Romans policiers / Thriller

« Complot » de Nicolas Beuglet

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Complot »
Auteur : Nicolas Beuglet
Genre : Roman policier / Thriller
Éditeur : XO

.

résumé du livreUn archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux. Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.
Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…
De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes, à ses vérités les plus enfouies…

.

Ma critique

Ce page-turner efficace et haletant a réussi à égaler « Le cri », son prédécesseur ! On y retrouve les mêmes personnages principaux, tandis que le principe de course contre la montre et de voyage aux quatre coins du globe est maintenu. Cela dit, il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier tome pour comprendre. couv20531867D’ailleurs, mon édition n’y fait mention qu’à la fin, en guise de publicité. Il n’y a pas d’élément en début d’ouvrage indiquant que c’est un second opus, la preuve que n’importe quel lecteur peut découvrir ce titre…

Le récit débute aux côtés de l’enquêtrice Sarah Geringën et de Christopher, son compagnon qui a récemment emménagé avec elle. Il y a donc eu une ellipse qui a permis au couple de se rapprocher. Hélas, le bonheur est de courte durée puisque les services des forces spéciales viennent chercher Sarah dès le premier chapitre. La jeune femme se doit alors d’aller enquêter sur une étrange affaire maigre en indices et remplie d’éléments inexplicables. L’enquête est particulièrement riche et on savoure chaque petite avancée. Entre deux chapitres, on suit le quotidien de Christopher et de son fils adoptif Simon. Ces passages sont longs. On en vient à se demander à quoi ils servent si ce n’est pour casser un peu le rythme et donner envie au lecteur d’absolument retrouver Sarah… Appréciant Christopher, j’étais déçue de le voir autant en retrait pendant presque la moitié du livre ! Heureusement, les faits narrés n’ont pas été inutiles et notre journaliste possédant des connaissances en archéologie a fini par venir en aide à sa compagne. Le tandem est toujours aussi plaisant à suivre !

On est vraiment toujours plongé dans l’action et on ne perd jamais le rythme ! Ainsi, on distingue beaucoup de rencontres, de complots, de secrets et d’affrontements (trop ?) qui tiennent en haleine de la première à l’ultime page ! J’ai aimé les thématiques abordées, car on touche à l’ethnologie, à l’Histoire, à la politique, à la religion, à la science, à la manipulation de masse, ainsi qu’à la vision de la Femme : la place des Femmes dans la société et à travers l’Histoire. On sent que Nicolas Beuglet a fait des recherches et qu’il n’hésite pas à donner son point de vue, ce qui m’a agréablement surprise. Du féminisme, du suspense, de l’action, beaucoup de tension, de l’aventure, de la violence, des thèmes intéressants, … Le mélange est savoureux ! On passe un très bon moment avec « Complot » qui m’a fortement rappelé « Da Vinci Code » de Dan Brown. Certes, la fin est un peu grosse (j’ai l’impression que le staff du Pape fait mal son travail…) et certaines scènes parfois too-much cependant, cela donne envie au lecteur de lire une suite si elle est un jour publiée !

.

clubdeslecteurs

(Lu dans le cadre du club des lecteurs.)

.

Citations

Et si l’on doit reconnaître à ces usurpateurs un génie, c’est celui d’avoir choisi la meilleure des ruses pour aboutir à leurs fins : en réécrivant l’inconscient collectif. Cette mémoire collective de l’espèce humaine qui guide nos vies de génération en génération à travers les mythes, les traditions et la religion.
.

—————
.

Et dès qu’on sort du cadre, l’humiliation, le mépris, le rabaissement guettent. Un homme ne peut pas comprendre ça parce qu’il ne le vit pas. Il n’a pas à se soucier de la remarque désobligeante sur son physique, de la blague sexiste qui va mettre son intelligence en doute, de la prise de parole qu’on lui refusera, ou tout simplement de cette impression permanente de devoir prouver sa compétence. Il est réellement libre, sans menace diffuse prête à surgir à tout moment songea-t-elle encore.
.

—————
.
Elle se regarda un instant dans la glace, les gouttes d’eau perlant sur ses taches de rousseur. Ses yeux s’étaient cernés et leur éclat bleu de glace s’était terni. C’était donc à ça que ressemblait le visage de la défaite, pensa-t-elle.
.

Ma note

4/5

Publicités

6 réflexions au sujet de « « Complot » de Nicolas Beuglet »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s