Romances·Romans

« Comment être aussi cool que Nina Hill » d’Abbi Waxman

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Comment être aussi cool que Nina Hill »
Auteur : Abbi Waxman
Genre : Littérature contemporaine / Romance / Feel-Good / Chick Lit
Éditeur : Milady

.

résumé du livre

Nina Hill est libraire. Elle a une culture générale incroyable, un agenda bien rempli et un chat nommé Phil. Que désirer de plus ? Quand on lui rappelle qu’il n’y a pas que les livres dans la vie, elle hausse les épaules et se plonge dans un nouveau roman. Quand Nina apprend la mort du père qu’elle n’a jamais connu, elle découvre par la même occasion l’existence d’innombrables frères et sœurs qui veulent à tout prix la rencontrer. Mais pour ce bernard-l’ermite à temps partiel, parler à des inconnus, c’est le bout du monde. Comme un malheur n’arrive jamais seul, Tom, avec lequel elle joue en ligne à des jeux de culture générale, s’avère incroyablement drôle, et rêve de faire sa connaissance. Nina hésite entre plusieurs options : changer de nom et d’apparence, s’exiler sur une île déserte, ou se cacher dans un recoin de son appartement. Mais le moment n’est-il pas venu de sortir de sa coquille ?

.

Ma critique

Souvent à la recherche de lecture légère pour couper entre deux romans d’Imaginaire, mon choix s’est immédiatement porté sur « Comment être aussi cool que Nina Hill » qui venait juste d’arriver dans ma boîte aux lettres. (Merci encore aux éditions Milady !) Le résumé m’intriguait, notamment pour son côté littéraire, puisque l’héroïne Nina est une passionnée de lecture et travaille dans une librairie. Elle propose régulièrement des heures du conte aux enfants et organise toutes sortes d’activités comme des clubs de lecture. Travaillant dans une médiathèque et proposant également ce type d’animations, j’ai rapidement ressenti de la sympathie pour la jeune femme. couv36897923Son côté loufoque, solitaire, ouvert, craintif, atypique, débordant d’imagination, vif et un peu empoté m’a plu, même si je n’étais pas toujours d’accord avec ses choix de vie ou par certaines de ses réactions.

La pauvre Nina va devoir faire face à trois événements majeurs qui vont bouleverser à jamais son existence : la romance naissante avec le beau Tom (son rival, le chef des « Quizz-Ditch »), le quotidien à la librairie et la découverte de son père biologique qui est mort sans l’avoir connue, mais qui lui a laissé un héritage ainsi qu’une famille à découvrir. Ces trois arcs narratifs vont permettre à l’auteure d’aborder plusieurs thématiques comme l’entraide, l’amitié, la passion, la culture, les familles recomposées, l’introspection, le dépassement de soi, l’ouverture aux autres, etc. L’ensemble est plutôt satisfaisant et m’a donné l’impression d’être plongée en plein dans une comédie romantique estivale. Si vous cherchez à vous détendre ou un titre feel-good, cet ouvrage répondra assez bien à vos attentes… Il n’est néanmoins pas parfait à mes yeux. Par exemple, je l’ai trouvé cousu de fil blanc, prévisible et rempli de facilités. Rien qu’en lisant la quatrième de couverture, on se doute du dénouement final. Le scénario est sans surprise, ce qui est vraiment dommage, car on s’attend à au moins un rebondissement inattendu, surtout avec cette narratrice dont le comportement peu parfois sortir de l’ordinaire… Je regrette également la fin bien trop happy-end à mes yeux ! J’ai refermé ce roman en me disant que c’était mignon, sympathique, mais pas spécialement mémorable et bien trop guimauve pour moi. Bien sûr, je sais que cela comblera la majorité des lecteurs, notamment ceux qui sont « fleur bleue » cependant, ce n’était pas dans mes attentes. Tout est trop parfait et complètement téléphoné…

La narration est plaisante, en particulier grâce à l’humour de Nina qui n’hésite pas à accompagner son ressenti avec quelques remarques sociales et comportementales. Ces blagues sont assez variées et brassent un large panel humoristique, ce qui devrait vous arracher au moins un sourire au cours de votre lecture. Les références geek ou populaires sont légion ! Par ailleurs, les chapitres contiennent parfois des pages tirées de l’agenda (de ministre) de la belle libraire. On y découvre son planning, ses objectifs, ses notes, les repas qu’elle a envisagés ainsi que sa liste de taches à faire. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a des journées bien remplies ! Cette mise en page ajoute un petit plus agréable, drôle et touchant. Il est plaisant de voir ces pages évoluer au fil de l’intrigue… Mais ce qui m’a plu le plus, ce sont ces nombreuses références littéraires et l’amour de la littérature qui hante chaque chapitre. En effet, grâce aux livres et à la culture, Nina arrive à lier des relations très fortes avec son entourage… Ce qui lui sera très utile étant donné les nombreux événements qui vont lui tomber dessus et qu’elle va devoir apprendre à gérer !

Moments loufoques, romantiques, enjoués, tendres, tristes et remplis de rencontres, cet ouvrage promet d’être un bon divertissement. Dommage qu’il ne surprenne pas son lecteur et propose un dénouement trop parfait…

.

Imprimer

.

Citations

Ne pas réussir à se souvenir de quelque chose était une torture pour Nina. C’était comme avoir une démangeaison sur le palais ou une piqûre d’insecte entre deux orteils. On est obligé de gratter, même si la sensation est presque insupportable.
.

—————

Les livres sont moins dangereux que les gens, de toute façon. 

—————

– On va voir Aliens, le retour au Arclight, ce week-end.
– J’y serai ! s’écria Nina. Est-ce que tu veux que je l’aborde et lui dise qu’on m’a raconté que son pénis est très beau en noir et blanc ?
– J’aimerais mieux pas, s’il te plaît. Cela dit, si jamais il le sort pendant la projection, je te promets de t’appeler à l’aide par texto.
– S’il y a bien un film où il vaut mieux éviter de sortir sa bite, c’est celui-ci. Trop de similitude avec cette chose qui jaillit du thorax des victimes. Si tu dégaines ton pénis au mauvais moment, tu risques de créer un mouvement de panique.
– Bon sang, mais ça serait une super idée de déguisement pour Halloween ! Tu t’habilles comme John Hurt dans le 1, et tu fais sortir ta bite par un trou ensanglanté de ton tee-shirt. Carrément convainquant ! s’exclame Nina.
Elle réfléchit avant de compléter :
– Mais bon, il faut qu’elle ait l’air dure et menaçante d’un bout à l’autre, ce qui risque d’être difficile fin octobre.

.

Ma note

3/5

 

10 réflexions au sujet de « « Comment être aussi cool que Nina Hill » d’Abbi Waxman »

    1. Ravie d’avoir suscité ton intérêt.
      Oui, on a des périodes où on est plus réceptif aux récits légers, fleur bleue et avec de l’humour.^^ J’espère que cette histoire te plaira le jour où tu plongeras dedans !

      J'aime

  1. Je ne suis pas très fleur bleue, mais pour l’été ou une lecture sans prise de tête, ce roman pourrait tout à fait me plaire d’autant que parfois, je ne suis pas contre un bon gros happy end 🙂 Et puis les thématiques abordées semblent intéressantes et l’héroïne m’a l’air des plus sympathiques.
    Je commence à voir pas mal passer ce livre sur le booktube américain et suis donc agréablement surprise de le voir déjà proposé sur le marché français !

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s