Fantastique/Fantasy·Horreur·Romans policiers / Thriller

« Les yeux » de Slimane-Baptiste Berhoun

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les yeux »
Auteur : Slimane-Baptiste Berhoun
Genre : Thriller psychologique / Horreur / Fantastique
Éditeur : Bragelonne

.

résumé du livre

Tout en haut du plateau, le vent pouvait rendre fou. On avait choisi d’y construire un asile. L’Orme : une grande bâtisse lugubre battue par les vents et la neige. Même les bombardements de 44 n’avaient pas pu en venir à bout. À croire qu’il échappait à toute influence humaine. Des morts étranges et violentes, il y en avait toujours eu et il y en aurait encore, là-haut. Et si on avait écouté les fous enfermés derrière les murs délabrés, on y aurait peut-être vu l’oeuvre d’un monstre. Mais les fous, ça ne s’écoute pas, ça se traite. Pourtant, l’arrivée de Lucie Klein, jeune étudiante disciple du professeur Lacan, pourrait bien délier les langues. Dans les couloirs sombres de l’hôpital, on murmure déjà que si la Parisienne plonge dans l’enfer de L’Orme, c’est parce que s’y trouve un cas unique au monde. Un cas qui, mystérieusement, serait la dernière chance d’élucider le plus horrible des meurtres jamais commis à Paris.

.

Ma critique

Si j’ai craqué pour cet ouvrage, c’est parce que j’étais curieuse de voir ce qui m’attendait derrière ce résumé inquiétant et prometteur ! L’ambiance semblait terrifiante, oppressante, glauque et de longue haleine… Ce qui avait de quoi me plaire ! De plus, j’avais envie de découvrir la plume de l’auteur que j’ai connu grâce à la web-série « Le visiteur du futur ». Je trouvais que Slimane-Baptiste Berhoun et François Descraques proposaient souvent un scénario bien ficelé, plein de twists et de rebondissements. Finalement, ce roman a tenu ses promesses. Bien qu’il ne m’ait pas totalement conquise, j’ai terminé les dernières pages en me disant que ça avait été vraiment pas mal et rondement mené. couv8868921Merci encore aux éditions Bragelonne d’avoir accepté de m’envoyer ce service presse. J’ai passé un bon moment !

L’ouvrage met en scène des personnages a priori classiques, mais qui vont se révéler difficiles à cerner, imprévisibles et plus creusés qu’on ne le croit. Cela concerne principalement les trois personnages principaux : la belle et mystérieuse Lucie, le gentil pharmacien Gaultier ainsi que l’inquiétant chirurgien Valmont… Lucie est une héroïne qui m’a fait passer par plusieurs émotions : j’ai d’abord eu du mal à adhérer à son côté surdoué, sa façon d’observer tout en silence et le fait que tous les hommes de l’asile veulent la désirent. Heureusement, la jeune étudiante parisienne va se révéler plus humaine, sensible et fragile qu’il n’y paraît. Ce qu’elle va découvrir va la toucher et va mettre en avant plusieurs éléments de sa personnalité que l’on n’avait pas imaginés au premier abord. Une fois la moitié du livre passée, j’ai réalisé que je m’étais attachée à elle et que je craignais que son enquête lui brûle les ailes… Gaultier est un protagoniste avec lequel je n’ai pas eu d’attache… J’avoue que ce que son dévouement et son côté chevalier servant au début ne me plaisaient pas spécialement. J’attendais un peu plus de nuances ou que son côté « gentil » s’estompe un peu…

En ce qui concerne Valmont, je reconnais qu’il m’a de suite fait forte impression en raison de sa froideur. La scène de la lobotomie avec le pic à glace dans l’œil m’a donné la nausée. De façon générale, Slimane-Baptiste Berhoun a su me provoquer des hauts le cœur avec brio et ce passage fait, pour moi, partie des plus marquants tant il est bien retranscrit. J’ai de suite compris que Valmont avait beaucoup de choses à cacher… Les révélations le concernant m’ont beaucoup plu, car les choses ne sont pas aussi évidentes qu’on ne le croit… Du côté des autres personnages, ce fut assez compliqué. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de noms à retenir que ce soit parmi les pensionnaires ou l’équipe de l’asile. Quoi qu’il en soit, l’auteur a vraiment bien conçu son huis-clos en proposant une ribambelle d’individus variés où chacun a un rôle et sa place. Parmi tout ce petit monde, j’ai surtout été intéressée par La Mo et par le terrible Sphynx. Toutes ces personnalités m’ont rappelé le film « Vol au-dessus d’un nid de coucou », mais avec une touche de fantastique grâce à cette créature qui sévit dans l’ombre…

Comme souvent dans le genre horreur, le rythme est assez lent et progressif… Cela dit, Slimane-Baptiste Berhoun propose souvent des révélations ainsi que des éléments assez inattendus (ex : Lucie !) comme parfois évidents (ex : révélation finale), ce qui permet au lecteur de ne pas se lasser. Des rebondissements scénaristiques, il y en a vraiment jusqu’à la dernière page ! C’est un régal… Je n’ai pas eu l’impression que le récit stagnait cependant, j’ai trouvé que l’on aurait peut-être pu écourter certains passages. (Mais je chipote…) La plume de l’auteur est vraiment très prenante, travaillée et efficace. L’ambiance qu’il instaure prend rapidement aux tripes. Attendez-vous à être immergés dans cette atmosphère déroutante qui ne laisse pas indifférent !

.

logo_bragelonne_newai

.

« Sers-moi, sers-moi ! »
.

Citations

– Ton espoir est ridicule.
– Pas plus que tes certitudes.

—————

Un homme obèse se mit à hurler. Au-dessus de lui, un autre était monté sur la table et urinait dans son assiette. D’un hochement de tête, Saint-Juste envoya Bouvier les maîtriser. L’infirmier arriva juste à temps pour subtiliser l’assiette des mains de Grimaud, toujours à l’affût d’une nouvelle expérience culinaire.

—————

Certaines nuits, les hurlements du vent se confondaient avec ceux des patients dans une litanie horrible. D’ailleurs personne n’avait dû entendre les cris du P’tit…

.

Ma note

♥ 3,5/5

saiwhisper-3etoiles-sympa-palmal

10 réflexions au sujet de « « Les yeux » de Slimane-Baptiste Berhoun »

  1. Je me suis jamais trop tournée vers le genre horreur mais pour une fois le résumé m’intrigue pas mal et j’aime bien les huis-clos. Et puis la deuxième citation que tu as choisie m’a faite sourire, donc peut-être bien que je pourrais me laisser par ce roman pour commencer la découverte de ce genre ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu aimes les huis-clos, tu vas être servie avec celui-ci !^^
      Idem, ce personnage mange vraiment n’importe quoi. L’auteur est très habile et m’a fait décrocher plus d’un sourire dans sa façon de décrire certaines scènes.
      Peut-être bonne future découverte. je suis curieuse de savoir si tu accrocherais au genre ! 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s