Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Young adult

« Everless » T1 de Sara Holland

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Everless » T1
Auteur : Sara Holland
Genre : Fantastique / Roman ado – Young Adult
Éditeur : Bayard

.

résumé du livre

Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l’extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang… Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan, car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s’enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless…

.

Ma critique

Ce premier tome est réussi : il parvient à introduire l’univers, présenter et développer une bonne poignée de personnages, tout en apportant un lot constant de scènes d’action ou de révélations. Je n’ai ressenti aucun ennui et, malgré quelques défauts, j’ai globalement apprécié cette lecture. Pourtant, j’avais quelques appréhensions, notamment avec cette histoire de sang… En effet, je craignais d’avoir encore une fois affaire à un récit mettant en scène des vampires. Ce ne fut pas le cas, car Sara Holland a proposé une utilisation originale. Ici, le sang est utilisé comme de la monnaie : les citoyens doivent pratiquer des saignées pour éviter les dettes et payer leur loyer. Ce fluide prélevé enlève du temps au donneur. Ceux qui s’abreuvent ensuite de ce liquide enchanté voient leur santé plus élevée, voire vivent plus longtemps… couv66858059Généralement, c’est l’élite qui possède ce droit. Comme dans la majorité des dystopies, on a donc une traditionnelle scission entre plusieurs classes sociales. Ce clivage est assez bien montré, que ce soit au début avec la vie dans la misère qui contraste nettement avec les riches côtoyant le château d’Everless. Le concept de sang comme monnaie de vie m’a bien plu et, malgré les apparences, est assez original. Cela fait ainsi l’une des forces de ce récit.

En plus de son passé douloureux, le quotidien de Julie ne va pas être facile. En plus d’une vie de misère, la jeune fille a un certain talent pour s’attirer les ennuis ! Son entourage a beau la mettre en garde ou tout faire pour l’éloigner des problèmes, c’est peine perdue : elle fonce tête baissée ! Ce n’est plus de la naïveté, c’est parfois de l’idiotie pure… Ce trait de caractère m’a plutôt agacée, mais peut-être plus ou moins compréhensible étant donné l’âge de la demoiselle… Cette dernière est d’ailleurs assez attachante. Déterminée, travailleuse, sensible et avec une langue acerbe, elle a le mérite de savoir s’adapter rapidement, de refouler ses peurs et de toujours aller de l’avant. Son père est également un personnage doux et protecteur que l’on aurait souhaité voir davantage avant que Julie se rende à Everless. On notera également Liam et Roan, deux frères que tout oppose. Si tous les éléments mettent en avant le beau Roan, j’avoue avoir été plus intéressée par Liam dont le caractère renfermé, observateur, colérique ou souvent mauvais font de lui un antagoniste idéal… Cela dit, je me doutais que le jeune homme n’avait pas uniquement ce tempérament et cachait bien des secrets… Tout comme son aîné…

Le rythme du roman est géré efficacement, si bien que l’on tourne les pages avec aisance. Il y a du suspense, notamment avec la Reine et le comportement de Liam, et une pluie de secrets. C’est avec plaisir que j’ai essayé de deviner qui cachait quoi et à quels jeux jouaient certains… Je ne me suis d’ailleurs jamais trompée ! (Et le fait d’anticiper tout cela ne m’a pas dérangée.) Enfin, le dénouement m’a plu et m’a donné envie de lire la suite, car les choses se sont révélées aussi sombres que violentes… On se demande ce qu’il va arriver à Julie et à ses compagnons. Ce fut donc une bonne lecture prenante, assez originale dans son concept de base, avec des personnages manipulateurs et un final explosif. J’attends le second opus avec curiosité et impatience !

.

bayard
babelionewlogo.

CitationsMoi, ce ne sont pas les fées qui m’effraient. La forêt recèle des dangers bien réels – des voleurs en embuscade, portant poignard acéré et poudre alchimique à la ceinture, prêts à saigner du temps à quiconque ose s’aventurer loin de son village. On les nomme les saigneurs.
.
—————
.
Ce qui compte, c’est qu’avec un peu de chance et de persévérance, on peut tout découvrir.
.
—————
.
Mon besoin de découvrir la vérité s’embrase en moi, plus ardent que jamais.
.

Ma note

4/5

 

 

Publicités

15 réflexions au sujet de « « Everless » T1 de Sara Holland »

  1. Ooh, c’est le 2e bon retour sur ce livre que je vois mais apparemment il est aussi prévisible ce qui avait réduit mon intérêt qui avait été à la base piqué par le style de monnaie… Et là, tu dis que l’héroïne condense l’idiotie pure 😭, si elle t’as énervé, j’imagine même pas pour ma tension
    De quels défauts tu parles sur lesquels tu as fermé les yeux ?

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est une lecture sympa.^^
      J’ai fermé les yeux sur le côté naïf de l’héroïne qui fait toujours ce qu’on lui dit de ne pas faire et qui se met sans cesse en danger, sur les faces cachées des personnages que l’on devine, la prévisibilité de certains twists et, au début, certaines répétitions (Julie dit 5x qu’elle déteste Liam… on a compris quoi)…

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai bien aimé les révélations finales de ce livre, mais Jules m’a rendue folle. Je l’ai trouvé d’une naïveté atroce et sa colère contre les gens du château disparait bien vite dès qu’elle revoit Roan…
    Et le début de triangle amoureux m’a agacée et j’ai trouvé le « prince charmant » creux^^
    Je vais lire le tome 2, mais je ne suis pas totalement convaincue alors que le concept de la monnaie me plaisait beaucoup!
    Je suis plus négative que toi, j’ai eu du mal à fermer les yeux sur l’héroïne tête à claque et ses décisions idiotes^^

    Aimé par 1 personne

  3. Ton avis me rassure quelque peu parce que j’en ai lu un ou deux franchement très négatifs notamment en raison de l’héroïne et du triangle amoureux… Je l’ai en VO et grâce à toi, je l’attaquerai un peu plus sereinement et avec une certaine curiosité notamment en ce qui concerne la fin que tu donnes bien envie de découvrir. De ce que tu en dis, je pense également bien apprécier la père de l’héroïne même s’il n’apparaît pas beaucoup 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s