Littérature jeunesse

« Mentir aux étoiles » d’Alexandre Chardin

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Mentir aux étoiles »
Auteur : Alexandre Chardin
Genre : Littérature jeunesse – ado / Roman contemporain
Éditeur : Casterman

.

résumé du livre

Quand je serai adulte, j’irai en expédition sur la banquise. Il n’y aura que le silence autour de moi. Personne ! La nuit, j’aurai juste à lever les bras pour toucher les étoiles. Mais je ne le ferai pas. J’écouterai. Je ne ferai qu’écouter les étoiles, et je n’aurai plus peur de rien. 

.

Ma critique

Après avoir entendu et lu de belles critiques, puis rencontré Alexandre Chardin le temps d’une matinée, j’avoue que j’avais quelques attentes concernant « Mentir aux étoiles »… J’ai finalement été très touchée par cette lecture mettant en scène un adolescent souffrant de troubles autistiques. D’ailleurs, il est rare qu’un tel sujet soit perçu à la première personne, sans doute par crainte de ne pas paraître juste ou crédible. L’auteur a pourtant réussi ce challenge en montrant la différence de ce jeune homme de l’intérieur. couv39105232On découvre ainsi sa façon de penser lorsqu’il observe les animaux, ses réflexions sur son quotidien qu’il veut vivre pleinement, ses rêves, ses espoirs, ses doutes, ses absences… J’ai trouvé Léon incroyablement émouvant et attachant. Ses problèmes de concentration et sa manière de fonctionner ne sont qu’un détail… Il est avant tout un adolescent comme les autres : si sa mère est trop sur son dos au point de l’empêcher de vivre, il est malheureux. Surprotégé, ce garçon aspire à l’indépendance, à faire ses propres expériences, à ne plus être autant couvert, à choisir ses relations et à se forger lui-même son futur. Hélas, par amour, sa mère l’étouffe en lui dictant constamment sa vie et en veillant sur ses moindres faits et gestes. Même aller seul au cinéma lui est interdit… Suivre Léon dans sa quête de liberté identitaire m’a attendrie. On comprend ses désirs. On suit avec plaisir l’évolution de son tempérament au fil des semaines. Et surtout, on le voit prendre de plus en plus confiance en lui et gagner en assurance.

Évidemment, lorsqu’il est question de différence, les moqueries ainsi que le harcèlement ne sont jamais loin. Léon va ainsi devenir la cible de plusieurs collégiens bien décidés à le rabaisser… Les scènes sont révoltantes et aisément imaginables dans la réalité… L’auteur a su trouver les mots justes pour retranscrire ces moments désarmants qui ne laissent pas le lecteur indifférent. Heureusement pour notre héros, une troisième du nom de Salomé va intervenir… Malgré leurs différences, elle va le prendre sous son aile en le protégeant et en lui donnant des conseils. On est sur des émotions d’empathie et de bienveillance inattendue. C’est beau et touchant… Malgré la vulgarité assez présente dans les dialogues, j’ai aimé voir la relation entre Salomé et Léon se tisser… Cependant, plusieurs doutes m’ont assaillie : Que ferait Léon quand Salomé aurait terminé sa troisième ? Pourquoi la jeune fille est-elle toujours là quand il le faut, même si c’est tard dans la nuit ? Pourquoi disparaît-elle brusquement au cours d’un dialogue ? Que cache la jeune fille qui donne des sueurs froides à ceux qui harcèlent Léon ? Même si j’ai fini par comprendre certaines révélations avant qu’elles n’éclatent, je reconnais qu’Alexandre Chardin a réussi son coup. Nul doute qu’il saura surprendre la plupart des lecteurs avec la conclusion de son livre…

La plume de l’auteur est vraiment délicate, poétique, émouvante et travaillée. J’ai aimé la façon naïve mais crédible dont Léon a narré son histoire. On tourne aisément les pages, d’autant plus que les chapitres sont très courts, que les marges sont épaisses et que le dialogue est souvent employé. Pour ma part, il ne m’a fallu qu’une petite heure et demi pour terminer cette lecture… Mais oh comme j’en aurais voulu plus ! Je pense qu’Alexandre Chardin aurait pu aller plus en profondeur sur certaines choses ou aller moins vite sur quelques passages… Par ailleurs, je m’étais beaucoup attachée aux personnages et avais apprécié l’ambiance du roman… Les quitter fut assez difficile. J’espère sincèrement que les jeunes lecteurs apprécieront cet ouvrage plein d’humanité et de tolérance…  

.

(Lu dans le cadre du concours MoseL’Lire. N’hésitez pas à cliquer sur la bannière.)

.

CitationsIls sont très grands. Que dis-je? Immenses! Avec des voix fortes, des rires à faire s’envoler des corbeaux, des coupes de cheveux comme dans les magazines et des gros mots plein la bouche. Quand ils ont envahi la cour en riant comme des ogres mutants, je suis allé me cacher derrière le tronc du tilleul pour les observer en sécurité. On ne voit plus qu’eux. Les troisièmes !

—————

Parfois aussi, je m’échappe. C’est ce que disait ma maîtresse de CM2. « Ça y est, Léon Tournier nous a encore échappé ! » . Je n’étais plus dans la classe, je ne sais pas vraiment où j’étais. Je restais un moment a fixer une couleur sur un cahier, sur un mur, et j’y entrais, tout disparaissait autour de moi. Je flottait agréablement. Je m’échappais jusqu’à ce que Véronique pose la main sur la mienne pour me ramener au monde. Je lui demandais de ne pas répéter à maman que je m’étais enfui, c’était notre secret.
Les supers héros savent voir à travers les murs, voler ou soulever un paquebot d’un seul doigt, moi, je m’évade.

—————

– Tu as mal du côté de ta maman, hein?
– Oui, j’ai mal à ma mère.
– À ton âge, c’est une maladie courante et elle a commencé à se répandre… depuis le début de l’humanité, je crois.

.

Ma note

♥ 4,5/5

saiwhisper-4etoiles-bonne-lecture

9 réflexions au sujet de « « Mentir aux étoiles » d’Alexandre Chardin »

  1. Je ne pense pas avoir déjà entendu parler de ce roman qui devrait me plaire. Je suis toujours intéressée par les livres qui aborde des thèmes comme l’autisme et le harcèlement de manière sensible et poétique. Une jolie découverte que je te remercie d’avoir partagée 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s