Romans

« Le Dernier Voyage de monsieur Baxter » de Matthew Crow

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le Dernier Voyage de monsieur Baxter »
Auteur : Matthew Crow
Genre : Roman contemporain
Éditeur : Milady

.

résumé du livreM. Baxter a quatre-vingt-quatorze ans lorsqu’une chute dans son escalier le condamne à la maison de retraite. Cet homme qui a vécu mille vies s’accommode mal de la routine de Melrose Gardens. Ses vieux jours, il veut en profiter à tout prix, et troquer la télévision, le thé, et les antidouleurs contre du bon vin, de la bonne musique et des divertissements dignes de ce nom. Accompagné d’un jeune infirmier qui traverse une période sombre, Baxter se lance dans une folle équipée pour rendre hommage à son amour perdu. À mesure que le vieillard lui raconte ses souvenirs, son compagnon de route comprend que la vie n’est pas destinée à être subie ; que le monde est vaste et magnifique ; que la gentillesse est une force. Et que la meilleure façon d’honorer les morts est de vivre pleinement.

.

Ma critique

Bien que le résumé dévoile les trois-quarts du roman, j’ai apprécié cette lecture qui fut une très belle découverte ! J’ai passé un joli moment dans cette maison de retraite, que ce soit avec les pensionnaires ou avec l’équipe de salariés. D’ailleurs, j’ai globalement apprécié tous les personnages ! Mes favoris sont bien évidemment le tandem principal, M. Baxter et le jeune Greg Cullock, cependant, la pimpante Ramila, la vieille Winnie, la responsable Suzanne et le beau Thomas ont su me toucher à leur manière que ce soit par l’humour, leur humanité ou leur tendresse

couv70664017M. Baxter est un vieillard comme je les aime : il est parfois grincheux et a du mordant, mais il sait également faire preuve de tolérance, d’ouverture d’esprit et de douceur. Il correspond à l’archétype de la personne âgée gros nounours que l’on croise souvent en littérature contemporaine (ex : « Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove » de Fredrik Backman, « Barracuda for ever » de Pascal Ruter, « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson, etc.). Celui-ci a du répondant néanmoins, il a quand même bon fond et se montre sympathique une fois la cinquantaine de pages passées. Touché par la tristesse qui émane de Greg, il va le prendre sous son aile et décider que ce serait lui qui l’accompagnerait dans son ultime voyage. Greg est un employé à peine majeur, très renfermé, bienveillant, gentil, attentif, touchant, mais terriblement malheureux. Un drame appuie sur ses épaules, l’empêchant de remonter à la surface. Hélas, son père avec qui il vit a également du mal à être heureux. Il est plutôt du genre à extérioriser ses sentiments par la colère, à se montrer cassant et à éviter tout dialogue, ce qui est loin d’aider son fils… M. Baxter et Greg étaient fait pour se rencontrer, pour s’aider mutuellement, évoluer psychologiquement et tisser une belle amitié. J’ai énormément apprécié ce tandem auquel on s’attache rapidement.

Le scénario est agréable toutefois, on ne peut pas parler d’action ou de révélations ajoutant du suspense. C’est assez cousu de fil blanc, mais cela fait du bien ! L’auteur privilégie plutôt le calme, les émotions et les relations qui se tissent. Les choses progressent de façon lente et constante. Pour ma part, cela ne m’a pas dérangée, car j’ai tourné les pages avec plaisir, notamment pour savoir comment ce dernier voyage allait changer les personnages principaux. De plus, les thématiques abordées comme l’homophobie (celle d’autrefois et d’aujourd’hui) m’ont émue. En revanche, j’ai été dérangée par l’alternance passé/présent/narrateurs dans un même chapitre. C’était parfois difficile de s’y retrouver. Il aurait fallu signaler un peu mieux les changements de narrateur ou de période. On notera aussi la familiarité de certains personnages comme la responsable appelant son pensionnaire M. Baxter « mon chou »… J’ai du mal à imaginer la scène…

Malgré les petits défauts de ce titre, je me suis régalée et j’ai ressenti beaucoup d’émotions. Si vous aimez les romans contemporains intergénérationnels et les histoires feel-good qui abordent des sujets d’actualité, n’hésitez pas à vous plonger dans cette aventure. Merci aux éditions Milady pour cet envoi !

.

Imprimer

.

Citations

Au cours des deux dernières décennies, son cercle social avait diminué drastiquement dans un inexorable carrousel de couronnes de fleurs au prix exorbitant, de cantiques chantés faux et d’amuse-bouche mal décongelés. Comme dans un jeu macabre de Qui est-ce ? dont il serait bientôt le dernier survivant.
.

—————
.

Le temps est de loin la monnaie la plus précieuse, déclara Baxter sans s’adresser à personne en particulier, d’un voix plus grave à mesure que son corps sombrait dans la torpeur de sa sieste du matin. Il faut s’assurer de l’investir avec sagesse.
.

—————
.
– Vous êtes exactement ce qu’il faudrait que je sois. Vous rendez les grandes choses petites, et les petites, grandes et…
Il cherchait désespérément comment exprimer son idée.
– … et je sais que vous avez été triste et blessé. Mais vous ne vous êtes jamais laissé abattre. Vous n’êtes jamais resté coincé. Vois avez toujours été plus grand que la tristesse, meilleur qu’elle. C’est quelque chose que vous avez en vous, et je voudrais être capable d’en faire autant.
.

Ma note

4/5

Publicités

15 réflexions au sujet de « « Le Dernier Voyage de monsieur Baxter » de Matthew Crow »

  1. Très intéressant. Un homme âgé qui redonne à un jeune le goût de vivre. Je suis assez curieuse de découvrir ce que ce charmant monsieur Baxter a fait de sa longue vie. Merci pour ta chronique !!!!

    Aimé par 1 personne

  2. Et ben tu m’as vachement donnée envie, c’est cool les thèmes évoqués !! J’adore tes chroniques, tu manies vraiment bien les mots avec un (le) vocabulaire adapté, j’suis admirative sérieux ! Je galère parfois (souvent) à trouver la bonne phrase xD

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s