Romans policiers / Thriller

« Preuves d’amour » de Lisa Gardner

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Preuves d’amour »
Auteur : Lisa Gardner
Genre : Roman policier
Éditeur : Le Livre de Poche

.

résumé du livre

Officier de police respecté, Tessa Leoni n’aurait pas supporté la violence de son mari et l’aurait froidement abattu de trois balles dans le corps avec son arme de service. C’est la version qu’elle donne à l’inspectrice D. D. Warren quand celle-ci arrive sur les lieux. Mais si les bleus sur son visage sont irréfutables, il y a une chose que D. D. Warren ne s’explique pas : la mystérieuse disparition de la petite fille de Tessa, que sa mère aime par-dessus tout, et au sujet de laquelle elle reste évasive.

.

Ma critique

Quelle histoire ! J’ai eu l’impression d’être baladée par l’auteure qui n’a cessé de m’emmener sur de fausses pistes. Avec habileté, elle m’a surprise plusieurs fois et, même si on est finalement sur un scénario classique, j’ai trouvé que c’était bien ficelé ! Elle aurait pu faire de ce texte un récit plat, sans saveur et déjà vu/lu… couv19020043Au lieu de ça, le rythme est bien géré, les flash-backs de Tessa permettent de mieux comprendre ce qu’il s’est passé, l’alternance narrative est efficace, tandis que les révélations arrivent au compte-goutte. Hormis à quelques passages un peu plus longs que d’autres, je n’ai ressenti aucun temps mort ! Ce fut une lecture saisissante, habilement gérée et addictive.

Brian, le défunt, battait-il sa femme au point qu’elle décide un jour que c’était une fois de trop ? Est-ce une mise en scène de la part de la jeune femme ? Dans ce cas, où est sa fille ? Qui est ce troisième homme dans le prologue ? Et s’il y avait d’autres personnes dans cette partie d’échecs ? Ces questions m’ont traversée tout au long de la lecture, jusqu’à la scène de la forêt, soit jusqu’au dernier quart. À aucun cas, j’ai mis le doigt sur la vérité et ne savais pas du tout où Lisa Gardner allait nous mener. Tessa est réellement un personnage complexe, difficile à cerner, rusé, intelligent et parfois manipulateur. C’est elle qui fait la force de ce polar et, même si je n’ai pas ressenti d’attachement ou d’empathie pour elle, la policière a su m’impressionner à plusieurs reprises ! À côté d’elle, le tandem Bobby et D. D. font assez pâle figure…

J’avais déjà lu « Le saut de l’ange » de l’auteure et, même si l’intrigue de ce dernier est encore plus impressionnante, je dois reconnaître que « Preuves d’amour » m’a davantage conquise, car j’ai eu l’impression de course contre la montre. Enfin, il est à noter qu’il s’agit du premier tome mettant en scène l’inspecteur Tessa… Or, je pense que j’en lirai d’autres !

.

clubdeslecteurs

(Lu dans le cadre du club des lecteurs.)

.

Citations

« Elle n’est pas coupable. »
D. D. leva un sourcil.
« Quand est-ce que vous avez pris la pilule qui rend bête et combien de temps il faut pour que les effets s’estompent ? »
.
—————
.
Si nous sommes génétiquement programmés pour avoir envie de rendre nos enfants heureux, comment se fait-il que tant de parents fassent du mal à leurs enfants ?
.
—————
.
Les mères étreignent, les pères laissent s’envoler. C’est sans doute ainsi que va le monde.
.
—————
.
Souvent, les femmes battues expliqueront que ça va. Pas besoin d’une ambulance. Fichez le camp et foutez-leur la paix. Ça ira très bien demain matin.
L’agent bien formé ne tient pas compte de ce genre de déclarations. Il y a lieu de penser qu’il y a eu délit, ce qui met en branle les rouages de la justice pénale. Peut-être que la femme battue est la victime, comme elle le prétend, et qu’elle refusera en fin de compte de porter plainte. Mais peut-être qu’elle est l’auteur du délit… peut-être qu’elle a reçu ces blessures alors qu’elle rouait de coups un individu X. Dans ce cas, elle serait coupable et il faudrait garder la trace de ses blessures et de ses déclarations en prévision des poursuites que pourrait engager ledit individu X.

.

Ma note

4,5/5

 

 

16 réflexions au sujet de « « Preuves d’amour » de Lisa Gardner »

  1. Moi qui n’ait jamais lu de polar ou roman policier (quelle est la différence ?) à part des trucs jeunesses, ce roman à l’air pas mal puisque tu as trouvé l’intrigue bien ficelé et qu’il était loin d’être fade. Je le rajoute à mes listes de lecture atypique pour avoir le choix quand je voudrai me lancer

    Aimé par 1 personne

    1. Polar/roman policier, c’est pareil pour moi (une enquête). En revanche, je fais la distinction avec thriller (un récit haletant avec du suspense et pas forcément une enquête, ça dépend) et polar/thriller psychologique (très axé sur la psychologie des personnages).
      ^^ Ravie d’avoir su titiller ta curiosité pour ce genre que j’apprécie de temps en temps.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s