Science Fiction·Young adult

« Au-delà de la lumière » de Daniel Mat

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Au-delà de la lumière »
Auteur : Daniel Mat
Genre : Science-Fiction / Dystopie / Young Adult
Éditeur : Scrineo

.

résumé du livre

Dans le futur, la réalité virtuelle a fait place aux rêves lucides partagés. Une version extrême de cette technologie, basée sur des expériences de mort imminente contrôlées, a donné naissance à la métamachie : un sport de combat opposant deux compétiteurs dans des arènes subconscientes, armés de leurs souvenirs manipulables à volonté. À dix-sept ans, David redoute cette discipline dont l’étoile montante n’est autre que Théa, sa petite amie. Plus sa carrière progresse, plus elle s’éloigne de lui. Tout bascule le jour où elle ne se réveille pas à la fin d’un combat. Alors que l’organisation étouffe l’affaire, David se retrouve seul et sans réponses. Lorsque l’opportunité de participer à un tournoi amateur s’offre à lui, il y voit une chance de mener l’enquête de l’intérieur. Mais ses propres souvenirs semblent se mettre en travers de son chemin. Jusqu’où est-il prêt à aller pour découvrir la vérité ?

.

Ma critique

Je remercie Babelio ainsi que les éditions Scrineo pour l’envoi de ce chouette one-shot qui plonge le lecteur au cœur d’un univers futuriste fascinant et bien développé. J’ai réellement aimé découvrir cette ultra-technologie poussée à l’extrême, puisque dans ce roman, il est possible de repousser les limites de la mort et de la vieillesse. En effet, la science permet dorénavant aux plus riches d’avaler des cachets de longévité pour vivre plus longtemps. Elle donne également la possibilité de rajeunir et embellir son corps : par exemple, un homme de soixante ans pourra s’offrir une nouvelle jeunesse, comme lorsqu’il était trentenaire… Cela pose énormément de questions sur l’éthique et la vie en général. Quel intérêt de profiter pleinement de son quotidien si l’on peut rallonger son existence, être toujours jeune et beau ou en bonne santé ? La Terre serait-elle capable de tenir face à cette population sur-vieillissante qui continue pourtant de procréer ? Mais ce qui fait la spécificité de cet ouvrage est la métamachie, un sport de combat basé sur le subconscient, les souvenirs et la réalité virtuelle évoluée. Ce sont, en quelque sorte, des rêves lucides partagés entre deux ou plusieurs individus devant se battre. Il existe deux systèmes psychiques : celui où l’on s’endort à la manière d’Avatar pour les entraînements et celui utilisé lors des duels officiels où l’on doit mourir temporairement. couv17893571Dans le dernier cas, on parle alors de mort imminente contrôlée : le combattant va décéder quelques secondes, le temps d’une manche, afin de livrer bataille contre un adversaire qu’il va devoir abattre à l’aide de son esprit. Le tout est retranscrit sur écran géant pour que les spectateurs puissent profiter de ce divertissement. Bien évidemment, ce sport n’est pas sans risques, puisque rester trop longtemps peut engendrer des dégâts irrémédiables, voire le décès définitif… Personnellement, je ne jouerais pas à ce petit jeu, car les conséquences m’effraieraient ! J’aurais également peur de perdre pied entre la réalité et la fiction. Mais n’est-ce pas compréhensible et envisageable dans ce monde où la vie n’a plus le même sens ? Daniel Mat m’a assez impressionnée avec son univers original, riche et bien creusé.

David, son personnage principal, est également intéressant. Bien qu’il soit parfois naïf, introverti et méfiant, j’ai apprécié sa dévotion, son courage, son amour pour Théa et ses fragilités. C’est un héros relativement attachant que l’on prend plaisir à suivre. De plus, on va vraiment voir une évolution chez lui, entre le début où il se montrait en retrait, surprotecteur et perdu, puis la fin… Grâce à la métamachie, l’adolescent va apprendre à se découvrir lui-même, à affronter ses peurs et à surmonter une épreuve qui le ronge : le coma ou le deuil de sa petite-amie qui est allée trop loin lors d’un duel de métamachie. Le pauvre ignore ce qu’il est arrivée à sa compagne… Pour connaître la vérité, il va participer malgré lui une compétition d’élites et va faire la rencontre de plusieurs duellistes. Ces derniers sont plutôt nombreux, ce qui a eu vite fait de me perdre, même si j’ai rapidement retenu certains d’entre eux comme Louis (le premier camarade de David), Emil (son rival) et Athena (une belle et puissante demoiselle). Il y a également plusieurs membres de l’équipe encadrant le championnat qui vont rapidement se révéler être des piliers au fil des chapitres : Arthus, un recruteur, ou encore Morgane, une scientifique. L’auteur ne s’est pas contenté de proposer des personnages secondaires sans âme : il va progressivement en développer certains, leur inventer un passé ainsi qu’une famille, leur offrir une morale, des craintes et des désirs, puis va les faire progresser au rythme du héros. Certes, on aurait pu davantage donner la profondeur à chacun d’entre eux cependant, cela aurait peut-être nui à la dynamique du scénario. Pour ma part, j’ai été assez convaincue par Emil que l’on va réellement découvrir et qui va me toucher dans le dernier quart.

Le rythme est plutôt correct, car on oscille entre le développement des protagonistes, les états d’âme du héros et les nombreux combats. Ces derniers sont parfois redondants néanmoins, ils permettent de mieux creuser la personnalité de chacun. Par ailleurs, ils sont bien retranscrits et ne laissent pas de place à l’ennui… Toutefois, on regrettera le fait que le scénario ne sorte pas trop des sentiers battus, puisque l’on est face à un jeune homme à fort potentiel, capable de rivaliser avec des adversaires entraînés (même s’il n’est pas parfait ni imbattable). Ce héros, droit dans ses bottes, va tout faire pour aider et sauver son amour perdu, quitte à aller dans ses retranchements. Ce qui m’a dérangée, c’est qu’il subit la majorité des actions, ne prenant finalement de réelles décisions que vers la dernière moitié du livre… J’aurais souhaité qu’il soit légèrement plus actif. Heureusement, il va finir par changer. Ce qui fait l’une des forces d’ « Au-delà de la lumière », c’est surtout son dénouement qui a su me surprendre, aborder des sujets pertinents, tout en donnant un fort impact au récit ! L’auteur n’a pas cédé à la facilité et a su provoquer beaucoup d’émotions en moi.

Malgré ses petits défauts, cet ouvrage a su me captiver, me divertir, me toucher et me faire passer un bon moment. Il y avait longtemps que je n’avais pas plongé dans un univers aussi dense et atypique comme celui-ci ! Si vous aimez les mondes futuristes, l’idée de réalité virtuelle et souhaitez découvrir un concept original, alors ce titre est fait pour vous. Pour ma part, je me suis régalée et compte bien guetter les futures publications de Daniel Mat qui signe un premier roman aussi réussi que complet !

.

P’tit bonus : découvrez les critiques des copines
LesFantasyd’Amanda et PlumesdeLune qui ont également aimé ce roman !

.

babelionewlogo      logo scrineo

.

Citations

Cette ville entière, c’est une illusion. Un mirage. Les gens y sont attirés comme des assoiffés. Ils oublient la réalité du monde qui les entoure.
.
—————
.
Arrête de courir après l’impossible. Oublie le passé. Concentre-toi sur l’avenir.
.

—————
.
Je comprends la douleur de perdre quelqu’un qui représente tout pour nous. D’être convaincu qu’il y a un moyen de le sauver, même quand tout porte à croire que non.
.
—————
.
– Alors, où allons-nous ?
– D’après Diego, le réseau clandestin se trouve dans les grottes, du côté de la falaise.
– Tu n’as pas l’air convaincu.
– C’est jusque que… (J’hésite.) Je ne comprends pas pourquoi il m’a aidé aussi facilement.
– C’est triste.
– Pardon ?
– Que tu ne comprennes pas. Que tu t’étonnes chaque fois que quelqu’un veuille t’aider, au point de refuser systématiquement. Jusqu’au moment où tu réalises que tu n’as pas d’autre option.

.

Ma note

4,5/5

8 réflexions au sujet de « « Au-delà de la lumière » de Daniel Mat »

  1. Contente que tu l’aies aussi apprécié 😉 ! Je me doutais que le nombre important de personnages serait un frein dans ta lecture, mais heureusement ça ne t’a pas arrêtée 😃.

    Globalement, on est d’accord sur l’ensemble des points que tu as évoqués 🙂 ! Ça confirme que nos goûts sont relativement proches 😁.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’était super ! On a effectivement des goûts assez proches ! ^^ J’ai également vu que nos ressentis étaient assez similaires pour ce roman.
      J’avais un peu peur pour les personnages, surtout quand j’avais vu que ça t’avait perturbée aussi… Mais finalement, ça passe, oui ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre à Kimysmile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s