Science Fiction

« Ceux qui n’oublient pas » (Chaos T1) de Clément Bouhélier

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Ceux qui n’oublient pas » (Chaos T1)
Auteur : Clément Bouhélier
Genre : Science-Fiction
Éditeur : Éditions Critic

.

résumé du livre

Paris, gare de Lyon. Une jeune femme brise une éprouvette et libère un virus inconnu qui se nourrit de la mémoire et frappe sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social. Peu à peu, les infectés perdent toute capacité à penser et à agir. Malgré les mesures gouvernementales, l’épidémie se répand dans le pays, et même au-delà. Bientôt, le monde se peuple de « zombies », coquilles vides, errantes, répétant le même geste à l’infini. Au milieu des décombres survivent quelques miraculés, des immunisés. Parmi eux, Chloé, Phil’, Claudy et Arthur. Ils n’ont rien en commun et ne se connaissent pas. Pourtant, une voix mystérieuse leur souffle de se rencontrer. Dans cette France en proie au chaos, ils doivent découvrir qui a déclenché la pandémie et, surtout, mettre fin à son œuvre de destruction.

.

Ma critique

Après avoir apprécié « Passé déterré », j’ai eu envie de découvrir cette duologie dont j’avais entendu parler de façon mitigée… Cependant, certains lecteurs ayant prononcé le mot « zombie », j’avais vraiment hâte de replonger dans un récit avec nos chers mangeurs de cerveaux ! Or, si tous les codes Z sont réunis, je ne peux pas parler de morts-vivants pour autant. Certes, on s’en rapproche cependant, il n’est jamais question de monstres avides de chair humaine qui chassent en masse pour traquer des proies à se mettre sous la dent. Ici, on est sur l’idée d’un puissant virus impossible à déterminer, mais qui contamine autrui de façon volatile. Il suffit que vous soyez dans la même pièce que quelqu’un pour être touché ! C’est terrifiant, car cela se répand vraiment facilement… Durant ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer ce qu’il me serait arrivé face à ce fléau… (Côtoyant tous les jours du public, je ferais sans doute partie des premières victimes ! Snif…) J’ai beaucoup aimé tout le développement du virus : les symptômes, la lente mais fatale dégénérescence des premières personnes atteintes, les réactions des proches, puis celle des scientifiques, de l’armée, des politiques et enfin de la foule. couv53639199On est sur la montée en puissance d’un mal implacable ressemblant à un Alzheimer général qui finit par rendre les victimes comme des coquilles vides, incapables de rien et n’ayant plus aucun besoin. C’est exactement ce que je recherchais en plongeant dans cette aventure, car j’aime énormément les textes où il est question de virus et de survie. « Ceux qui n’oublient pas » a très bien su retracer l’ambiance des romans de zombies avec la phase de propagation, les débordements/les émeutes/les réactions des autorités, la pression, puis la survie. Tout ce que j’apprécie !

Malheureusement, ce premier tome souffre d’un défaut majeur qui a rendu ma lecture fastidieuse : son rythme. En effet, l’auteur semble aimer prendre son temps pour planter le décor, présenter et développer ses nombreux personnages principaux et faire ainsi monter la sauce lentement mais sûrement. De coutume, les montées en puissance comme le font Stephen King et d’autres auteurs me conviennent… Néanmoins, le scénario tarde trop à décoller. Longtemps, on ne sait pas où Clément Bouhélier veut aller. On doit attendre 200 pages avant d’avoir des réactions de la part des hauts placés et il faudra attendre une cinquantaine de pages avant la fin pour que l’action pointe réellement le bout de son nez ! Certes, l’épilogue est hyper intéressant et promet du bon pour la suite toutefois, la mise en place a été trop longue. Je me suis parfois ennuyée… Pourtant, le virus en lui-même m’a énormément plu et j’ai apprécié cette multitude de points de vue que propose l’auteur. La narration va vraiment papillonner chez tout le monde, s’arrêtant notamment sur Chloé (une femme courageuse dont le métier est original), Arthur (un trentenaire travaillant pour un politique auquel j’ai peu accroché), Mathieu (le premier touché par le virus), Philibert (son meilleur ami), Claudy (un banquier retraité qui a du tempérament), la mystérieuse femme qui a provoqué l’épidémie et bien d’autres que je vous laisse découvrir. Je n’ai pas su m’attacher à eux toutefois, certains comme Chloé et Phil’ me sont très sympathiques. J’ai aimé voir tout le monde faire face au fléau à sa manière, survivre et évoluer.

Cet ouvrage apocalyptique a beaucoup d’atouts, en particulier l’originalité de son virus… Hélas, les longueurs et certaines répétitions (dues à ces narrations multiples qui sont une force et une faiblesse) ont trop pesé dans la balance. Je pense que je continuerai quand même la saga cependant, je n’en fais pas une priorité dans l’immédiat. Ce qui est sûr, c’est que si Clément Bouhélier ressort un one-shot, je le lirai plus volontiers, car le premier livre que j’ai lu de lui me convenait totalement, notamment pour les ambiances qu’il arrive toujours à créer !

.

.

CitationsEt quand tout commencera à aller très mal, il fera le lien. Lui, à qui sa mère reproche toujours d’être si lent à saisir les choses, comprendra dans un éclair de lucidité que tout vient de ce tube brisé sur le sol. Mais il sera bien trop tard.
.
————
.
Il est des nuits dont on voudrait qu’elles durent éternellement tant on appréhende le matin. Il est des sommeils dont on voudrait ne jamais se réveiller, tant la réalité dépasse en horreur le plus angoissant des cauchemars. .
—————
.
T’as regardé autour de toi ? T’as remarqué que le monde partait en sucette ? C’est pas juste un petit tremblement de terre. C’est une putain de fin du monde !
.

Ma note

♥ 3/5

9 réflexions au sujet de « « Ceux qui n’oublient pas » (Chaos T1) de Clément Bouhélier »

  1. Ah, je l’ai acheté aux Halliennales de 2018, donc il m’attend bien sagement dans ma bibliothèque, en compagnie du tome 2 ^^. J’ai aussi été attirée par l’aspect zombie, mais pas seulement ; j’adore le post-apocalyptique, donc je me suis dit que c’était fait pour moi.

    Maintenant, reste à savoir si je l’aimerais davantage que toi. Je l’espère, car jusqu’à maintenant, je ne l’ai vu nulle part, donc je n’avais pas d’a priori ^^.

    Aimé par 1 personne

      1. Bon, au moins, je suis prévenue lol.
        Oui, il a le contact facile. Et puis, il parle très simplement de son livre, sans vouloir le vendre à tout prix, et ça c’est cool ! Après, il n’en a pas fallu beaucoup pour me convaincre xD. Avec du post-apo, on est sur une valeur sûre, en tout cas pour moi 😉.

        Merci ! Mais toi qui aimes beaucoup les histoires de zombies, as-tu déjà essayé Le passage de Justin Cronin ? 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. J’avais adoré le premier tome (malgré des longueurs au début, franchement c’est ce qui m’a le plus rebutée), dévoré le tome 2… et n’ai jamais lu le dernier, car il est sorti des années plus tard. Du coup, j’ai tout oublié >.<

        Enfin, je pourrai me faire une relecture, comme ça 😉

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s