Romances

« Avec toi, m’envoler » de Fleur Hana

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Avec toi, m’envoler »
Auteur : Fleur Hana
Genre : Romance / Littérature contemporaine / New Adult
Éditeur : Harlequin / Harper Collins

.

résumé du livre

Elle s’appelle Adeline. La première fois que Matt la voit, il perd toutes ses certitudes. Car Adeline a quelque chose de moins que les autres. Et quelque chose de plus. Un plus qui la rend unique, captivante, et fait douter Matt : doit-il aller au bout de la mission de séduction que son boss lui a confiée ?

Il s’appelle Matt. La première fois qu’Adeline le voit, elle sent monter en elle l’amertume. L’amertume à l’idée qu’il n’éprouve à son égard que compassion et pitié, qu’il ne voie que le corps malade et oublie la femme qui l’habite. Mais Matt persévère, comme s’il voulait vraiment la connaître. Alors, Adeline le laisse petit à petit entrer dans son quotidien régi par les contraintes médicales. Et elle en vient à se demander si elle ne pourrait pas, elle aussi, se laisser emporter par la douce légèreté qui guide la vie de Matt…

.

Ma critique

Est-ce que je suis capable d’acheter un livre rien que suite à une critique de mon amie Mikasa ? Bien sûr que oui. J’ai déjà craqué par le passé, j’ai suivi ses conseils pour « Avec toi, m’envoler » et je continuerai de le faire, car nos avis se rejoignent souvent. Certes, je n’ai pas eu un coup de cœur comme elle cependant, cette lecture a été assez saisissante pour que je la lise en une journée ! Le point fort de cet ouvrage est clairement ses personnages hauts en couleur, complexes, intéressants et émouvants. Par leur biais, on va toucher à un panel de thématiques appartenant au monde contemporain :couv3523347 la résilience après un drame, le handicap, la famille, les emplois peu communs, la tolérance, la drogue, la dépression, le sport, la confiance, l’amour et l’amitié. Le tout est traité avec énormément de psychologie, ce qui m’a vraiment séduite. 

Mathias, alias Matt, a été une très belle rencontre fictive. Ce jeune homme est une véritable perle ! Entêté, imparfait, droit, gentil, passionné, drôle, entier, franc et avec des valeurs, c’est un protagoniste auquel on s’attache facilement. Son emploi et sa passion atypiques font sa force, car c’est avec fascination que j’ai plongé dans ses deux univers, notamment celui du free-run et du parkour qui n’est pas sans me rappeler les jeux Assassin’s creed ou Dying Light ainsi que le film Yamakasi. Malgré leur rencontre dérangeante, le trentenaire va rapidement jouer cartes sur table et se lancer pleinement dans la relation naissante avec Adeline, une jeune femme en fauteuil roulant… Et c’est là que les choses coincent : bien que je trouve le personnage d’Adeline bien construit, réaliste et complexe, ses réactions m’ont souvent agacée. En effet, à plusieurs reprises, la demoiselle va se montrer acerbe, blessante, cynique, peu commode et méfiante. Incapable de surmonter son handicap, elle se montre sans cesse aigrie, se braque et repousse tout le monde. Ses ressentis se comprennent et sont légitimes toutefois, elle n’a cessé d’être odieuse du début jusqu’à la fin. Plusieurs fois, je n’ai pu contenir des soupirs accompagnés d’une même remarque : « Pfff, qu’elle est chiante ! » Honnêtement, Adeline a beaucoup de chance que Matt soit aussi patient que bienveillant. Bien qu’il existe des hommes aussi dévoués que dans ce roman, c’est vraiment très rare… La plupart de ces messieurs auraient fui ces moments pénibles et fréquents… Les autres personnages secondaires sont intéressants et, même si j’aurais souhaité en savoir un peu plus sur eux (apparemment, il faudrait que je lise « Nous deux à l’infini » pour connaître Dante et Lola), j’ai aimé leur place dans l’intrigue. Ils constituent un très bel entourage que l’on affectionne aisément. J’adorerais découvrir un autre volet mettant en scène le free-runneur FX ou le mystérieux Yoan…

Malgré ce que je pensais, le scénario a réussi à me surprendre. Bien sûr qu’en lisant le résumé, on comprend qu’il s’agit d’une romance et que le mensonge va les anéantir à un moment donné… Néanmoins, cela vient vite et l’auteure met l’accent sur d’autres éléments dans la vie de ce couple. Elle insiste par exemple sur le développement de cette relation, donnant ainsi de la consistance et de la crédibilité à cette histoire. La direction du récit m’a totalement déboussolée et conquise ! J’ai bien aimé suivre Adeline et Matt, que ce soit dans leur approche, leurs premières fois et dans leurs difficultés. La plume de Fleur Hana m’a plu, car elle est simple et permet au lecteur de ressentir beaucoup d’émotions. Sa gestion de la psychologie des personnages est pertinente et donne une dimension très intéressante à cette romance. On est loin des Harlequin d’autrefois, avec une histoire d’amour cul-cul la praline trop prévisible ou avec du sexe à gogo ! Ce fut une très bonne découverte que je dois aux recommandations de mon amie. À mon tour, je vous conseille vivement ce livre si vous appréciez les romances abordant des sujets graves, mais contemporains.

.

Citations

Un ami ? C’est ça, oui… Si lui et moi devons être quelque chose, j’ai la certitude que ce sera tout ou rien. 
.

—————
.
Je ferme les yeux et soupire. Le problème avec les fantasmes qu’on ne range pas de suite dans cette boîte à oublis, c’est qu’ils prennent rapidement de plus en plus de place dans nos pensées et qu’on commence à voir des signes partout.
Demain, j’ai rendez-vous avec un inconnu et je n’arrive pas à savoir si ça me rapproche de l’obscurité ou de la lumière.

.
—————
.
Il me donne l’impression de respirer à nouveau. Juste un peu, mais assez pour apporter de l’espoir à ma vie. je ne sais pas si ça me fait peur ou si c’est de l’impatience que je ressens.
.
—————
.
C’est vraiment le genre de livre qu’il faut apprendre à connaître page après page, tu vois ? Je le savoure, parce que parfois, tu termines un roman trop rapidement tellement tu es impatient. Mais dès que tu l’as refermé, tu le poses et tu te sens vidé. Comme une énorme gueule de bois littéraire de laquelle tu as du mal à te remettre. Tu n’arrives même pas à lire autre chose parce que cette histoire qui t’a poussé à lire sans faire de pause jusqu’à son épilogue, elle est là, dans des tripes, elle ne te lâche pas. Tu y penses, des jours après l’avoir lue. Des fleurs pour Algernon fait partie de ces livres qui te marquent à vie. Je veux dire… je ne l’ai pas terminé parce que je me limite. Je lis un chapitre chaque matin, et pas plus. Mais je sais déjà qu’une pause sera nécessaire après, lorsque je l’aurai fini. Je vais devoir attendre, parce que n’importe quel autre roman qui passera ensuite ne sera pas apprécié à sa juste valeur. Lire un excellent livre après ce genre d’histoire, c’est du gâchis. Et c’est pour ça que je ne veux pas trop t’en parler. Je préfère te donner envie de l’acheter et le lire. De toute façon, tout ce que je pourrais en dire ne sera jamais à la hauteur de ce qu’il vaut réellement. Il y a des histoires, tu les vis, tu ne les racontes pas. 
.

Ma note

4/5

10 réflexions au sujet de « « Avec toi, m’envoler » de Fleur Hana »

  1. Si je rencontrerais avec plaisir Matt, je pense qu’avec Adeline, ça ne passerait vraiment pas.. J’ai un mal fou avec ce genre de personnage même si comme tu le dis, on peut comprendre son comportement sans l’approuver. En tout cas, c’est super que cette lecture ait, à ton tour, su te plaire 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s