BD

« Et puis Colette » de Mathou et Sophie Henrionnet

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Et puis Colette »
Auteurs : Mathou et Sophie Henrionnet
Genre : Bande dessinée pour adultes
Éditeur : Delcourt

.

résumé du livre

Anouk, trentenaire parisienne enfermée dans la routine, vient d’apprendre le décès de sa sœur. Pire, celle-ci l’a désignée tutrice de Colette, 7 ans, ceinture noire de maturité et de mélancolie. Alors que la jeune femme craint de se faire dévorer par cette responsabilité imprévue, la petite fille va bousculer toutes ses certitudes. Saura-t-elle être à la hauteur de cette nouvelle relation ?

.

Ma critique

Une petite douceur littéraire à découvrir en cas d’une petite baisse de moral ! Cette bande dessinée fait du bien et, malgré le sujet, redonne le sourire. Pour ma part, j’ai été émue par Anouk, cette bibliothécaire parisienne qui va perdre sa sœur Zoé. Comme si cette étape n’était pas assez difficile à surmonter, elle va apprendre que la défunte lui confie sa fille : la petite Colette. Le hic, c’est que l’enfant habite loin de la capitale et que notre héroïne n’imaginait pas sa vie avec des enfants ! couv1906026On comprend ses craintes qui sont assez bien exprimées que ce soit dans les dialogues ou à travers certaines scènes. Et pourtant, la bambine est un véritable rayon de soleil : vive, intelligente, drôle, pétillante… mais le cœur à vif ! Elle est très mignonne.

Cette histoire touchante n’échappe malheureusement pas à plusieurs clichés… De plus, on peut affirmer sans mal que l’intrigue est à la fois facile et prévisible néanmoins, cela fait du bien. Voir ces deux demoiselles s’apprivoiser est attendrissant. En outre, on ne s’attarde pas directement sur le deuil, mais les répercutions et la reconstruction. C’est bien ce qui va arriver à nos deux personnages principaux : d’un drame va naître un tout nouveau départ… On regrettera le dessin pas toujours très joli, mais c’est une question de goût (j’ai d’ailleurs aimé le style de Mathou dans d’autres titres…). L’essentiel est que les auteurs arrivent à susciter plusieurs émotions à travers certaines scènes et c’est bien le cas ici. Une BD pleine de bons sentiments qui met en scène des protagonistes qui avancent malgré la douleur et la peur de l’inconnu.

.

Citations

Plus rien ne sera plus comme avant… Mois aussi j’ai peur…
Mais ce qui est sûr, c’est que je vais tout faire pour qu’on reste ENSEMBLE.
.
—————
.
Je prends le relais pour les « Coco chérie que j’aime jusqu’à la lune et aux étoiles »… pour les goûters, les devoirs… les bons et les mauvais moments.
Mais pas parce que je le dois, tu sais.
Parce que c’est Coco, parce que c’est moi, parce que c’était toi…
.

—————
.
– Maman disait qu’en cas de problème, tu t’occuperais de moi… et aussi que tu faisais le pain perdu comme personne !
– Mais on ne se voyait plus…
– Maman disait que des sœurs, même qui se voient plus, c’est toujours des sœurs…

.

Ma note

4/5

11 réflexions au sujet de « « Et puis Colette » de Mathou et Sophie Henrionnet »

  1. Ce petit ouvrage me paraît bien sympa. Surtout si l’auteur ne s’attarde pas trop sur la souffrance qu’occasionne la perte de sa soeur😢, mais sur, comme tu dis, ces deux demoiselles qui s’apprivoisent.☺

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s