Fantastique/Fantasy·Young adult

« Le chant des ronces » de Leigh Bardugo

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le chant des ronces »
Auteur : Leigh Bardugo
Genre : Contes / Nouvelles / Fantastique / Young Adult
Éditeur : Milan

.

résumé du livre

Embarquez dans un voyage vers des terres sombres et dangereuses, peuplées de villes hantées et de bois affamés, de monstres bavards et de golems en pain d’épices, où la voix d’une sirène peut invoquer une tempête mortelle, où les rivières font de terribles promesses d’amour…

.

Ma critique

couv52702730J’avais repéré cet ouvrage avant sa sortie et avais prévu de me le procurer d’une façon ou d’une autre, en espérant autant apprécier ce recueil de nouvelles que la saga Grisha. Alors, lorsque j’ai vu que j’avais été sélectionnée pour cet ouvrage dans le cadre d’une masse critique, j’ai sauté de joie. C’était Noël avant l’heure ! Merci encore à Babelio et aux éditions Milan pour cet envoi. Comme je m’y attendais, ce fut une bonne lecture. Je retiendrai surtout le fait que ce soit un livre-objet superbe : on distingue une belle couverture épaisse en relief et avec des dorures ! À l’intérieur, on distingue plusieurs dessins et, surtout, des illustrations se complétant progressivement au fil des pages. Le concept est à la fois génial et réussi ! C’est un véritable plaisir visuel. J’ai rarement eu en main un ouvrage aussi beau ! Du côté des textes, j’ai globalement apprécié les ambiances, les personnages ainsi que les scénarios proposés. On retrouve le savoureux mélange de magie, de mystère, de terreur et de morale des contes d’antan. Souvent, il y a eu beaucoup de retournements de situation surprenants, ce qui était très appréciable ! Certes, il y a forcément des récits que l’on apprécie plus que d’autres cependant, l’ensemble est vraiment de qualité. Je recommande vivement cet ouvrage aux adeptes de contes originaux, de contes revisités ou, tout simplement, de la plume de Leigh Bardugo.

« Ayama et le bois aux épines » est ma nouvelle favorite. Les seuls reproches que je pourrais faire sont la passivité du personnage principal au début ainsi que la romance un peu trop rapide à mon goût car, si je comprends leur attirance, je ne conçois pas que l’on puisse parler d’amour après deux ou trois échanges de quelques minutes… Le fait qu’Ayama soit une héroïne peu jolie et rejetée m’a plu, car cela sort des schémas traditionnels où la belle paysanne rencontre le prince charmant. Ici, Ayama est le mouton noir de la famille. À la manière de Cendrillon, elle s’occupe des tâches ménagères et vit dans la misère. Cela dit, comme Cinder dans les Chroniques lunaires, elle n’entretient pas de haine ou de jalousie à l’égard de sa sœur, ce qui est très rare. Au contraire, elle ne souhaite que le bonheur de sa famille et qu’on la laisse tranquille. Elle est douce et a également du caractère. Envoyée dans les bois pour négocier l’avenir de son royaume avec une terrible bête à moitié humaine, elle va faire preuve de courage, d’intelligence et d’imagination. Les échanges entre le loup et la jeune fille m’ont passionnée. J’ai aimé la mise en abîme avec les récits contés ainsi que le dénouement qui change de ce que l’on a l’habitude de voir…

chantdesronces.jpg

« Le renard trop rusé » fait également partie des textes que j’ai préféré. L’habileté, la fourberie et la ruse de ce petit renard est vraiment agréable à suivre. Il m’a rappelé « Le Roman de Renart », un livre de mon enfance. Le voir s’extirper de tous ses problèmes ou négocier avec les puces m’a plu. Par ailleurs, la fin m’a vraiment surprise ! J’avoue que l’auteure m’a fait tomber de haut. « Petite lame » est également un récit prenant une tournure inattendue. Celui-ci met en scène la belle Yeva que tout le monde souhaite épouser. Semyon, un grisha souhaitant sa main, va être aidé par l’eau afin de remporter plusieurs épreuves. Le dénouement m’a autant ravie qu’il m’a surprise. De plus, l’illustration finale est réellement somptueuse. « Quand l’eau chantait le feu » m’a également séduite, car il met en scène des sirènes (ici des sild), des créatures peu exploitées dans la littérature de l’imaginaire. L’évolution des personnages (Signy, Ullla et le Prince Roffe), leurs échanges, les liens troubles qu’ils entretiennent et leurs décisions au fil de l’intrigue ont su me captiver. L’auteure a réellement creusé la personnalité des protagonistes tout en proposant une chute peu commune.

Les textes auxquels j’ai le moins accroché sont « La sorcière de Duva » et « Le prince soldat ». En ce qui concerne le premier, j’avoue que je suis complètement restée de marbre. J’ai tenté de le lire une seconde fois, mais sans succès ! Il n’y a que l’illustration qui m’a plu… Pour le conte qui revisite la célèbre histoire de « Casse-Noisette », j’ai eu un peu de mal avec la narration alternée. De plus, je ne me suis pas spécialement attachée aux protagonistes. C’est une réécriture sombre, insolite et un peu folle. J’ai trouvé le résultat assez moyen… Néanmoins, les thématiques soulevées par cette nouvelle sont plutôt intéressantes !

.

babelio_mbamci

280px-milan_presse

.

Citations

L’année où l’été s’éternisa, la chaleur pesait sur les prairies, aussi lourde qu’un cadavre. Les herbes hautes partaient en cendre sous le soleil impitoyable, les animaux tombaient les uns après les autres dans les champs desséchés. Cette année-là, seules les mouches furent heureuses.

.
—————
.
Certains jours nous nous réveillons avec l’impression que le vent nous traverse et n’avons d’autre choix que de faire avec.

.
—————
.
Si l’amour s’exprime avec des fleurs, la vérité exige des épines.

.

Ma note

5/5

 

17 réflexions au sujet de « « Le chant des ronces » de Leigh Bardugo »

  1. Je suis contente que tu aies adoré ce magnifique ouvrage qui n’avait pas été un coup de cœur pour moi, mais qui m’avait vraiment donné envie de découvrir les autres livres de Leigh Bardugo.
    J’avais aussi été déstabilisée par Le prince soldat qui m’avait d’ailleurs un peu déprimée à cause de son atmosphère. Mais dans l’ensemble, que ces histoires sont savoureuses !
    Et c’est génial que l’édition française se soit calée sur la VO 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Cet article m’était passé sous le nez, c’est ton bilan qui m’a permis de le voir. Alors franchement, tu ne m’aides pas 🤧 j’entends tellement de bien de cette auteur que je voulais essayer progressivement quelques trucs peut être mais vu comment tu as aimé celui-là et QU’EN PLUS c’est un livre objet, je vais le prendre fin janvier 💸(j’ai vu le prix)

    Aimé par 1 personne

  3. Une fois l’ouvrage feuilleté, je ne pouvais plus repartir sans ! Je crois que c’est un de mes plus beaux livres de ma biblio, franchement le travail éditorial fait dessus est à tomber !!! Avec tout ça, il ne me reste plus qu’à découvrir les histoires xD

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s