Romans policiers / Thriller

« Pandemia » de Franck Thilliez

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Pandemia »
Auteur : Franck Thilliez
Genre : Roman policier / Thriller
Éditeur : Fleuve Noir

.

résumé du livre

Comme tous les matins, Amandine a quitté sa prison de verre stérile pour les locaux de l’Institut Pasteur. En tant que scientifique à la Cellule d’intervention d’urgence de l’Institut, elle est sommée, en duo avec son collègue Johan, de se rendre à la réserve ornithologique de Marquenterre pour faire des prélèvements sur trois cadavres de cygnes. Un sac avec des ossements est trouvé dans l’étang.

.

Ma critique

Hors de question d’attendre trop longtemps après ma lecture d’« Angor » qui m’avait tenue en haleine grâce à son rythme aussi vif que continu ! Je me suis donc empressée de mettre la main sur « Pandemia », la suite directe du volume précédent, puisqu’elle met en avant le quatuor Sharko/Lucie, Camille/Nicolas ainsi que le fameux antagoniste portant le nom de « L’Homme en noir »… J’ai été ravie de retrouver les quatre policiers même si, à mon grand regret, les deux femmes vont être très en retrait voire absentes une fois le premier tiers dépassé ! Or, Camille était de loin le personnage que je préférais en raison de sa détermination et de son sens de l’analyse. Ne pas la suivre dans cette enquête s’est révélé plus que frustrant et ce fut pire avec le peu de rôle qu’elle a eu… En ce qui concerne Lucie, elle a été bien trop vite évincée par la maladie, ne servant que de point d’ancrage à son mari dès qu’il rentrait à la maison. C’est dommage ! Par ailleurs, ce n’est pas le nouveau protagoniste, Amandine, qui a réussi à calmer mon insatisfaction. Cette dernière a été énormément mise en avant, prenant presque plus de place dans le récit que Franck Sharko ! couv63722610Pour ma part, j’avais un peu de mal avec son tempérament et n’étais pas spécialement émue de ses problèmes de couple avec Phang, son mari malheureusement condamné à vivre dans une prison de verre où tout contact lui est interdit… Certes, c’est une situation difficile et plutôt émouvante néanmoins, j’ai trouvé que cela ralentissait le rythme.

L’enquête satisfera les adeptes des scénarios post-apocalyptiques, puisque l’on va assister à la propagation d’un virus grippal d’origine inconnue. Or, les autorités et les professionnels de la santé sont complètement démunis face à l’avancée de cette épidémie. Très vite, celle-ci menace la France ainsi que le monde entier ! Les enquêteurs vont devoir agir dans l’urgence, prendre sur eux, traverser des épreuves, se surpasser et progresser ensemble. Même s’il y a quelques passages plus longs que d’autres, le rythme reste plutôt constant. On apprend régulièrement des informations sur le virus, on découvre des nouveaux témoins, on découvre plusieurs pistes et on analyse les faits en regroupant plusieurs indices. Le dernier tiers du roman est d’ailleurs extrêmement intense et donnera envie au lecteur de tourner les pages à toute allure pour connaître la fin de cette histoire ! Une fois encore, Franck Thilliez n’a pas cédé à la facilité : il frappe ses narrateurs en plein cœur, fait des victimes, met des bâtons dans les roues des policiers, conduit ses héros à des situations dramatiques de grande envergure et propose des rebondissements imprévisibles ! De plus, on sent qu’il  s’est particulièrement bien renseigné sur les maladies… Et cela fait assez peur quand on réalise que tout cela pourrait être possible !

Cette deuxième lecture de l’auteur fut prenante et intéressante même si, je l’avoue, elle n’égale pas « Angor », notamment en raison de la place des deux policières. De plus, j’ai trouvé la fin un peu précipitée… Reste à voir quel sera le troisième et prochain titre que je lirais. L’ordre de la saga voudrait que ce soit avec le dixième opus intitulé « Sharko » cependant, je me tâte à m’orienter plus vers un one-shot. Et vous ? Prêts à plonger dans les abysses du Darknet, de la folie humaine et des bactéries ?

.

Citations

L’homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, épuise ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie.
.
—————
.

C’était le problème des couples de flics. On ramenait sa crasse dans le foyer et on l’étalait partout sans même sans rendre compte. C’était comme dormir avec son flingue.
.
—————
.
Il alla voir ses fils qui dormaient profondément…
Sharko prit une chaise et s’assit entre les deux lits…
Il se sentait tellement impuissant, il n’était qu’un petit flic qui dépendait d’un système tellement complexe. Il essayait de faire son travail avec justesse, chaque jour depuis des années, mais à quoi bon, au final ? Cela rendrait-il moins violent le monde où grandiraient ses enfants ?
.
—————
.
Avant qu’Ebola ou un autre tueur d’hommes trouve la faille ? Virus et bactéries ont existé bien avant l’homme, et soyons-en-sûrs, ils lui survivront. Nous ne sommes que de passage sur cette Terre. Une espèce parmi tant d’autres. Et pas la mieux adaptée.
.
.

Ma note

3,5/5

 

11 réflexions au sujet de « « Pandemia » de Franck Thilliez »

  1. Dommage pour les deux policières plus ou moins évincées dans ce tome, mais l’auteur semble encore avoir su t’immerger dans sa lecture et pousser ses protagonistes dans leur retranchement. Je ne suis pas très fan des intrigues avec virus et compagnie, mais j’apprécie quand comme ici, un auteur arrive à rendre sa fiction réaliste. Cela apporte une dose de frissons supplémentaire toujours plaisante !

    Aimé par 1 personne

  2. Pandemia attend gentiment dans ma bibliothèque, je pense le lire prochainement. Pour Lucie et Camille, c’est dommage qu’elles soient que très peu mises en avant alors que j’imagine que Sharko tient encore une grande place dans l’intrigue. Pour ce qui est de l’enquête, je sens que je vais une fois l’adorer, je suis rarement déçue avec Franck Thilliez.

    Aimé par 1 personne

  3. Je garde un très bon souvenir de Pandémia car c’est avec lui que j’ai rencontré Sharko et Hennebelle même si je connaissais déjà Thilliez. Je viens de fini Luca (le dernier) et j’ai lu Sharko récemment, J’ai trouvé les deux très bons, mais pour avoir repris la trilogie après ma lecture de Pandémia, je crois que nos héros gagnent à être connus un peu en profondeur, et même si tu connais une bonne partie de leurs drames avec cet opus, on n’imagine pas ce que Thilliez leur a fait traverser!! Alors moi je dirais: plonge aux côtés de Sharko seul et Lucie seule dans les premiers tomes de la saga!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s