Romances

« Pas si simple » de Lucie Castel

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Pas si simple »
Auteur : Lucie Castel
Genre : Comédie romantique / Littérature contemporaine
Éditeur : Harlequin

.

résumé du livre

Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël. Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…

.

Ma critique

Après avoir adoré deux romances hivernales de Juliette Bonte, j’ai continué dans ma lancée avec une autre auteure, en espérant accrocher autant… Hélas, ce fut loin d’être le cas !

« Pas si simple » de proposer une histoire d’amour crédible, drôle et touchante. C’est clairement l’un des points qui m’a le plus déçue : je pensais que Lucie Castel allait davantage tisser des liens dans le temps avec ses personnages principaux. Malheureusement, William et Scarlett vont instantanément avoir le béguin l’un pour l’autre. Presque sans hésiter, le bel anglais va proposer à l’héroïne et à sa sœur Mélie de crécher chez lui en raison d’un vol annulé à cause des intempéries. Le tandem va commencer à se rapprocher le soir même, à se chercher et à se taquiner… Toutefois, la chance et le hasard n’étant pas de leur côté, les deux sœurs vont directement faire la rencontre de toute la famille de William (grand-mère et tante comprises) ! De quoi calmer les ardeurs… Du moins en théorie, car cela n’arrêtera pas le couple déterminé à se peloter dans toutes les pièces pour concrétiser ! Leur relation est complice, mais peu subtile. Que l’on parle simplement d’attirance charnelle ne m’aurait pas dérangée si l’héroïne n’avait pas autant revendiqué son côté sexiste (elle clame haut et fort qu’elle n’aime pas les Hommes en général !) et ultra-féministe (on est plus sur la suprématie de la Femme que de l’égalité, ce qui me dérange…). couv22671062À cela, s’ajoute un autre problème : les protagonistes parlent d’amour une fois leur union consommée sous la couette. Or, cela fait pourtant que deux/trois jours qu’ils se connaissent ! Moi qui apprécie les romans où les amoureux prennent le temps de faire connaissance, de tisser des liens et de partager plusieurs moments ensemble sur plusieurs jours, j’ai été dépitée par ce rapprochement trop rapide et peu réaliste à mes yeux.

« Pas si simple » de m’attacher aux personnages, surtout à Scarlett que j’ai trouvée hautaine, peu sociale, orgueilleuse, contradictoire, tourmentée et moralisatrice. Pourtant, ses sarcasmes au début du livre m’avaient plu ! Cela rendait la narration sympathique, drôle et décalée. Hélas, ils se sont vite estompés, laissant place à une héroïne au tempérament incertain. Le fait qu’elle doute sans arrêt de William, qu’elle juge sa sœur et hésite tout le temps à agir m’a irritée. J’ai fini par me lasser de cette narratrice et à m’intéresser uniquement aux autres protagonistes ! Néanmoins, je me suis vite rendu compte qu’hormis Thomas, le reste me laissait indifférente. William s’est révélé bien trop lisse (sauf au moment où l’on développe un peu son passé) et parfait, Mélie dont le caractère est aussi spécial que terre-à-terre m’a rapidement ennuyée à cause de son côté trop atypique, la mère hétérico-parano des deux sœurs m’a énervée (sauf à la fin où elle se révèle), tandis que la famille des deux frères n’a pas été assez développée pour me marquer. Finalement, j’ai apprécié un seul personnage sur presque une dizaine. C’est un bien trop petit ratio !

« Pas si simple » d’être allée jusqu’au bout de ce roman ! Et pourtant, je n’ai pas voulu abandonner, car l’auteure faisait parfois de l’humour et abordait des thématiques intéressantes comme le deuil, la résilience, la différence, la tolérance, l’homosexualité, le bonheur, la famille, les conflits entre proches, les relations humaines, etc. Même si les protagonistes n’ont pas su me conquérir, j’ai aimé la façon dont Lucie Castel les a utilisés pour aborder différents sujets. De plus, j’ai trouvé le repas de Noël plutôt rocambolesque et distrayant. Au programme : mensonges, quiproquos, crêpages de chignon, règlements de comptes et échanges. Ces éléments font la force de cet ouvrage, même si on ne s’attend pas du tout à cela avec un roman de Noël… D’ailleurs, à ma grande surprise, la fête de fin d’année semble être un prétexte pour cette romance. L’esprit de Noël est peu présent. Si c’est ce que vous recherchez avec « Pas si simple », mieux vaut choisir un autre roman… Pour ma part, j’espère que ma prochaine lecture hivernale saura davantage me toucher.

.

Citations

– Excusez-moi, je pense que vous vous êtes trompés d’endroit.
Il plisse ses yeux noirs, ce qui lui donne un regard reptilien.
– Ah, toutes mes excuses, répond-il dans un français parfait. Mais pour ma culture personnelle, je serais vraiment curieux de savoir comment vous utilisez ceci ?
Il a une trentaine d’années et désigne dans le reflet du miroir une rangée d’urinoirs que je n’avais pas vu en entrant. Je me décompose. C’est ce qui explique que, dans un premier temps, rien d’intelligent ne sort de ma bouche.
– Je peux vous faire quelques propositions, si vous voulez suggère-t-il, un sourire oblique planté sur ses lèvres fines.
Ça l’amuse, c’est bien… Lui au moins passe un bon moment.
– Des sièges bébés, dis-je alors avec tout l’aplomb de la mauvaise foi. Enfin, ça, c’est le modèle expérimental, il n’y a pas encore la ceinture intégrée. C’est un gain de temps extraordinaire pour les mamans ou les papas seuls qui ne peuvent pas abandonner leur nourrisson pour aller aux toilettes.
.
—————
.
Comment dit-on, déjà en français ? Une histoire de serviette…
– On ne mélange pas les torchons et les serviettes, répond ma sœur.
– Je ne suis pas sûr de comprendre totalement cette phrase, mais ce que je sais, en revanche, c’est que ma mère pense être un mouchoir brodé et que si elle frayait avec de l’essuie-tout, elle convulserait dans la minute. Et ça n’a été que le début du tri sélectif de mes petits camarades.
.
—————
.
– Ça, c’est un coup bas.
– Oui, ce sont les plus efficaces.
.
—————
.
Fichtre ! On dirait le pitch d’une comédie de Bollywood ! Manquerait plus qu’ils se mettent tous à chanter en se tournant autour et on y serait.
.
.

Ma note

1/5

16 réflexions au sujet de « « Pas si simple » de Lucie Castel »

  1. Ah oui quand même… Tu me fais un peu peur là, même si mon habitude de la romance (et donc parfois en mode express) devrait atténuer le truc, vu tout ce qui tu en dis, pas dit que ça suffise pour moi non plus…
    Bah, il est à la maison, donc on verra bien xD

    Aimé par 1 personne

      1. Peut-être, on verra bien 🙂 Je suis en train de lire une romance où les deux personnages principaux sont attirés l’un par l’autre dès le premier chapitre (ouais c’est rapide) et j’arrive à l’apprécier même si je trouve que ça va un peu vite au début pour ensuite mettre le frein à main pendant un trop long moment pour moi^^

        Aimé par 1 personne

      2. Disons qu’il y a eu un moment où ça a commencé à me saouler un peu. A chaque tentative de bisou ils étaient interrompus. A mi-roman j’en étais à 3 presque-bisous, j’ai failli jeter ma liseuse au 4ème mais ENFIN le gars y est allé pour de bon malgré l’interruption. MERCI quoi!!! Bon en vrai sinon elle est pas mal quand même cette romance 😉 Je la chroniquerais donc tu la verras passer sur mon blog 🙂

        Aimé par 1 personne

Répondre à audasseetveritey Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s