Bit-Lit·Fantastique/Fantasy·Romances

« Jasper » (Redwood T1) de Carrie Ann Ryan

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Jasper » (Redwood T1)
Auteur : Carrie Ann Ryan
Genre : Bit-Lit / Fantastique / Romance
Éditeur : Milady

.

résumé du livreDepuis toujours, Jasper sert la meute Redwood en attendant de rencontrer son âme sœur. Lorsque son chemin croise celui de Willow, il sait qu’il a trouvé celle avec qui il partagera sa vie. Alors qu’une meute rivale rôde dans les alentours, se livrant à des cérémonies d’invocation démoniaque, Jasper parvient de justesse à tirer Willow de leurs griffes. Mais celle-ci se retrouve propulsée dans un nouveau monde terrifiant, tandis que le loup en lui se fait violence pour ne pas la revendiquer immédiatement. Luttant pour leur vie, ils devront apprendre à se faire confiance avant qu’il ne soit trop tard…

.

Ma critique

Adoratrice des sagas de Patricia Briggs, je suis souvent curieuse de découvrir des nouveaux titres appartenant au genre bit-lit, car j’espère trouver des sagas aussi bien que celles de Mercy ou d’Anna. Ce premier tome a su titiller ma curiosité. Je remercie donc les éditions Milady d’avoir accepté de me l’envoyer. J’avoue que le pauvre roman n’a pas fait vingt-quatre heures tant j’avais envie de romance fantastique ! Hélas, je ressors assez partagée par ma lecture.

couv15925800Les premiers chapitres étaient plutôt prometteurs : les protagonistes semblaient avoir une personnalité intéressante et attachante, tandis que l’action est rapidement arrivée. On ressent beaucoup de peine pour Willow, cette jeune pâtissière, qui était loin de se douter des ennuis dans lesquels elle allait sombrer en acceptant de fréquenter le beau Jasper venant tous les jours dans son négoce… Puis, les personnages sont devenus de plus en plus caricaturaux, ce qui a commencé à m’agacer un peu. La meute Reyes est remplie de méchants loups vulgaires, violents, pervers et sanguinaires. Adeptes de la torture, ils sèment le chaos et nourrissent de sombres projets. Face à eux, les gentils Redwood avec une famille ouverte, accueillante, compréhensive et respectueuse. Or, on réalise rapidement que certains individus (quelle que soit la meute) sont à l’opposé de leur clan… Si bien qu’on se doute des rôles qu’ils joueront par la suite. J’aurais tellement voulu être étonnée par l’entourage de Willow et Jasper ! Hélas, les choses sont cousues de fil blanc… Il n’y a que la fin que je n’ai pas anticipée, notamment parce que je pensais qu’il s’agissait d’un tome avec une histoire complète, comme « La meute du Phénix » où chaque tome correspond à un membre cherchant l’amour… La fin m’a donc agréablement surprise !

Si la plume est simple et prenante, j’ai malheureusement été déçue de la place de la Femme chez les Redwood. Bien que les « mâles » ne s’en cachent pas et l’affirment eux-mêmes, la « femelle » est bonne à faire la cuisine, satisfaire son conjoint et faire des bébés… Autant dire que j’ai grincé des dents et que j’ai espéré que la cadette de la famille allait changer les choses… Ce qui n’arrivera pas. (Peut-être plus tard, dans un tome qui lui est dédié ?) Une Femme est considérée comme un être fragile qu’il faut protéger… D’ailleurs, heureusement que Willow a des alliés sur qui compter, car elle va jouer plusieurs fois la jeune fille en détresse ! Vous l’aurez compris, on est donc loin d’une héroïne forte et courageuse qui sait se défendre. Cela dit, Willow est quand même attachante. Je n’adhère pas à tous ses traits de caractère néanmoins, elle a le mérite d’être douce, attentive et dévouée… J’aurais simplement souhaité qu’elle soit parfois moins cruche, car les personnages ont parfois dû lui répéter plusieurs fois certaines choses… /SPOIL/ Sans parler de son étonnement face à un heureux événement, alors que le couple copule deux à trois fois par jour, sans moyen de contraception et pendant plusieurs mois. (Imaginez mon rire lorsqu’elle a osé dire « Comment cela a pu arriver ? ») D’ailleurs, en parlant de sexe, cet ouvrage comporte beaucoup de passages du genre. On n’échappe pas toujours au langage cru tel que « chatte » ou « queue », mais c’est minime par rapport à d’autres séries qui l’utilisent sans cesse, mais hors de la couette… Si vous cherchez de la bit-lit sexy avec plusieurs scènes sexuelles détaillées, vous devriez être satisfait(e).

L’histoire commence avec force, mais s’épuise progressivement, laissant place à une romance que j’ai jugée trop rapide et facileHeureusement, l’auteure n’hésite pas à faire des ellipses, à confronter le couple à plusieurs situations et à faire évoluer les choses. J’ai surtout adoré découvrir la famille de Jasper qui est vraiment adorable ! Rien que pour eux, j’ai très envie de découvrir la suite ! Qu’importe que ce premier tome comporte pas mal de défauts ou n’innove pas le genre : je suis curieuse de voir ce qu’attend Reed, le petit frère artiste de la meute…

.

Imprimer

.

Citations

Si tu veux expliquer à une meute de loups-garous affamés ce qui est arrivé à leur repas, libre à toi. Mais je ne suis pas le petit chaperon rouge vers la maison de sa mère-grand. Ne t’attends pas que je m’écrie : « Comme vous avez de grandes dents ! » et que je te donne mon panier. 
.
—————
.

Ne fais pas un bruit. Ils entendent jusqu’aux palpitations de ton cœur. Je te protégerai. Moi et mes frères te protégerons. 
.

—————
.
La vengeance ne nous ramènera pas tous ces gens. 
.

Ma note

3/5

saiwhisper-3etoiles-sympa-palmal

Publicités

10 réflexions au sujet de « « Jasper » (Redwood T1) de Carrie Ann Ryan »

  1. Je ne lis plus de bit-lit ou presque en raison de ces clichés persistants avec l’héroïne gentille, mais un peu cruche qu’il faut protéger… Je ne pense donc pas être le public cible même s’il y a quelques années, le côté cousu de fil blanc m’aurait moins dérangée. Mais bon point positif avec la fin qui t’a surprise, ce n’est pas si courant 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Quand j’ai lu « la « femelle » est bonne à faire la cuisine, satisfaire son conjoint et faire des bébés… » je me suis étouffée avec mon thé. Pourquoi il y a constamment ce déboire dans la bit-lit avec des loups ? C’est terrible, j’ai l’impression de ne tomber que sur ça (un bail que j’en ai pas lu à cause de ça justement). Je pensais que tu ne voudrai pas lire la suite vu le langage cru et le sexisme mais tu es quad-même curieuse pour la suite. J’espère pour toi que la place de la femme sera changée un peu et qu’elle sera mois cruche cette Willow.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est hyper dégradant de lire ça… Je ne comprends pas pourquoi ça reste encore aussi fréquent. Je comprends que tu aies cette impression, car ce défaut est assez présent… Alors que, pourtant, ce sont souvent des écrivaines !!!
      Je suis effectivement curieuse, en espérant que cela change par la suite… Sinon, cette série sera finie pour moi.^^

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s