scène de la chantilly, l’horrible torture d’Helmut le chinchilla, la révoltante traque nocturne, le secret de Yaëlle, les sessions de coups sur les femmes de la famille et la violence ambiante, je n’ai pas du tout apprécié ma lecture. Certes, la plume de l’auteure est fluide et le roman se lit vite… Mais c’est bien trop malsain, crédible et glauque pour moi ! Si message il y a, je ne l’ai même pas vu au milieu de ces horreurs. Pire : le dénouement m’a paru improbable en ce qui concerne Gilles. Pour ma part, je préfère plonger dans des choses plus légères ou des livres s’orientant plus vers la fiction. Je n’ai pas besoin de lire des choses aussi dures, détaillées, actuelles et réalistes : la télévision ou les informations me suffisent. Comme toujours, cet avis n’engage que moi.

.

Citations

Les têtards, vous savez, il y a des gens qu’il ne faut pas approcher. Vous apprendrez ça. Il y a des gens qui vont vous assombrir le ciel, qui vont vous voler la joie, qui vont s’asseoir sur vos épaules pour vous empêcher de voler. Ceux-là, vous les laissez loin de vous…

—————

La vie est une grande soupe dans un mixer au milieu de laquelle il faut essayer de ne pas finir déchiqueté par les lames qui vous attirent vers le fond. 

—————

Les histoires, elles servent à mettre dedans tout ce qui nous fait peur, comme ça on est sûr que ça n’arrive pas dans la vraie vie.

.

Ma note

♥ 1,5/5

 

17 réflexions au sujet de « « La vraie vie » d’Adeline Dieudonné »

    1. Oui, nous sommes peu à ne pas avoir accroché… Comme toi, j’avais beaucoup d’attentes à cause de ces chroniques (blogs, presse, sites communautaires) qui encensent vraiment cet ouvrage. Au moins, j’ai essayé. A mes yeux, c’est l’essentiel. Bonne future lecture et découverte. Je suis curieuse de connaître ton futur avis.

      Aimé par 1 personne

  1. Mince alors, je suis tout de même tentée car j’ai vu plein de bons avis ! C’est encore plus décevant lorsqu’on voit que plein de gens ont aimé et pas nous… J’espère que ta prochaine lecture sera meilleure 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as raison en ce qui concerne le fait qu’un livre fasse la majorité : on a des attentes et on se pose des questions lorsque l’on constate que l’on n’a pas suivi la foule. C’est décevant, mais il faut pour tous les goûts.^^
      J’espère que tu vas davantage aimer que moi. Bonne future découverte.
      On verra. J’ai eu une mauvaise pioche ce week-end ! :/ Trois ouvrages moyens… A voir si les titres de la semaine me plairont davantage. Merci, en tout cas !^^

      J'aime

  2. J’aime beaucoup ta critique qui tranche avec les avis positifs que je vois partout, dont celui concernant l’une de mes collègue à mon nouveau boulot. Personnellement le pitch m’attire et ne m’attire pas, je ne pense pas le lire dans l’immédiat ni peut-être jamais… en gros je n’en ressens pas l’envie ni la curiosité.

    Aimé par 1 personne

    1. Ca pour le coup, les avis positifs sont vraiment légion.
      Je peux comprendre pour le résumé/pitch. 🙂 Pour ma part, c’est plus à cause de la médiatisation que j’ai eu envie de le découvrir. Je voulais voir ce qui plaisait autant aux lecteurs.

      J'aime

  3. Je n’ai pas eu un coup de cœur comme je m’y attendais, mais j’ai accroché à la plume de l’autrice qui est pour moi, le vrai point fort du livre. J’ai, par contre, été gênée par le décalage entre l’âge de la narratrice et ses pensées, je veux bien qu’elle soit intelligente, mais il ne faut pas exagérer non plus… Et la manière d’aborder sa sexualité m’a semblé très malsaine. Quant à la fin, je peux comprendre le choix de l’autrice, mais elle ne me convient pas non plus…
    Bref, je comprends ton ressenti et ta déception vu l’engouement qu’a suscité le roman.

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’en ai pas parlé, mais c’est vrai qu’il y a un certain décalage du côté de la narratrice. Elle est naïve et jeune, mais également intelligente et surdouée… Un peu paradoxal… Cela se voit dans certaines scènes. Je comprends donc ta gêne.
      Complètement pour la sexualité ! Être obsédée par un homme marié et père de famille, se faire déflorer dans les bois sous les yeux du père caché qui le lui crache à la figure, … Cela m’a déplu. Si l’auteure voulait faire bondir son lecteur, elle a réussi.
      Je te remercie pour tes remarques. Il me tarde de lire ta critique complète sur ton blog.

      Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’était le cas pour ce roman… On en a tellement entendu parler… Hélas, non seulement cela ne m’a pas plu, mais cela m’a également mise mal à l’aise à cause du côté malsain. Certes, c’est bien écrit, mais je ne le recommanderai pas… Je comprends donc tes doutes…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s